Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ABB parie sur le solaire en acquérant Power-One

Reuters22/04/2013 à 15:15

ZURICH (Reuters) - ABB a annoncé lundi le rachat de Power-One, spécialiste américain de l'énergie solaire, pour environ un milliard de dollars (765 millions d'euros), faisant ainsi le pari que la croissance dans les pays émergents allait ranimer un secteur plombé par des surcapacités et une demande en berne en Europe.

Dans un communiqué, le numéro un mondial des moteurs industriels et des réseaux électriques, a précisé qu'il allait débourser 6,35 par action Power-One, numéro deux mondial des onduleurs solaires, l'équipement qui permet la transmission de l'énergie solaire dans les réseaux électriques.

Cela représente une prime de plus de 57% par rapport au cours de clôture de vendredi de 4,04 dollars, mais reste bien inférieur au record de 13 dollars atteint en 2010.

"Nous considérons cette acquisition de Power-One comme un bon coup stratégique d'ABB, qui élargit son portefeuille de produits solaires au bon moment", estiment dans une note de recherche les analystes de Vontobel.

Vers 10h00, le titre ABB était en hausse de 1,1% à 20,15 francs suisse alors que l'indice regroupant les valeurs industrielles européennes avançait de 0,43%.

Power-One, qui emploie près de 3.300 personnes principalement en Chine, en Italie, aux Etats-Unis et en République tchèque, a enregistré un chiffre d'affaires d'environ un milliard de dollars en 2012.

UNE OPPORTUNITÉ DANS UN SECTEUR EN DIFFICULTÉ

Des concurrents d'ABB, comme les allemands Siemens et Bosch ont récemment fermé des entreprises dans l'industrie solaire, la surproduction et la réduction des aides publiques ayant entraîné une chute de la demande et des prix des panneaux solaires.

Le groupe allemand SMA Solar, premier fabricant mondial d'onduleurs solaires, a ainsi fait état la semaine dernière d'une chute de 58% de son bénéfice pour l'année 2012, en raison de la pression à la baisse sur les prix.

Autre exemple des difficultés du secteur, le fabricant de panneaux solaires allemand SolarWorld, qui prévoit une lourde perte au titre de 2012, a dû engager avec des créanciers des discussions en vue de restructurer sa dette.

Cependant, ABB a dit que la baisse des prix dans le solaire, associée à un rebond des coûts de l'électricité, faisaient des panneaux solaires une source d'énergie compétitive.

"Le solaire est à long terme l'énergie renouvelable avec le plus fort taux de croissance du monde. ABB a confiance dans ce marché", a dit Ulrich Spiesshofer, directeur de la branche "Discrete and Motion" du groupe.

Il a ajouté qu'ABB investissait maintenant dans ce secteur en raison d'un changement vers les énergies solaires dans les marchés émergents comme la Chine et le Moyen-Orient.

"Certains marchés traditionnels comme le Japon se réveillent et se focalisent fortement sur le solaire", a-t-il également précisé.

Les énergies renouvelables sont une priorité stratégique du groupe qui a déjà acquis 35% des parts de l'allemand Novatec Solar en 2011.

Le marché des onduleurs solaires devrait croître de plus de 10% par an jusqu'en 2021, selon ABB.

Pour Joe Hogan, directeur général d'ABB, cette acquisition, devrait être finalisée au cours du second semestre de l'année devrait doper les revenus du groupe d'ici un an.

Silke Koltrowitz, Constance de Cambiaire pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.