Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A Wall Street, le duel Clinton-Trump passe enfin au premier plan

Reuters25/09/2016 à 17:13

WALL STREET S'INTÉRESSE ENFIN PRIORITAIREMENT AU DUEL CLINTON-TRUMP

par Noel Randewich

SAN FRANCISCO (Reuters) - Qui sera le prochain président des Etats-Unis ? La question pourrait enfin devenir un facteur important de l'évolution de Wall Street à partir de lundi, jour du premier débat télévisé entre les deux candidats, Hillary Clinton côté démocrate et Donald Trump pour le camp républicain.

La campagne pour la succession de Barack Obama a jusqu'à présent eu un effet négligeable sur les marchés financiers mais cela pourrait changer, d'autant que les sondages se font plus incertains, l'avance d'Hillary Clinton sur son adversaire ayant en grande partie fondu.

A un peu plus de six semaines du scrutin, certains investisseurs s'attendent donc à une période d'incertitudes, source de volatilité, notamment dans certains secteurs exposés à l'impact des politiques publiques comme l'assurance santé, la pharmacie ou l'industrie.

Beaucoup, à Wall Street, s'inquiètent aussi du manque de précision sur ce que serait réellement une présidence Trump, l'homme d'affaires n'ayant pas hésité à dévoiler des propositions souvent contradictoires et en rupture avec la ligne du "Grand Old Party", à commencer par ses positions protectionnistes en matière de commerce international.

Certains investisseurs estiment que les actions américaines devraient néanmoins continuer de progresser au cours de la semaine à venir, grâce à la poursuite de l'élan donné mercredi par le choix de la Réserve fédérale de ne pas relever les taux d'intérêt.

L'indice phare Standard & Poor's a progressé de 1,19% sur la semaine écoulée, revenant à 1,3% seulement de son record historique du 15 août, et il affiche un gain de près de 6% depuis le début de l'année.

"On se dirige probablement vers une semaine modestement positive et vers les plus hauts du S&P 500, à moins que le débat ne soit un réel succès pour Trump", estime Phil Blancato, directeur général de Ladenburg Thalmann Asset Management. "Le marché semble privilégier le 'connu' de Clinton sur l''inconnu' de Trump."

LE "CONNU" DE CLINTON CONTRE L'"INCONNU" DE TRUMP

Dans une étude récente, la banque Wells Fargo a estimé qu'une présidence Clinton avec un Congrès divisé aurait un impact "neutre" sur les marchés financiers tandis qu'une victoire de Donald Trump et un Congrès divisé aurait un impact "légèrement négatif" sur Wall Street.

Pour l'instant, la campagne électorale est trop indécise et trop générale pour permettre de se positionner sur des secteurs ou des valeurs spécifiques, jugent certains analystes.

Mais bon nombre estiment qu'une présidence Clinton serait défavorable au secteur de la pharmacie en raison de ses attaques répétées visant les prix des médicaments.

Pendant la campagne des primaires, l'ex-secrétaire d'Etat a dit vouloir s'en prendre aux laboratoires pharmaceutiques, un discours qui visait aussi à détourner les critiques sur ses liens supposés avec le secteur de l'assurance.

Les assureurs santé devraient quant à eux réagir à l'issue de la campagne puisque Donald Trump a promis de remettre en cause l'"Affordable Care Act", qui a instauré le nouveau dispositif de protection sociale surnommé "Obamacare", alors que sa rivale a dit vouloir le renforcer, a expliqué Nicholas Colas, responsable de stratégie d'investissement de Convergex, dans une note publiée vendredi.

En Bourse, les assureurs santé ont largement profité de l'adoption du texte en 2010: UnitedHealth a progressé depuis de 325%, Aetna de 234% et Cigna de 257% alors que le S&P 500 n'avançait "que" de 85%.

A l'opposé, les critiques de Donald Trump sur les accords de libre-échange suggèrent que les entreprises industrielles et d'autres grands exportateurs pourraient souffrir si le magnat de l'immobilier l'emporte le 8 novembre, explique David Schiegoleit, directeur exécutif de la division Private Client Reserve d'U.S. Bank.

(avec Chuck Mikolajczak à New York; Marc Angrand pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.