Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

A suivre aujourd'hui... Sanofi
information fournie par AOF01/06/2022 à 08:09

(AOF) - La FDA a accordé la désignation de " Traitement innovant " (Breakthrough Therapy) à l'efanesoctocog alpha (BIVV001) pour le traitement de l'hémophilie A, un trouble de la coagulation rare et dangereux pour la vie. Cette désignation est fondée sur les données de l'étude pivot XTEND-1 de phase III. Sanofi et Sobi collaborent au développement et à la commercialisation de l'efanesoctocog alpha.

La désignation de " Traitement innovant " vise à accélérer le développement et l'évaluation réglementaire, aux États-Unis, de médicaments destinés à traiter des maladies graves ou engageant le pronostic vital. Cette désignation nécessite d'apporter des données cliniques préliminaires attestant de l'amélioration notable de critères d'évaluation cliniques significatifs par rapport aux traitements existants.

LEXIQUE

Essais cliniques (Phases I, II, III)

Phase I : test de la molécule à petite échelle sur les humains pour évaluer sa sécurité, sa tolérance, ses propriétés métaboliques et pharmacologiques. Phase II : évaluation de la tolérance et de l'efficacité sur plusieurs centaines de patients pour identifier les effets secondaires. Phase III : évaluation du rapport bénéfice / risque global auprès de plusieurs milliers de patients.

FDA (Food and Drug Administration)

Parmi les attributions de la Food and Drug Administration (l'autorités sanitaire aux Etats-Unis) on compte notamment la délivrance des autorisations de mise sur le marché de l'ensemble des médicaments destinés à ce pays, qui représente le premier marché mondial pour l'industrie pharmaceutique.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- 5 ème groupe pharmaceutique mondial, créé en 1994, premier européen, et 1 er mondial dans les vaccins ;

- Ventes équilibrées de 37,8 Mds€ provenant de 4 divisions : la médecine générale pour 34 %, la médecine de spéciaités (immunologie, neurologie et oncologie) pour 35 %, les vaccins pour 20 % et la santé grand public ;

- Part croissante des émergents (34 % des ventes) derrière les Etats-Unis (38 %) et l’Europe (28 %);

- Modèle d’affaires en 4 points : une organisation simplifiée, un portefeuille restructuré et contenant plus de produits biologiques, une R&D transformée et des ambitions fortes en termes de rentabilité et de solidité financière ;
-

- Capital éclaté (hors L’Oréal : 9,48 % des actions et 16,95 % des droits de vote), Serge Weinberg présidant le conseil d’administration de 16 membres, Paul Hudson étant directeur général ;

- Bilan sain avec une dette nette ramenée à 8,8 Mds€ e un autofinancement libre de 8,1 Md€.

Enjeux

- Plan « Play to win » 2020-2025 visant à créer un groupe agile et n° 2 mondial, et articulé en 2 phases :
 2020/22 : marge opérationnelle de 30 %, 2,5 Mds€ d’économies de coûts / 2023/25 : réduction d’1/3 des familles de produits et productivité guidée par la R&D et le digital dans les usines, marge opérationnelle de 32 % ;

- Stratégie d’innovation : 5 axes de recherche : immunologie & inflammation, oncologie, neurologie (scléroses notamment), maladies hématologiques rares & maladies rares, vaccins / 91 projets en cours dont 29 en phase 3 et 5 en attente de visas par les autorités / développée en collaboration -Kymera pour l’immunologie, Translate Bio dans les ARN pour vaccins- ou par acquisitions –Kiadis, Biopharma, Kymab pour l’oncologie / soutenue par des plateformes technologiques : petites molécules, anti-corps, protéines hémogénétiques, génomie ;

- Stratégie environnementale Planet Mobilization visant pour 2030 la neutralité carbone en 2030, 100 % de consommation d’électricité durable contre 50 % en 2021 et 100 % du parc automobile durable contre 22 % / en 2027, élimination des emballages plastiques pour les vaccins / en 2025, écoconception de tous les nouveaux produits / lancement de lignes de crédit indexées sur le développement durable ;

- Retombées des 5 médicaments « prioritaires » : Amcenestrant (cancer du sein), Fitusiran (ARN pour hémophilie), Efanesoctocog (hémophilie), Nirsévimab et Nisévimab (virus respiratoires) et Tolébrutinib (sclérose en plaques) :

- Après Origimm, spécialisée dans la recherche sur les affections cutanées, Kadmon et Owkin, accord d’acquisition d’Amunix en immuno-oncologie, renforçant le portefeuille R&D d’agents biologiques.

Défis

- Image ternie par le retard du vaccin contre le Covid 19 ;

- Introduction en Bourse d’EUROAPI, groupe créé à partir des activités du groupe dans la production principes actifs pharmaceutiques ou API en Europe, les actionnaires recevant 1 titre EUROAPI pour 23 actions et le capital étant réparti entre Sanofi pour 30 % et BPIFrance pour 12 % ;

- Objectif 2022 d’une croissance d’au moins 10 % du bénéfice par action;

- Dividende 2021 de 3,33 €.

L’oncologie soutient les performances des laboratoires

L’oncologie a généré 163 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2021 (sur un total pour l’industrie de 613 milliards), en hausse de 11,9 %, selon GlobalData. Sa croissance annuelle moyenne atteint 15,4 % sur les vingt dernières années. Ce segment, qui est de plus en plus compétitif, est dominé par quelques poids lourds tels que MSD (Merck & Co. Inc), Roche, BMS . L immuno-oncologie, la spécialité qui tire ce marché depuis dix ans, soutient la recherche. GlobalData estime que ce segment pourrait atteindre 180 milliards en 2026. Les grands acteurs cherchent à se renforcer sur ce créneau. Pfizer a acquis récemment la biotech ­canadienne Trillium Therapeutics pour 2,3 milliards de dollars. Suite à cette opération, le groupe américain met la main sur deux molécules prometteuses dans le traitement du cancer du sang.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.72%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 01/06/2022 à 08:09:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.