Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

A suivre aujourd'hui... Capgemini
information fournie par AOF02/12/2021 à 08:14

(AOF) - Après avoir obtenu toutes les autorisations réglementaires, Capgemini a finalisé le rachat de VariQ, fournisseur de services en développement logiciel, cybersécurité, et cloud destiné aux acteurs gouvernementaux américains. VariQ sera intégré au sein de Capgemini Government Solutions LLC, division opérant indépendamment du groupe pour fournir des services aux agences fédérales américaines. Cette acquisition va renforcer l'activité du groupe sur le marché fédéral américain et sa dynamique de croissance.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Un des leaders mondiaux de la transformation numérique fondé en 1967 ;

- Chiffre d’affaires de 15,8 Mds€ réalisées à 29 % en Amérique du nord, 23 % en France, 10 % au Royaume-Uni&Irlande et 31 % dans le reste de l’Europe ;

- Trois grands métiers : applications et technologie pour 62 % des revenus, opérations et ingénierie pour 31 % et stratégie et transformation ;

- Modèle d'affaires décliné entre “Customer First“, “Intelligence Industry“ et “Enterprise Management“, avec une offre agressive dans le cloud et le digital (65 % des revenus) ;

- Capital éclaté (7,1% pour les administrateurs et salariés), avec un conseil d'administration de 14 membres présidé par Dominique Hermelin, Aiman Ezzat étant directeur général  ;

- Situation financière tendue par l’achat d’Altran avec une dette nette de 4,9 Mds€.

Enjeux

- Ambition 2025 d’une hausse de 7 à 9 % des revenus et d’une marge opérationnelle de 14 % ;

- Stratégie d'innovation portée par un réseau mondial de directeurs des technologies et d'innovation et, pour les clients, un réseau mondial des 16 AIE (Applied Innovation Exchange ) : solutions bas carbone pour le transport (projet AMI avec Stellantis et partenariat avec Hyperloop) / investissements dans les start-up et accompagnement programme Catalyst / partenariats industriels (Adobe, Dassault Systèmes, MuleSoft, AWS…) ;

- Stratégie environnementale « Architectes d'avenirs positifs » : ambition « zéro émission nette » d’ici 2030 avec une électricité 100 % renouvelable en 2025 / montée en puissance de l'économie circulaire / solutions aux clients de réduction de 10 Mt de leurs émissions carbone en 2030 ;

- Bonne visibilité avec des prises de commandes supérieures au chiffre d’affaires annuel.

Défis

- Forte sensibilité du résultat aux frais de personnel (2/3 des charges d’exploitation), 55% du personnel étant « offshore » ;

- Création d’une société commune avec Orange pour un cloud souverain français ;

- A fin septembre 2021, hausse de 13 % du chiffre d’affaires et de 42 % du résultat net au 1 er semestre;

- Objectifs 2021, 2 fois relevés, d'une croissance de 14 à 14,5% des revenus, d’une marge opérationnelle de + 12,7 % et d’un autofinancement libre supérieur à 1,7 Md€ ;

- Dividende 2020 de 1,95 €.

Informatique / SSII : opportunités du télétravail

Opportunités du télétravail avec de meilleures perspectives

Après les ingénieurs « offshore » employés en Inde ou en Europe de l'Est pour les missions à faible valeur ajoutée, ce sont désormais les fonctions les plus spécialisées qui sont concernées. Capgemini estime que le développement du travail à distance lui permettra de générer des économies de coûts supplémentaires et de mobiliser ses collaborateurs plus efficacement sur le plan international. Le groupe, dont l’organisation devrait reposer sur 40 à 50 % de télétravail, évalue le gain potentiel à moyen terme de 1 à 1,5 point sur le taux de marge (11,9% ). Sopra-Steria et Atos se penchent également sur ce mode d’organisation . Les acteurs sont néanmoins conscients des limites car le télétravail ne conviendra pas à tous les salariés.

Valeurs associées

Euronext Paris +2.87%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 02/12/2021 à 08:14:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.