Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client
Retour au sujet Politique

Politique : PASS SANITAIRE: je ne veux pas me mettre hors la loi!

24 juil. 202110:43

Ah la censure!
Je ne veux surtout pas me mettre hors la loi : si je ne peux pas aller au cinéma, je n'irais pas, si je ne peux pas aller à la terrasse d'un café, je n'irai pas, les grands centres commerciaux, idem, aller en boite, dans un centre aquatique, un grand parc, un lieu couvert ou il y aura plus de 50 personnes, non plus. J'étais même prêt à me faire livrer ma nourriture en Drive si les rêves de Macron étaient devenus réalités.
Mais ça me rassure, je pourrais toujours aller à l'Assemblée, puisque ces 577 députés engoncés dans leur sièges de velours n'ont que faire des lois, tout en s'empiffrant dans des *** aux frais du contribuable : ils ne viendront donc pas m'embêter.
Et puis je pourrai toujours visiter les grandes villes, Paris aussi. L'inconvénient, c'est que je serais obligé de me farcir les TER bourrés aux heures de pointe, avec plusieurs changements, car pour prendre le TGV, ou chacun a sa place bien réservée, avec aucun risque de vraiment toucher son voisin, c'est niet !Tant pis. Mais à Paris, pas de soucis : plutôt que de me balader en taxi, sans pouvoir même m'arrêter pour boire un coup, je choisirai la solution éco+ : le métro, avec ses 4,2 millions de passagers /jour ,1,5 milliards/an, le seul RER A avec ses 50 000 passagers /h sur ce tronçon, et aussi le bus, si il y a trop de monde à l'heure de pointe sur les lignes , et aussi histoire de voir un peu le jour...
Voilà ces quelques exemples de mesures que chacun pourra qualifier comme le veut.
Je remarque aussi, qu'en fait, grande partie de ces non-sens et limitations s'adressent plutôt à de la bobocratie crasse, beaucoup plus encleinte à se soucier de sa consommation, de son pouvoir d'achat, de ses petites vacances, de son bien-être, et de ce qu'elle estime sa « tranquillité ». C'est d'ailleurs en grande partie pour ces raisons que nombre de ces gens-là ne se posent pas de question pour passer sous l'aiguille.
Pensez donc, si il fallait encore réfléchir ou analyser pour savoir si ce que nous corne ce Gouvernement et Macron depuis 1 ans 1/2 , non mais franchement ? Comprendre que CASTEX qui était le chantre du déconfinement, devient maintenant au fil des jours celui de la déconvenue, que Delfraissy admette lui-même que « le Pfizer » est inefficace pour 1/3 des personnes âgées (et donc %age d'efficacité pour les 2/3 restant ???),comprendre pourquoi au RU, on supprime toutes restrictions et barrière (c'est vrai, de l'autre côté de la Manche, ce n'est peut-être pas pareil, même si on nous dit que ça flambe comme jamais...), etc., non là, c'est trop ! On est si bien en non-pensant...
La suite, je ne la connais pas. Je vais donc attendre de voir où tout cela mène, et suivant la situation qui n'aura de valeur de toute façon que par mes propres analyses et réflexions.
Je me ferai peut-être vacciner avec le vaccin SANOFI qui sera peut-être « au point » d'ici 6 mois -1 an et définitivement ; pas comme toutes ces soupes qui sont toujours en période d'essai pendant encore au moins de 1 à 3 ans selon les fabricants. Il faudra aussi que j'ai les certitudes que ça marche, et que je n'aurai pas une injection tous les 6 mois, peut 2 si il faut des rappels. Là, ça, ce sera non.
Quant à une possible obligation pour tout le monde et dont Macron, Castex, Véran et consorts rêvent, et si toutefois, on vient me chercher chez moi, ceux qui seront payés pour ça ne rentreront pas bredouille comme les Gilets Jaunes avec Macron : ils me trouveront, je serai là à les attendre.
Je suis un rural. Finalement, ces restrictions, comme pour plusieurs dizaines de millions de Français, ne vont pas me peser beaucoup, pas comme pour tous ces gens que l'on fait parler à la télé.
Je ne vais pas pour autant me mettre hors la loi, et vivrai donc selon "les textes".
Et j'essaie de mon côté d'expliquer, de convaincre de prouver, d'amener tout mon entourage, connaissances, famille à la réflexion sur cette propagande gouvernementale. Si je compte ma famille, amis proches, personnes du village que je connais : environ 20% de vaccinés, mais il n'y a pas vraiment de bobos dans le tas.

8 réponses

  • 24 juillet 202110:54

    > Si je compte ma famille, amis proches, personnes du village que je connais : environ 20% de vaccinés,

    Un village de malcomprenants consanguins ? Faut déménager... 


  • 24 juillet 202111:12

    Alibeck : il faut bien lire: je n'ai pas parlé de mal-comprenant consanguins, puisqu'à la fois je ne suis pas médecins pour porter de telles analyses, ni n'ai bien entendu quelques analyse de sang ou autres ADN, mais de non-pensants...(c'est à dire ce que je considère "ne penser que comme la télé...").
    Je fais, c'est vrai partie d'un village qui, aux dernières Présidentielles n'ont donné à Macron que moins de 10% des suffrages. Et je puis vous assurer que pour au moins  mon village, si il devait y avoir des consanguins, ce n'est pas parmi ces électeurs qu'il faut les chercher.


  • 24 juillet 202111:30

    J'aime bien la conclusion:"Pour que les hommes se laissent assujettir, de deux choses l'une: ou qu'ils  soient contraints, ou qu'ils soient trompés" (La Boétie).


  • 24 juillet 202112:15

    Le Sénat est en train de déglinguer les in  ept  ies du Gvt: à priori le point fort, à savoir la vaccination des soignants obligatoire aurait vécu: il n'y aurait pas de licenciement en cas de refus du vaccin, donc... ça devient de facto non obligatoire. Retour donc à la case départ et camouflet pour la clique. Pas de pass non plus pour aller dans les établissements de santé, les EHPAD, il est aussi question de ne pas appliquer de sanction, ni d'amendes pour l'absence de pass... Bref, ça devient une carcasse fumante, ce pass. Et un Sénateur de dire (son nom?): avec ce pass, le Gvt marche sur la t^te et c'est inapplicable! Et c'était sur LCI; ce n'est donc pas peu dire.


  • 24 juillet 202112:18

    Il y a aussi le fait que selon des sondages  15 à 25% des soignants ne souhaitant pas se faire vacciner rendraient leur tablier. Est-ce que ça peut jouer au Sénat?


  • 24 juillet 202112:47

    On a de beaux jours devant nous, le gouvernement et macon ont tout raté depuis le début de cette épidémie, aujourd'hui ne fera pas exception.


  • 24 juillet 202113:31

    Parce que la vaccin de Sanofi lui n'aura pas de période d'essai ? On a le droit de rire de ce que tu écris sans réfléchir ?


    Je me ferai peut-être vacciner avec le vaccin SANOFI qui sera peut-être « au point » d'ici 6 mois -1 an et définitivement ; pas comme toutes ces soupes qui sont toujours en période d'essai pendant encore au moins de 1 à 3 ans selon les fabricants. 


  • 24 juillet 202116:28

    Sauf erreur, les essais de SANOFI (qui développe son vaccin avec GSK) de phase I et phase II sont terminés (35 000 personnes dans de multiples pays pour la phase II)Fin mai, Sanofi et GSK commençaient les essais de phase 3, cela aussi au niveau international.Si les résultats sont favorables, Sanofi, qui est déjà en train de préparer la production de ce vaccin, compte sur l'approbation définitive fin quatrième trimestre par les principales autorités sanitaires, et non une AMM conditionnelle


Retour au sujet Politique

8 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.