Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet

: 2/ On peut s'étonner des récriminations africaines contre la traite qui visent

papialu
01 juil. 202020:06

l'Occident mais pas les pays ara bes ni sahéliens, telle la Mauritanie, qui compte encore des es claves.

La traite transatlantique pour sa part, a duré quatre siècles. Tidiane N'Diaye, anthropologue et économiste sénégalais, s'est penché sur le sujet dans son ouvrage "Le géno cide voilé".

"La plupart des gens braquent toujours les projecteurs sur la traite transatlantique pratiquée par les Européens en direction du Nouveau monde. Mais, en réalité, l'esc lavage ar abo-mu sulman a été beaucoup plus important parce que, quand je fais la synthèse des travaux existant, pour la traite transatlantique on se situe dans une fourchette entre 9, 6 et 11 millions d'individus, alors que pour la traite ar abo-mu sulmane, ce sont 17 millions de victimes" affirme le Sénégalais.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

21 réponses

  • stmaster
    01 juillet 202020:46

    Il y a sûrement du vrai dans ce que dit ce scientifique, mais pourquoi ne trouve-t-on pas autant de gens de couleur, descendants d'esclaves dans les pays ar abo-mu sul mans, à l'instar de ce que l'on trouve au Brésil et aux Etats-Unis ? 
    Je ne sais pas comment il arrive au chiffre de 17 millions, mais ça me semble énorme....

    Signaler un abus

  • atribut2
    01 juillet 202021:01

    Oui parce que c'est plus ancien chez eux.

    Signaler un abus

  • papialu
    01 juillet 202021:03

    Et ça existe encore de nos jours

    Signaler un abus

  • Panissar
    01 juillet 202021:38

    Et à commencer par eux...qui vendaient des esclaves contre quelque verroteries et armes clinquantes...si ce n'est eux.

    Les blancs ne faisaient pas des safaris en A frit que pour attraper des nous ares...ils se contentaient "juste" de les acheter à d'autres nous ares.

    Signaler un abus

  • mcarre1
    01 juillet 202023:38

    stmaster 20:46 ... tout simplement parce qu'ils subissaient une Castres à scion ce qui causait d'ailleurs beaucoup de décès.
     :-( 

    Signaler un abus

  • nonalace
    01 juillet 202023:46

    Monsieur pour effacer un texte très édulcoré, respectant la charte et parfaitement exact il ne faut pas avoir beaucoup d'amour propre.

    Signaler un abus

  • rolla107
    01 juillet 202023:57

    Les barbaresques connaissaient tous la traite des biques.

    Signaler un abus

  • stmaster
    02 juillet 202000:34

    Non c'est vrai havetunn . 

    Signaler un abus

  • havetunn
    02 juillet 202000:43

    Si seulement tout le monde pouvait le comprendre ...

    Signaler un abus

  • Inox316
    02 juillet 202007:59

    Il me semble que si mes parents et mes grands-parents avaient été martyrisé par un peuple, je n'aurais pas la volonté inébranlable d'aller travailler chez ce peuple.  Il y a d'ailleurs peu Français qui sont partis travailler en Allemagne dès la fin de la guerre.

    Signaler un abus

  • contras
    02 juillet 202008:31

    et on ne parle pas des centaines de milliers de chrétiens vendus sur les marchés d'Alger, de Tripoli et autres côtes "barbaresques"  Pas de repentance pour ceux là ?

    Signaler un abus

  • loupgri1
    02 juillet 202008:52

    ce n'est pas une "vanne" 
    Le New York Times écrira désormais "Black" avec une majuscule et "white" avec une minuscule 

    Signaler un abus

  • masyson
    02 juillet 202011:49

    On pourrait aussi s'étonner des récriminations africaines contre les produits cosmétiques blanchissants, vu qu'elles en sont les premières utilisatrices...

    Signaler un abus

  • nayara10
    02 juillet 202022:05

    *** Je ne sais pas comment il arrive au chiffre de 17 millions, mais ça me semble énorme .... ***
    Faut relire l'histoire et aussi la ré-écrire correctement .Tout y est dit dans les livres de l'époque ...
    Sauf que chez nous ,il y a  des tabous comme vivre ensemble là bas .Tout est écrit ,il faut lire ...
    Et relire ......

    Signaler un abus

  • contras
    03 juillet 202009:48

    les arabes, eux, allaient se servir eux-mêmes à coup de rezzous !

    Signaler un abus

  • contras
    03 juillet 202009:48

    les arabes, eux, allaient se servir eux-mêmes à coup de rezzous !

    Signaler un abus

  • contras
    03 juillet 202009:49

    les arabes, eux, allaient se servir eux-mêmes à coup de rezzous !

    Signaler un abus

  • contras
    03 juillet 202009:49

    les arabes, eux, allaient se servir eux-mêmes à coup de rezzous !

    Signaler un abus

  • nayara10
    03 juillet 202012:50

    Toutes les villes du nord  de la Méditerranée et de l'Adriatique sont fortifié.Une particularisme local ...Ou une attraction immobilière ...

    Signaler un abus

  • mcarre1
    03 juillet 202019:43

    ... fortifiées et sur des hauteurs en retrait de la côte, pour tenter d'échapper aux raz zias.
    C'est d'ailleurs la prise d'Alger qui a enfin permis de sécuriser les côtes méditerranéennes.

    Signaler un abus

  • mcarre1
    03 juillet 202022:25

    Et la présence française en Afwique sub saharienne qui a mis fin aux traffics d'S c|aves vers les pays muses qui duraient depuis mille ans.

    Signaler un abus

Retour au sujet

21 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4889.52 +0.09%
1.17885 0.00%
3.6 +1.12%
32.795 -0.76%
44.65 -1.04%

Les Risques en Bourse

Fermer