1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Politique

Politique : Greta Thunberg: Michel Onfray répond aux critiques | page 2

jethro2
15 août 201916:20

Greta Thunberg: Michel Onfray répond aux critiques dans "Die Welt"

Die Welt: Pourquoi Greta Thunberg vous agace-t-elle tellement?

Michel Onfray: Elle ne m'agace pas du tout: les bêtises des enfants sont toujours la faute des parents ou des adultes qui les entourent. A seize ans, personne ne dispose d'une pensée propre. A cet âge, on régurgite de la nourriture avec laquelle les adultes nous ont gavés. Personne n'échappe à cette loi. Dès lors, se pâmer devant la ventriloquie d'une jeune fille qui débite les discours que des adultes lui écrivent est un signe de nihilisme! J'en veux moins à cette jeune fille qu'à ceux qui l'instrumentalisent. Les adultes aiment l'entendre dire ce qu'ils lui ont appris depuis que le capitalisme a compris l'opportunité de l'écologie comme argument publicitaire pour faire ses bénéfices considérables. Qui ne souhaite aujourd'hui consommer et acheter propre, écoresponsable, bio, traçable, free carbone, etc?

DW: Elle pourrait très probablement être candidate au prix Nobel de la Paix. Serait-elle une bonne candidate?

MO: Elle est au lycée, n'a pas encore le bac, fait la grève de l'école, et va bientôt être nommée docteur honoris causa d'une université belge... Je propose qu'on la nomme tout de suite présidente d'un gouvernement mondial selon le souhait de Jacques Attali et que, dans la foulée on lui décerne le prix Nobel de médecine, avant la médaille Fields, le premier prix du Concours Chopin et la Palme d'or à Cannes. Soyons sérieux...

DW: Fait-elle des dégâts? Si oui, lesquels à vos yeux?

MO:Oui, elle fait des dégâts à la Raison en incarnant cette mauvaise idée du philosophe Hans Jonas selon laquelle il faudrait renoncer à la raison, à la réflexion, à l'argumentation, à la démonstration, autrement dit au débat philosophique, pour lui préférer une "heuristique de la peur", autrement dit: qu'il faudrait urgemment faire peur pour convertir. Elle tue une seconde fois Socrate et remet en selle les sophistes.

DW: D'autres de vos collègues français, comme Pascal Bruckner et Raphaël Enthoven, l'ont également attaquée. Puis-je me permettre la question: Et si elle était un jeune homme? Provoquerait-elle les mêmes réactions chez vous (et chez vos confrères)?

MO: Vous n'êtes pas bien loin de l'insulte... Je vois sous votre question pointer l'accusation de misogynie ou de phallocratie. Mais le féministe que je suis ne sépare pas les hommes des femmes. Si une femme dit des sottises, je dit qu'elle dit des sottises, non pas parce quelle est une femme -précisions: une jeune fille...-, ce qui serait être vraiment misogyne, mais tout bêtement parce qu'elle dit des sottises. L'égalité oblige à un traitement égal: une bêtise est une bêtise, peu importe qu'elle soit proférée par un homme ou par une femme. Si une femme dit que la terre est plate et que je dis qu'elle se trompe, serais-je misogyne? Ou faudrait-il, au nom d'un féminisme dévoyé, dire qu'elle a raison, tant pis pour la vérité?

DW: Vous la décrivez comme un cyborg, un être neutre, qui ne sourit jamais, qui ne montre pas d'émotion, ni peine, ni joie, "une poupée en silicone" écrivez-vous. Vous l'attaquez donc tout d'abord pour son physique, en deuxième lieu pour son message (la peur). Pourquoi prêtez-vous attentions à son apparence extérieure, pourquoi ce "non-physique" est-il si crucial dans le rôle que vous l'attribuez?

MO: Est-ce que décrire un physique c'est attaquer le physique? Y a t-il dans ma description un jugement de valeur négatif, dépréciatif, insultant? Dire d'un visage inexpressif qu'il est inexpressif, dire qu'on ne remarque aucune émotion sur son visage, dire que son visage est lisse comme celui d'un cyborg: est-ce une vérité constatable ou une méchanceté? Pourquoi m'interrogez vous sur son physique et pas sur ce problème que je signale bien plutôt en affirmant qu'elle est le navire amiral du capitalisme vert? Ces questions sont autant de diversions politiques...

DW: Avez-vous pensé que son autisme puisse être un atout?

MO: Quelle question! Si j'ouvre mon dictionnaire, qui est pour moi un juge de paix bien plus fiable que la veulerie des réseaux dits sociaux, je constate que l'autisme est un terme qui relève de la psychologie et qui définit "un détachement de la réalité". Lisez Le Robert. Pour le philosophe que je suis, le détachement de la réalité n'est pas la meilleure carte de visite pour parler de la réalité.

DW: Vous la décrivez comme faisant une lutte anti-Lumières et vous contestez les analyses scientifiques sur lesquelles elle fonde son analyse. N'a-t-il aucune raison, à vos yeux, d'être alarmiste et de changer nos comportements?

MO: Je souhaite qu'on parle d'astrophysique, d'orages magnétiques, de cycles solaires, qu'on inscrive la nature dans le cosmos et les multivers. Je souhaite qu'on parle de géologie et qu'on se souvienne qu'il y eu des périodes de réchauffement et de refroidissement de notre planète alors que les hommes n'y étaient pas encore apparus. Je souhaite qu'on parle d'histoire et que, en lisant Histoire du climat depuis l'an mil de Leroy-Ladurie, on constate qu'avant l'invention du moteur et des voitures, de l'avion et du diesel, les variations climatiques étaient considérables. Par ailleurs, la cause anthropique est évidemment à prendre en considération, mais avec d'autres.

DW: Quelles sont les principales causes du réchauffement climatique à vos yeux?

MO: Principales? Les cycles cosmiques... Ce qui, je le répète, n'exclut pas la cause humaine.

DW: Vous citez le philosophe Hans Jonas qui a théorisé "une heuristique de la peur". Si le sentiment de la peur n'est pas légitime ni productif, quel sentiment devrait donc être la base d'une pensée d'avenir?

MO: Le philosophe que je suis estime que la philosophie des Lumières est toujours préférable à l'obscurantisme qui utilise la peur, l'épouvante, la foi, la croyance, l'agenouillement, la menace, l'intimidation, le tribunal pour parvenir à ses fins. Le monde gouverné par l'argent dans lequel nous vivons a détruit la raison, la conscience, la réflexion, la méditation, l'analyse, la logique afin de pouvoir mieux gouverner les humains par les sentiments, les émotions, les affects. Nous y sommes. Greta Thunberg et son staff ajoutent un chapitre au 1984 d'Orwell.

DW: "Rien à reprocher à un enfant qui veut voir jusqu'où va son pouvoir d'agenouiller les adultes" écrivez-vous. Que reprochez-vous aux adultes qui l'écoutent?

MO: De ne pas être des adultes, d'être fascinés par le monde de l'enfance qu'ils sont incapables de quitter parce qu'ils procèdent d'une génération d'enfants-rois accrochés à leur trottinette électrique comme à un cordon ombilical qui les relie à leur enfance. Permettez à l'athée que je suis de citer pour une fois la Bible: "malheur au pays dont le roi est un enfant" peut-on en effet lire dans l'Ecclésiaste.

DW: Le mouvement de 68 était-il aussi fait par "un troupeau de moutons "?

MO: Il était fait par ceux-là même qui sont devenus les parents des enfants roi et qui, après avoir célébré Mao et Trotski, communient aujourd'hui dans le credo de Jean Monnet et d'Emmanuel Macron... Ils sont ceux qui se mettent à genoux devant les enfants pour n'avoir jamais su eux-mêmes comment être adultes. Rappelons que cette génération de soixante-huitards a massivement milité dans les années 70 pour la dépénalisation de la pédophilie. L'enfant est fait pour être dépassé vers plus que lui et non pas pour être célébré comme un fétiche, une icone. Il est fait pour devenir un adulte et non pour rester cet être en devenir qu'il est.

DW: Si vous aviez seize ans aujourd'hui, quels seront vos combats ?

MO: C'est une question saugrenue à laquelle personne de bonne foi ne saurait répondre. A seize ans, je découvrais Proudhon. J'y suis resté fidèle. J'aimerais être ce même adolescent qui n'avait qu'un seule envie: sortir de l'adolescence et entrer dans le monde adulte.

DW: Sa grève pour le climat serait un "magnifique prétexte" pour faire école buissonnière. A-t-on le droit de faire avancer les sociétés qu'une fois ayant terminé le bac et ayant lu Rimbaud et Verlaine?

MO: Pas bien sûr que ne pas aller à l'école débouche immédiatement sur "faire avancer les sociétés"... Par ailleurs, vous ne me ferez jamais dire que la grève de l'école soit un signe d'intelligence qui augmente la culture et rapproche de la vérité... Enfin, moi qui aime la poésie, je vous dirai qu'on en apprend plus en lisant les poètes qu'en récitant les notes rédigées par des adultes qui synthétisent les rapports du GIEC. A quoi j'ajoute que des cours d'astrophysique, d'astronomie, de géologie, d'histoire ne seraient pas en trop pour qui, à seize ans, à l'impudence de parler au nom de "la Science".

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

79 réponses

  • mleblon1
    16 août 201914:13

    "Un spécialiste en climatologie est quelqu'un qui a publié des travaux scientifiques sur le sujet dans des revues scientifiques".
    .
    c'est un mec qui fait une synthèse des publications, des autres disciplines scientifiques, choisies par lui qui n'est lui même spécialiste de rien

    Signaler un abus

  • alibeck
    16 août 201914:15

    > c'est un mec qui fait une synthèse des publications, des autres disciplines scientifiques,
    > choisies par lui qui n'est lui même spécialiste de rien

    Non. Absolument pas.
    Ceux qui font des synthèse c'est par exemple le GIEC.
    Rien à voir avec les 12000 publications scientifiques annuelles sur le climat.

    Signaler un abus

  • alibeck
    16 août 201914:18

    Un échantillon via google scholar : ...
    scholar.google.com/scholar?hl=fr&q=climate+change
    ...

    Signaler un abus

  • mleblon1
    16 août 201914:31

    le climatologue est donc un spécialiste "d'une multitude de disciplines scientifiques" (définition de la climatologie dans wiki) c'est donc le Pic de la Mirandole moderne

    Signaler un abus

  • b.mrl
    16 août 201914:42

    "Oui, elle fait des dégâts à la Raison en incarnant cette mauvaise idée du philosophe Hans Jonas selon laquelle il faudrait renoncer à la raison, à la réflexion, à l'argumentation, à la démonstration, autrement dit au débat philosophique, pour lui préférer une "heuristique de la peur", autrement dit: qu'il faudrait urgemment faire peur pour convertir."

    Transmis à Marine et ses aficionados.

    Signaler un abus

  • nayara10
    16 août 201915:06

    Un scientifique est payé avec de l'argent Publique .En aucun cas ,il doit se conformer à ce qu'on lui demande .Pas ce que lui voudrait .Si non c'est la porte et caissier dans un supermarché et plus de copains ...

    Signaler un abus

  • nayara10
    16 août 201915:07

    Il y a un morceau de phrase qui a sauté ...

    Signaler un abus

  • speculas
    16 août 201915:18

    Un cyborg inexpressif mi-autiste mimolette, on est mal chef.

    Signaler un abus

  • grobulle
    16 août 201919:13

    Je ne suis pas d'accord avec Onfray sur la partie climatosceptique...en revanche, sur tout le reste de l'intervention, un grand bravo. Excellent.

    Signaler un abus

  • to_tophe
    16 août 201919:30

    lol
    onfray promu spécialiste du climat sur ce forum
    demain, ils vont promouvoir nabila comme experte medical

    Signaler un abus

  • sixaplat
    16 août 201919:34

    On est trop nombreux, c'est tout!

    Signaler un abus

  • M1631722
    16 août 201919:37

    ".....Vous la décrivez comme un cyborg, un être neutre, qui ne sourit jamais, qui ne montre pas d'émotion, ni peine, ni joie, "une poupée en silicone" écrivez-vous. Vous l'attaquez donc tout d'abord pour son physique, en deuxième lieu pour son message (la peur). Pourquoi prêtez-vous attentions à son apparence extérieure, pourquoi ce "non-physique" est-il si crucial dans le rôle que vous l'attribuez?..."

    En fait, j' ai cru comprendre qu' elle est " vegan" ......A elle toute seule elle en fait une énorme anti-publicité car si lorsque l' on est " vegan " on devient ce qui est décrit ci dessus et en plus autiste , je tremble pour le devenir de tout les pratiquants "vegan" et principalement pour leurs enfants .....

    Signaler un abus

  • nayara10
    16 août 201921:49

    En France le végans et végétaliens ou tariens .Ils seront vite absorbés par les nouveaux arrivants qui en on que faire de ces dépendants du système...

    Signaler un abus

  • zylon
    16 août 201922:04

    "En France le végans et végétaliens ou tariens .Ils seront vite absorbés par les nouveaux arrivants qui en on que faire de ces dépendants du système..."

    Affirmation gratuite sans aucun fondement...

    Signaler un abus

  • ominium
    17 août 201900:45

    onfray est un décadent qui l'a d'ailleurs tjrs revendiqué comme tel, avec son objectif de jouir indéfiniment, il veut de la célébrité à peu de frais.
    il est au niveau d'un journaliste de voici.

    Signaler un abus

  • pmondet
    17 août 201919:25

    Magistral Mr Onfray.

    Signaler un abus

  • alibeck
    17 août 201920:04

    Cette interview est collector, elle montrera aux générations futures jusqu'à quels tréfonds peut descendre la caunerie humaine motorisée par un orgueil galactique. Il faut ajouter Onfray à la Stèle de la Honte et de l'Indignité éternelle pour l'édification des générations à venir pour les siècles des siècles.

    Signaler un abus

  • xk8r
    17 août 201920:15

    prix nobel de la paix ! LOL

    Signaler un abus

  • xk8r
    17 août 201920:17

    onfray TOP

    Signaler un abus

  • M6699704
    18 août 201908:37

    Onfray fait du Onfray et là ...c'est du mauvais Onfray ! Un esprit malicieux pourrait croire qu'il est jaloux de la notoriété de cette jeune fille de 16 ans alors que lui rame tant et plus pour qu'on parle de lui....Ses critiques sont nulles et ne constituent que du verbiage de mauvais intellectuel, l'art de dire tout et son contraire dans la même phrase...Il a été plus pertinent mais c'était il y a si longtemps. Le melon n'est pas que de Cavaillon....

    Signaler un abus

  • g.prigen
    19 août 201909:36

    Cette jeune personne me fait penser à ça,

    La République de Platon.

    "Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux, l'autorité de rien et de personne, alors, c'est là, en toute beauté, et en toute jeunesse, Le début de la tyrannie."

    Platon, 429-347 avant J.C.

    Signaler un abus

  • alibeck
    19 août 201909:45

    Citation déformée très loin du texte de Platon.
    Texte original tronqué et altéré : elle prend pour cible la seule jeunesse. Or le personnage de Platon ne fustige pas spécifiquement le comportement de la jeunesse, mais celui de la société tout entière lorsqu'elle bascule dans la tyrannie, y compris de ses membres les plus respectables : « Les anciens, s'abaissant au niveau des jeunes, se gavent de bouffonneries et de plaisanteries, imitant les jeunes pour ne pas paraître désagréables et despotiques. »

    Pour résumer : ni déploration sur la décadence de la société, ni critique de la jeunesse. Ne faisons de Socrate ni un prophète du déclinisme, ni un barbon réactionnaire et laissons-le bien loin de nos débats.

    Signaler un abus

  • PPascalz
    19 août 201909:52

    alibeck
    09:45

    La nuance ne change rien au fond !... Pour une fois ;)

    Signaler un abus

  • sky45
    19 août 201910:24

    le realisme est difficile a digérer pour ceux qui font du BUZZ
    totalement ok avec onfray
    cycles cosmiques rotation de la terre etc
    plus part de l homme aussi surconsommation et surpopulation pour les autres
    NOTA C'EST UNE MINAUDE ORIENTÉE PAR SON GOUROU FORMATEUR

    Signaler un abus

  • PtiMinet
    19 août 201910:34

    Je crains que nos descendants (pour ceux qui en ont !) riront des uns et des autres.

    Signaler un abus

  • bluecore
    19 août 201914:14

    Très bien résumé la situation.

    Signaler un abus

  • M930506
    19 août 201917:49

    Je crois plutôt les chercheurs qui nous indique que le rechauffement climatique est beaucoup trop élevé et trop rapide pour être lié qu'à des causes astronomiques et à la variabilité de l activité solaire ..
    Ces variabiltés astronomiques produisent des effets sur le climat beaucoup plus lent..

    Il faut aussi prendre des cours sur la meteorologie et lire les resultats des simulations climatiques ..

    Leroy Ladurie qui est cité .. n est pas un climatosceptique ..

    Ci-joint un lien sur une de ses interviews
    :

    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/emmanuel-le-roy-lad urie-oui-le-climat-peut-bousculer-nos-destins_1645624.html

    Signaler un abus

  • M498467
    19 août 201918:53

    Bravo Michel Onfray. Voilà une analyse réaliste et pertinente sur la capacité d'une très jeune fille à donner des leçons au monde.

    Signaler un abus

  • mleblon1
    19 août 201919:29

    « Les anciens, s'abaissant au niveau des jeunes, se gavent de bouffonneries et de plaisanteries, imitant les jeunes pour ne pas paraître désagréables et despotiques. »
    c'est exactement ça et ne contredit en rien la première partie citée par g.prigen

    Signaler un abus

  • g.prigen
    20 août 201912:52

    Alibeck a écrit : "Ne faisons de Socrate ni un prophète du déclinisme, ni un barbon réactionnaire et laissons-le bien loin de nos débats. Ne faisons de Socrate ni un prophète du déclinisme, ni un barbon réactionnaire et laissons-le bien loin de nos débats."

    Oui, mais là, c'est Platon, Socrate était son maître. Cette citation est très explicite, et au vu de ce que j'ai vu autour d'elle, notamment à l'Assemblée Nationale, c'est totalement ça. Il ne faut pas nier les propos des Anciens, mais se souvenir de ce qu'ils ont dit.
    On appelle cela la sagesse.

    Signaler un abus

  • g.prigen
    20 août 201912:58

    Au fait, la citation n'a pas été déformée, contrairement à ce que tu écris.

    "On ne peut juger des choses que l'on ne connaît pas."

    Platon ; Les lois - IVe s. av. J.-C.

    Signaler un abus

  • ominium
    20 août 201913:44

    onfray reste un type d'extrme gauche qui croit que le pays entier est abonné au journal l'humanité ou libération du temps du parti coco; c'est très frappant dès que vous croisez ses interviews, ce sont ses points de références, et il ignore la presque totalité des français et du monde politique et toute autre manière de penser.
    en quelque sorte il fait sa crise d'adolescence en cherchant absolument à attaquer partout, critiquer partout, tous ceux qui sont dans sa tête plus médiatiques que lui, et n'a pas honte mais vous leurrez pas, son monde est très réduit, réducteur, simpliste, il est une fermeture d'esprit, pas une ouverture. il est moqué par les universitaires.

    Signaler un abus

  • M8435547
    21 août 201910:10

    Onfray est réaliste, objectif et vous remet les pieds sur terre, je souhaite à Ali d'avoir son centième d'intelligence et d'humanisme .

    Signaler un abus

  • M8435547
    21 août 201910:10

    ha!

    Signaler un abus

Retour au sujet Politique

79 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer