1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Politique

Politique : Greta Thunberg: Michel Onfray répond aux critiques

jethro2
15 août 201916:20

Greta Thunberg: Michel Onfray répond aux critiques dans "Die Welt"

Die Welt: Pourquoi Greta Thunberg vous agace-t-elle tellement?

Michel Onfray: Elle ne m'agace pas du tout: les bêtises des enfants sont toujours la faute des parents ou des adultes qui les entourent. A seize ans, personne ne dispose d'une pensée propre. A cet âge, on régurgite de la nourriture avec laquelle les adultes nous ont gavés. Personne n'échappe à cette loi. Dès lors, se pâmer devant la ventriloquie d'une jeune fille qui débite les discours que des adultes lui écrivent est un signe de nihilisme! J'en veux moins à cette jeune fille qu'à ceux qui l'instrumentalisent. Les adultes aiment l'entendre dire ce qu'ils lui ont appris depuis que le capitalisme a compris l'opportunité de l'écologie comme argument publicitaire pour faire ses bénéfices considérables. Qui ne souhaite aujourd'hui consommer et acheter propre, écoresponsable, bio, traçable, free carbone, etc?

DW: Elle pourrait très probablement être candidate au prix Nobel de la Paix. Serait-elle une bonne candidate?

MO: Elle est au lycée, n'a pas encore le bac, fait la grève de l'école, et va bientôt être nommée docteur honoris causa d'une université belge... Je propose qu'on la nomme tout de suite présidente d'un gouvernement mondial selon le souhait de Jacques Attali et que, dans la foulée on lui décerne le prix Nobel de médecine, avant la médaille Fields, le premier prix du Concours Chopin et la Palme d'or à Cannes. Soyons sérieux...

DW: Fait-elle des dégâts? Si oui, lesquels à vos yeux?

MO:Oui, elle fait des dégâts à la Raison en incarnant cette mauvaise idée du philosophe Hans Jonas selon laquelle il faudrait renoncer à la raison, à la réflexion, à l'argumentation, à la démonstration, autrement dit au débat philosophique, pour lui préférer une "heuristique de la peur", autrement dit: qu'il faudrait urgemment faire peur pour convertir. Elle tue une seconde fois Socrate et remet en selle les sophistes.

DW: D'autres de vos collègues français, comme Pascal Bruckner et Raphaël Enthoven, l'ont également attaquée. Puis-je me permettre la question: Et si elle était un jeune homme? Provoquerait-elle les mêmes réactions chez vous (et chez vos confrères)?

MO: Vous n'êtes pas bien loin de l'insulte... Je vois sous votre question pointer l'accusation de misogynie ou de phallocratie. Mais le féministe que je suis ne sépare pas les hommes des femmes. Si une femme dit des sottises, je dit qu'elle dit des sottises, non pas parce quelle est une femme -précisions: une jeune fille...-, ce qui serait être vraiment misogyne, mais tout bêtement parce qu'elle dit des sottises. L'égalité oblige à un traitement égal: une bêtise est une bêtise, peu importe qu'elle soit proférée par un homme ou par une femme. Si une femme dit que la terre est plate et que je dis qu'elle se trompe, serais-je misogyne? Ou faudrait-il, au nom d'un féminisme dévoyé, dire qu'elle a raison, tant pis pour la vérité?

DW: Vous la décrivez comme un cyborg, un être neutre, qui ne sourit jamais, qui ne montre pas d'émotion, ni peine, ni joie, "une poupée en silicone" écrivez-vous. Vous l'attaquez donc tout d'abord pour son physique, en deuxième lieu pour son message (la peur). Pourquoi prêtez-vous attentions à son apparence extérieure, pourquoi ce "non-physique" est-il si crucial dans le rôle que vous l'attribuez?

MO: Est-ce que décrire un physique c'est attaquer le physique? Y a t-il dans ma description un jugement de valeur négatif, dépréciatif, insultant? Dire d'un visage inexpressif qu'il est inexpressif, dire qu'on ne remarque aucune émotion sur son visage, dire que son visage est lisse comme celui d'un cyborg: est-ce une vérité constatable ou une méchanceté? Pourquoi m'interrogez vous sur son physique et pas sur ce problème que je signale bien plutôt en affirmant qu'elle est le navire amiral du capitalisme vert? Ces questions sont autant de diversions politiques...

DW: Avez-vous pensé que son autisme puisse être un atout?

MO: Quelle question! Si j'ouvre mon dictionnaire, qui est pour moi un juge de paix bien plus fiable que la veulerie des réseaux dits sociaux, je constate que l'autisme est un terme qui relève de la psychologie et qui définit "un détachement de la réalité". Lisez Le Robert. Pour le philosophe que je suis, le détachement de la réalité n'est pas la meilleure carte de visite pour parler de la réalité.

DW: Vous la décrivez comme faisant une lutte anti-Lumières et vous contestez les analyses scientifiques sur lesquelles elle fonde son analyse. N'a-t-il aucune raison, à vos yeux, d'être alarmiste et de changer nos comportements?

MO: Je souhaite qu'on parle d'astrophysique, d'orages magnétiques, de cycles solaires, qu'on inscrive la nature dans le cosmos et les multivers. Je souhaite qu'on parle de géologie et qu'on se souvienne qu'il y eu des périodes de réchauffement et de refroidissement de notre planète alors que les hommes n'y étaient pas encore apparus. Je souhaite qu'on parle d'histoire et que, en lisant Histoire du climat depuis l'an mil de Leroy-Ladurie, on constate qu'avant l'invention du moteur et des voitures, de l'avion et du diesel, les variations climatiques étaient considérables. Par ailleurs, la cause anthropique est évidemment à prendre en considération, mais avec d'autres.

DW: Quelles sont les principales causes du réchauffement climatique à vos yeux?

MO: Principales? Les cycles cosmiques... Ce qui, je le répète, n'exclut pas la cause humaine.

DW: Vous citez le philosophe Hans Jonas qui a théorisé "une heuristique de la peur". Si le sentiment de la peur n'est pas légitime ni productif, quel sentiment devrait donc être la base d'une pensée d'avenir?

MO: Le philosophe que je suis estime que la philosophie des Lumières est toujours préférable à l'obscurantisme qui utilise la peur, l'épouvante, la foi, la croyance, l'agenouillement, la menace, l'intimidation, le tribunal pour parvenir à ses fins. Le monde gouverné par l'argent dans lequel nous vivons a détruit la raison, la conscience, la réflexion, la méditation, l'analyse, la logique afin de pouvoir mieux gouverner les humains par les sentiments, les émotions, les affects. Nous y sommes. Greta Thunberg et son staff ajoutent un chapitre au 1984 d'Orwell.

DW: "Rien à reprocher à un enfant qui veut voir jusqu'où va son pouvoir d'agenouiller les adultes" écrivez-vous. Que reprochez-vous aux adultes qui l'écoutent?

MO: De ne pas être des adultes, d'être fascinés par le monde de l'enfance qu'ils sont incapables de quitter parce qu'ils procèdent d'une génération d'enfants-rois accrochés à leur trottinette électrique comme à un cordon ombilical qui les relie à leur enfance. Permettez à l'athée que je suis de citer pour une fois la Bible: "malheur au pays dont le roi est un enfant" peut-on en effet lire dans l'Ecclésiaste.

DW: Le mouvement de 68 était-il aussi fait par "un troupeau de moutons "?

MO: Il était fait par ceux-là même qui sont devenus les parents des enfants roi et qui, après avoir célébré Mao et Trotski, communient aujourd'hui dans le credo de Jean Monnet et d'Emmanuel Macron... Ils sont ceux qui se mettent à genoux devant les enfants pour n'avoir jamais su eux-mêmes comment être adultes. Rappelons que cette génération de soixante-huitards a massivement milité dans les années 70 pour la dépénalisation de la pédophilie. L'enfant est fait pour être dépassé vers plus que lui et non pas pour être célébré comme un fétiche, une icone. Il est fait pour devenir un adulte et non pour rester cet être en devenir qu'il est.

DW: Si vous aviez seize ans aujourd'hui, quels seront vos combats ?

MO: C'est une question saugrenue à laquelle personne de bonne foi ne saurait répondre. A seize ans, je découvrais Proudhon. J'y suis resté fidèle. J'aimerais être ce même adolescent qui n'avait qu'un seule envie: sortir de l'adolescence et entrer dans le monde adulte.

DW: Sa grève pour le climat serait un "magnifique prétexte" pour faire école buissonnière. A-t-on le droit de faire avancer les sociétés qu'une fois ayant terminé le bac et ayant lu Rimbaud et Verlaine?

MO: Pas bien sûr que ne pas aller à l'école débouche immédiatement sur "faire avancer les sociétés"... Par ailleurs, vous ne me ferez jamais dire que la grève de l'école soit un signe d'intelligence qui augmente la culture et rapproche de la vérité... Enfin, moi qui aime la poésie, je vous dirai qu'on en apprend plus en lisant les poètes qu'en récitant les notes rédigées par des adultes qui synthétisent les rapports du GIEC. A quoi j'ajoute que des cours d'astrophysique, d'astronomie, de géologie, d'histoire ne seraient pas en trop pour qui, à seize ans, à l'impudence de parler au nom de "la Science".

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

79 réponses

  • alibeck
    15 août 201916:34

    Lamentable Onfray ! Encore un ennemi de la Science et de l'Humanité.

    Signaler un abus

  • jptrauss
    15 août 201916:34

    Excellentissime !!

    Signaler un abus

  • alibeck
    15 août 201916:37

    Mais comment quelqu'un qui se dit philosophe peut-il tenir des propos aussi galactiquement craitinissimes ? Incroyable.

    Signaler un abus

  • josi324
    15 août 201916:37

    Génial Onfray comme toujours

    Signaler un abus

  • alibeck
    15 août 201916:47

    > DW: Quelles sont les principales causes du réchauffement climatique à vos yeux?
    > MO: Principales? Les cycles cosmiques... Ce qui, je le répète, n'exclut pas la cause humaine.

    Ceci suffit à démontrer sans aucune ambiguïté qu'Onfray est un ign orant orgu eilleux.
    Rien de plus à dire.

    Signaler un abus

  • rdesboi1
    15 août 201917:00

    Onfray à malheureusement raison , à ce jour aucun "scientifique sérieux" n'a pas démontrer l'implication de l'homme dans la variation du climat , on peut reprocher aux humains une dégradation mais pas un "changement aussi important" et je pense qu'effectivement "cosmiquement" parlant l'univers passe par des soubresauts qui modifient l'ensemble des climats des planètes , c'est pour cela qu'il y a très bien pu y avoir de l'eau sur Mars et ailleurs ! car a ce jour on ne maitrise "rien" ni sur les courants cosmiques , ni sur les tempêtes solaires et toutes les ondes inconnues à ce jour ! au mieux on élabore des théories sur des variations d'ondes et c'est tout , et tout cela sera sans doute entièrement remis en question dans 15 , 20 ou 100 ans..et on se moquera des pseudos scientifiques qui pour des raisons dont on imagine qu'elles ne sont pas toutes "humanistes" mais profondément orientées ou corporatistes à vouloir impliquer l'humain dans toutes les catastrophes....climatiques !

    Signaler un abus

  • alibeck
    15 août 201917:04

    > à ce jour aucun "scientifique sérieux" n'a pas démontrer l'implication de l'homme dans la variation du climat ,

    Ahurissant de lire ça. Certains sont vraiment complètement déconnecté du réel. Il y a des milliers de publications scientifiques qui le démontrent.

    Signaler un abus

  • alibeck
    15 août 201917:10

    Les simulations climatiques montrent que le réchauffement observé de 1910 à 1945 peut être expliqué par les seules variations du rayonnement solaire. En revanche, pour obtenir le réchauffement observé de 1976 à 2006, on constate qu'il faut prendre en compte les émissions de gaz à effet de serre d'origine humaine. Les modélisations effectuées depuis 2001 estiment que le forçage radiatif anthropique est dix fois supérieur au forçage radiatif dû à des variations de l'activité solaire, bien que le forçage dû aux aérosols soit négatif.

    Le point essentiel est que le forçage radiatif net est positif. En particulier, l'augmentation de la température moyenne mondiale depuis 2001 est en accord avec les prévisions faites par le GIEC depuis 1990 sur le réchauffement induit par les gaz à effets de serre. Enfin, un réchauffement uniquement dû à l'activité solaire n'expliquerait pas pourquoi la troposphère verrait sa température augmenter et pas celle de la stratosphère.

    Signaler un abus

  • rdesboi1
    15 août 201917:11

    Elles sont toutes en anglais et publies par des fonds "pro écolos" comme pa r hasard ! désolé

    Signaler un abus

  • alibeck
    15 août 201917:13

    Consensus scientifique :
    ...

    fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique#Consensus_scientifique
    .. .
    Positionnement de la communauté scientifique, en particulier des Académies et Sociétés scientifiques :
    ...

    fr.wikipedia.org/wiki/Positionnement_de_la_communaut%C3%A9_scientifique_envers _le_r%C3%A9chauffement_climatique
    ...

    Signaler un abus

  • alibeck
    15 août 201917:14

    Position des académies et sociétés scientifiques

    Depuis 2001, plusieurs académies nationales ont fait des déclarations (parfois conjointes) affirmant la réalité du réchauffement global anthropique et demandant aux nations de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Parmi les signataires de ces déclarations, on retrouve les académies scientifiques nationales:

    d'Australie,
    de Belgique,
    du Brésil,
    du Cameroun,
    Royal Society of Canada,
    des Caraïbes,
    de Chine,
    Institut de France5,
    du Ghana,
    German Academy of Sciences Leopoldina, Allemagne ;
    d'Indonésie,
    d'Irlande,
    Académie nationale des sciences, Italie ;
    d'Inde,
    du Japon,
    du Kenya,
    de Madagascar,
    de Malaisie,
    du Mexique,
    du Nigeria,
    Royal Society of New Zealand,
    Académie des sciences de Russie,
    du Sénégal,
    d'Afrique du Sud,
    du Soudan,
    Académie royale des sciences de Suède,
    de Tanzanie,
    de Turquie,
    de l'Ouganda,
    Royal Society, Royaume-Uni,
    des États-Unis,
    de Zambie,
    et du Zimbabwe.

    En 2016, au moins 80 académies nationales des sciences partageaient ce consensus.

    Signaler un abus

  • alibeck
    15 août 201917:15

    > Elles sont toutes en anglais

    C'est le langage de la communauté scientifique

    > et publies par des fonds "pro écolos" comme pa r hasard

    Mensonge ! Mensonge ! N'importe quoi absolu.

    Signaler un abus

  • rdesboi1
    15 août 201917:16

    ça ne prouve rien....

    Signaler un abus

  • rdesboi1
    15 août 201917:43

    Si l'académie du Cameroun, ou du Ghana ont validé alors on ne peut la réfuter....mdr ! va dans ces pays et tu verras que la bas on peut tout acheter.... même les "scientifiques" ailleurs aussi , mais c'est plus chère...

    Signaler un abus

  • gillesk6
    15 août 201917:43

    ....forçage radiatif anthropique....langage incompréhensible pour le commun des mortels.

    Signaler un abus

  • rdesboi1
    15 août 201917:44


    https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9c hauffement_climatique

    Signaler un abus

  • rdesboi1
    15 août 201917:45

    Cette liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique liste les scientifiques à travers le monde qui sont climatosceptiques, c'est-à-dire sceptiques sur la réalité d'un réchauffement climatique exceptionnel, son origine humaine ou sur le fait qu'il ait des conséquences négatives. Ils sont Prix Nobel, Ph.D., lauréats de nombreux prix, auteurs d'articles majeurs.

    Les idées de ces scientifiques sont détaillées sur leurs articles. Elles montrent (fait connu depuis 2008 avec la Manhattan Declaration) qu'il n'y a pas de consensus scientifique sur la réalité d'un réchauffement climatique d'origine humaine.

    Le NIPCC (panel d'organisations non-gouvernementales) existe depuis 2003 et tente d'adopter un point de vue plus objectif et plus nuancé que celui, très orienté, du GIEC.

    Depuis le 1er septembre 2015, il existe également un Collectif des climato-réalistes. En 2015, a été également créée la "CO2 Coalition", qui a approuvé le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris en 2017.

    Cette liste, qui comprend plusieurs prix Nobel, est très incomplète, 31.000 scientifiques par exemple ayant signé l'Oregon Petition

    Signaler un abus

  • rdesboi1
    15 août 201917:46

    Pas de chance , une liste de prix Nobel contestent l'implication de l'homme sur l'aggravation des conditions climatiques !

    Signaler un abus

  • sixaplat
    15 août 201917:46

    Contrôler les naissances serait bien plus judicieux , mais le capitalisme serait perdant.

    Signaler un abus

  • alibeck
    15 août 201917:57

    Ah la liste de wikiberal, le grand classique. 120 noms de chercheurs, alors que rien qu'au CNRS il y en a plus de 10000.
    Et dans les 120 très peu de spécialistes du climat. Et en plus on trouve Allègre, dont les écrits frau duleux sur le sujet ont été démontés en long en large et en travers...
    120 noms c'est absolument insignifiant comparé à la communauté scientifique.

    Signaler un abus

  • alibeck
    15 août 201917:59

    4 prix Nobel en économie, physique, chimie. La climatologie n'est pas dans leur domaine de compétence. Comme pour Allègre.

    Signaler un abus

  • donofisc
    15 août 201918:03

    Onfray et Bercoff, ceux qui osent contredire Ali et ses théories fumeuses, que du bonheur ;O)

    Signaler un abus

  • mars4
    15 août 201918:11

    Perso, je pense quand même que l'action de l'homme a un effet non négligeable sur le climat. Tout d'abord avec les climatiseurs (ils sont désormais suffisamment nombreux que pour avoir un effet) et les chauffages (dans une moindre mesure).
    Mais aussi et surtout par la déforestation massive et l'urbanisation qui ont tous les deux un effet important dans l'élévation de la température localement. A grande échelle, cela ne peut qu'avoir un effet global (au niveau de la planète).

    Ceci étant dit, les solutions préconisées par greta et ses amis ne sont pas les bonnes. Il faut argument réduire la population mondiale de 80 à 90%. Cela peut se faire en un siècle mais plus on tarde et plus il faudra agir vite.

    Après, plus l'homme va détruire son environnement et plus il va en pâtir. On peut raisonnablement estimer que l'on aura droit a des famines dans les décennies a venir. Et cela devrait régler une partie du problème.

    Signaler un abus

  • sixaplat
    15 août 201918:30

    La Terre devient un organisme vivant avec ses réseaux circulatoires (routiers) nerveux (électriques) rénaux (usines traitement déchets) et bientôt pensants (informatiques), assistée de l'I.A , gageons qu'elle va très vite trouver la solution.

    Signaler un abus

  • bobuced2
    15 août 201919:55

    On ne peut qu être d accord avec Onfray

    Signaler un abus

  • chimien
    15 août 201921:46

    Cette gamine est gro tesque. Comme ceux qui l'adulent sont atteints d'une pathologie mentale.

    Signaler un abus

  • blodjob
    16 août 201910:23

    Ali a écrit la seule chose qui compte: les climato-septiques « scientifiques «  ne sont pas climatologues
    Demande-t-on a un prix Nobel de Médecine de nous donner sa version du Big Bang?
    Il n'y a pas de climatologues qui remettent en cause le réchauffement climatique principalement (principalement, pas 100% évidemment) de cause anthropique
    Dont acte

    Signaler un abus

  • PPascalz
    16 août 201910:40

    Que l'activité humaine ait un impact à la marge sur le réchauffement climatique ou qu'il soit à l'origine de celui-ci de façon autonome et déconnecté du réchauffement climatique global est une question scientifique pour laquelle des tas d'études scientifiques sont réalisées mais pour lesquelles les conclusions des scientifiques sont toujours très prudentes. Cela ne permet pas de conduire une politique ou de mobiliser une opinion pour limiter nos excès comportementaux. Le GIEC a dont été créé par les Etats pour recenser ces études et communiquer de façon plus caricaturale en agissant sur la peur dans des simulations assez hasardeuses en matière de climat en l'état actuel de nos connaissances scientifiques sur le climat. C'est peut-être pertinent ou c'est peut-être présompteux et inepte, aujourd'hui on l'ignore complètement. ça permet de taxer par contre... ;)

    Signaler un abus

  • aacdoux
    16 août 201910:56

    Contrairement aux divers intervenants de la file, Ali a fait l'unanimité, il sera donc prophète...mhé,dans son pays.

    Signaler un abus

  • glasnozt
    16 août 201912:03

    Combien de temps encore des gens pouuront se poser des questions et donner leur avis ? Je pense que c'est déjà impossible pour un jeune scientifique qui veut bosser de se poser des questions. Nous n'aurons donc bientôt plus que des "croy ants" et le problème sera résolu. Le consensus scientifique est donc en fait un phénomène de survie professionnelle.

    Signaler un abus

  • bredt
    16 août 201913:22

    MO: Pas bien sûr que ne pas aller à l'école débouche immédiatement sur "faire avancer les sociétés"... Par ailleurs, vous ne me ferez jamais dire que la grève de l'école soit un signe d'intelligence qui augmente la culture et rapproche de la vérité... Enfin, moi qui aime la poésie, je vous dirai qu'on en apprend plus en lisant les poètes qu'en récitant les notes rédigées par des adultes qui synthétisent les rapports du GIEC. A quoi j'ajoute que des cours d'astrophysique, d'astronomie, de géologie, d'histoire ne seraient pas en trop pour qui, à seize ans, à l'impudence de parler au nom de "la Science".

    Quand même, une gamine de 15 ans qui n'a pas de formation de base et encore moins en matières scientifiques, qui sèche l'école, se permet de donner des leçons pour faire avancer les sociétés. N'importe quoi! Elle a organisé et asssité à des manifestations et la voilà vedette représentante de la jeunesse qui va révolutionner le monde.

    Signaler un abus

  • bredt
    16 août 201913:27

    A ma connaissance, c'est quand même le soleil l'artisan de la température sur la terre, et çà ne serait pas lui le principal acteur du réchauffement de la terre. Il y a toujours eu des cycles solaires. Ce n'est pas l'homme le principal responsable du réchauffement climatique pouvant modifier cet état.

    Signaler un abus

  • alibeck
    16 août 201913:31

    > A quoi j'ajoute que des cours d'astrophysique, d'astronomie, de géologie, d'histoire ne seraient pas en trop
    > pour qui, à seize ans, à l'impudence de parler au nom de "la Science".

    N'importe quoi.
    Ce qu'elle dit, c'est qu'il faut faire confiance en la communauté scientifique et l'écouter. Ce qui est un signe de décadence de notre civilisation, c'est que des tas d'orgueilleux n'écoutent pas et même rejettent ce que dit la communauté scientifique. Dont certains chefs d'état ! C'est très grave.

    Signaler un abus

  • mleblon1
    16 août 201913:42

    "120 noms de chercheurs, alors que rien qu'au CNRS il y en a plus de 10000."
    10000 climatologues ? la filière embauche ? mais ce sont au moins 9900 qui ne servent à rien

    Signaler un abus

  • alibeck
    16 août 201913:46

    > 10000 climatologues ?

    Dans les 120 il y a 4 ou 5 climatologues. Comparons des choses comparables.

    Signaler un abus

  • mleblon1
    16 août 201913:47

    le bug de l'an 2000 n'est pas si vieux ....la communauté scientifique l'annonçait , tout allait être déréglé ,certains ont même envisagé une menace nucléaire et puis .....rien , absolument rien .....mais toutes les boites ont acheté un nouveau logiciel pour la paye et la facturation et plus dans d'autres secteurs .Ce n'était qu'un buzz commercial

    Signaler un abus

  • nayara10
    16 août 201913:52

    Pour les édulcorés ,en 1900 nous étions moins d'un milliard et pour respirer nous consommons de l'Oxygène et rejetons du CO2 .Maintenant nous sommes 8 milliards et pour vivre nous consommons 8 fois plus d'Oxygène et rejetons 8 fois plus de CO2 et sachant que 1 milliards d'êtres humains sur peuple la Planète chaque 5 ans .Soit l'équivalant de la population d'avant un siècle .Sans compter qu'ils doivent se nourrir avec les conséquence que cela induit ...Faut Ali par exemple arrêter tous ces gros mensonges dont on a maintenant du mal à accepter ...
    Deux fois effacé...

    Signaler un abus

  • mleblon1
    16 août 201914:01

    "Dans les 120 il y a 4 ou 5 climatologues. Comparons des choses comparables."
    .
    La climatologie est constituée d'une multitude de disciplines scientifiques.

    Signaler un abus

  • alibeck
    16 août 201914:06

    > La climatologie est constituée d'une multitude de disciplines scientifiques.

    Un spécialiste en climatologie est quelqu'un qui a publié des travaux scientifiques sur le sujet dans des revues scientifiques, travaux validés par des scientifiques avant publication. C'est sans ambiguïté.

    Signaler un abus

  • alibeck
    16 août 201914:08

    > le bug de l'an 2000 n'est pas si vieux ....la communauté scientifique l'annonçait

    Bizarre comparaison. Le bug était annoncé par les ingénieurs et programmeurs, la communauté scientifique n'a rien à voir là-dedans. Et les mesures prises, coûteuses, ont permis d'éviter de gros problèmes.

    Signaler un abus

Retour au sujet Politique

79 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer