1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Politique

Politique : Notre Dame: piste, complot et«fake»(6!) | page 3

oriege
19 avr. 201916:05

La piste accidentelle est «privilégiée».
Toute autre hypothèse est «complotiste»
Toute «fake news» alimente, sert, nourrit ces deux premières affirmations.
Voilà donc (immédiatement) dressé le tableau dans lequel tout discours exprimé, toute réflexion argumentée, toute analyse développée peuvent, ont le droit d'être dites et donc entendues.
Dans le meilleur des cas le pouvoir veut couper court à toute interprétation criminelle qui n'a pas lieu d'être, dans le pire il veut (une fois encore) nous cacher quelque chose.

Si j'avais voulu être l'auteur de cet acte j'aurais :
Agi en début de soirée pour avoir l'écho le plus large. (avant 20 h, jour d'intervention de...)
Choisi une date pleine de sens pour les catholiques et pour le lieu; le premier jour de la semaine sainte, semaine oh combien la plus importante dans l'année liturgique.
Généré les conditions du feu à un point central, positionnement de la flèche idéal.
Saisi l'occasion d'un accès facilité, travaux, échaffaudages
Créé une (première) fausse alerte pour endormir la surveillance.
Mais c'est vrai, je suis « parano »

Enfin, sauf erreur, quelques points, faits, qui nous ont été ici ou là communiqués :
Le système de détection et d'alerte sont récents et perfectionnés (cf architectes du monument)
Aucune activité en cours à l'heure du sinistre
Aucun travaux demandant une source de chaleur type soudure ou équivalents effectués dans la journée. (donc pas de permis de travail à chaud correspondant, facile à vérifier)
Système d'alimentation électrique du chantier indépendant et disjoncté en fin d'activité

Perso, j'ai brulé du bois de charpente et des lambourdes datant de 1850, chêne et châtaignier; j'y ai bouffé des chaines de tronçonneuse et c'était insupportable à faire se consumer.
Le développement du foyer dans les conditions du lieu apparait compliqué sinon invraisemblable.
J'attends donc la démonstration qu'un feu accidentel ait pu se déclencher.

En toute sympathie, bonne fin de semaine (sainte à ceux qui y croient) et bon week-end aux autres.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

111 réponses

  • rfl62
    22 avril 201918:55

    «Le bois des charpentes était dur comme de la pierre, vieux de plusieurs siècles. [...] je n'arrive pas à m'expliquer comment des morceaux de 60 centimètres de large ont brûlé aussi vite», ajoute Didier.

    Signaler un abus

  • sarestal
    22 avril 201920:03

    .... https://fr.sputniknews.com/france/201904221040841532-notre-dame-incendie-artisan s-opinion/

    Signaler un abus

  • expertus
    22 avril 201920:19

    Les poussières de bois sont la cause la plus fréquente d'explosions et d'incendie en espaces confinés, Comme avec un gaz la concentration de poussière, surtout au cours des siècles, peut avoir un effet explosif et incendiaire . Effet pouvant être activé par un court-circuit ou simplement par les fils électriques

    Signaler un abus

  • sarestal
    22 avril 201920:26

    @expertus : J 'ai plutôt tendance à écouter et croire aux dires des experts du métier.

    .... chacun son truc. (:-O)

    Signaler un abus

  • expertus
    22 avril 201920:29

    > @expertus : J 'ai plutôt tendance à écouter et croire aux dires des experts du métier.


    Ce que j'ai relayé ce sont les dires d'autres experts du métier et des incendies.

    Vous avez plutôt tendance à croire ce que vous aimeriez qui fut vrai.
    En ce qui me concerne je me renseigne à charge et à décharge.

    Sans idée préconçue.

    Vous, on comprend bien que vous ne changerez pas d'avis, quel que soit le résultat de l'enquête des experts (dont vous faites prétendument grand cas).

    Signaler un abus

  • sarestal
    22 avril 201920:32

    @Expertus, des pros.-

    Signaler un abus

  • sarestal
    22 avril 201920:36

    En fait, il est vrai que je crois beaucoup plus aux pros qui sont montés en haut de NDP pour exercer leur professionnalisme d'exception .....plutôt que le reste.

    Signaler un abus

  • josi324
    22 avril 201920:41


    https://reseauinternational.net/incendie-de-notre-dame-un-test-video-montre-que- la-these-officielle-de-laccident-est-dure-a-digerer/

    Signaler un abus

  • expertus
    22 avril 201920:45

    > Vous avez plutôt tendance à croire ce que vous aimeriez qui fut vrai.

    Vous croyez les pros qui vont dans votre sens, et pas les pros qui vont en sens inverse.
    C'est assez classique comme comportement.
    Ne vous inquiétez pas, ce comportement, malgré ses failles, est largement partagé.

    Signaler un abus

  • expertus
    22 avril 201920:48

    19:42
    > Pas facile d'allumer une poutre chêne malgré beaucoup de bonne volonté

    expertus
    Il semble acquis que le feu n'a pas pris au niveau d'une poutre en chêne, mais dans l'environnement du chantier où se trouvaient beaucoup de matériels électriques et pas mal de matériaux plus inflammables.
    Au bout de 20 minutes de feu dans cette ambiance poussiéreuse on peut comprendre que les poutres ont pu commencer progressivement à pouvoir apporter leur contribution au feu.

    N'oublions pas que le feu n'a été découvert que 23 minutes après la première alerte donnée par la détection incendie et qu'il avait certainement couvé avant ladite première détection incendie.

    Signaler un abus

  • expertus
    22 avril 201920:56

    Le feu s'est rapidement communiqué au plancher en bois de 2 cm d'épaisseur bien avant d'attaquer les poutres.

    Par ailleurs, on ne dit pas assez que la flèche conçue par Viollet-le-Duc est en bois de pin, nettement plus inflammable que le chêne.

    Signaler un abus

  • sarestal
    22 avril 201920:58

    Aucune faille dans le dire des pros.
    Ils attendent le résultat de l'enquête......Et dans 75 ans on saura peut être la vérité.

    Signaler un abus

  • genest2
    22 avril 201921:22

    Ils vont faire une ou plusieurs reconstitutions ?

    Signaler un abus

  • expertus
    22 avril 201921:32

    Il serait intéressant de reconstituer toute l'action du gus qui a "levé le doute" après la première alarme incendie de 18h20.

    Je précise qu'il n'a rien vu et a "levé le doute" en disant : rien à signaler.

    Un cador !

    Signaler un abus

  • stmaster
    23 avril 201900:08

    Oui expertus, là dessus, je suis comme toi, ce détail de l'investigation suite à la première alerte m'interroge beaucoup et je ne vois pas de réponses ou même d'évocations complètes de ce détail.
    Avait-ilo conclu à une tête de détection en défaut et laquelle ? avait-il déclaré ne rien avoir vu et plié l'affaire ? à qui a-t-il rendu compte ? qui décide de cesser ou de continuer l'investigation ?

    Signaler un abus

  • oriege
    23 avril 201908:53

    La reconstitution du sytème d'alerte, dont la "levée de doute", a en effet un très grand intêret.
    Des points comme "bug informatique", deux alertes ou la méthode de contrôle, "l'investigation", dont nous avons entendu parler interrogent.

    La source, le point de départ du feu aussi. Plus que tout.

    En toute sympathie,

    Signaler un abus

  • expertus
    23 avril 201909:57

    > La source, le point de départ du feu aussi. Plus que tout.


    Il semble acquis que le feu n'a pas pris au niveau d'une poutre en chêne, mais dans l'environnement du chantier où se trouvaient beaucoup de poussières, de matériels électriques et pas mal de matériaux plus inflammables.
    Au bout de 20 minutes de feu dans cette ambiance poussiéreuse qui s'est communiqué par le plancher épais de seulement 2cm, on peut comprendre que la fl^che a été attaquée puis que les poutres ont pu commencer progressivement à pouvoir apporter leur contribution au feu.

    N'oublions pas que le feu n'a été découvert que 23 minutes après la première alerte donnée par la détection incendie et qu'il avait certainement couvé avant ladite première détection incendie.




    expertus
    20:56
    Le feu s'est rapidement communiqué au plancher en bois de 2 cm d'épaisseur bien avant d'attaquer les poutres.

    Par ailleurs, on ne dit pas assez que la flèche conçue par Viollet-le-Duc est en bois de pin, nettement plus inflammable que le chêne.



    expertus
    21:39
    > Conclusion de ce post: les chênes epais n'auraient pas du s'enflammer.

    On ne dit pas assez que la flèche conçue par Viollet-le-Duc est en bois de pin, nettement plus inflammable que le chêne.

    Je pense que les 2 foyers d'incendie signalés par les pompiers s'expliquent ainsi.

    Le feu s'est déclaré dans un premier foyer d'incendie (position figurant sur le croquis des pompiers) puis s'est communiqué via la totalité du plancher en bois de 2cm d'épaisseur au bas de la flêche qui a rapidement pris feu - bien avant les poutres en chêne - car elle est en bois de pin.
    La flèche a dès lors très vite constitué un 2ème foyer d'incendie bien plus important que le premier, du fait du tirage et du bois de pin.

    Signaler un abus

  • chtipio2
    23 avril 201911:33

    ah ouaih .... ça à l'air d'etre sécurisé !!!

    https://www.youtube.com/watch?v=VOW3ShO_DJQ&feature=youtu.be

    Signaler un abus

  • oriege
    23 avril 201912:49

    "materiel électrique"

    "Il semble acquis" que le chantier était systématiquement "hors tension" après le dernier départ du chantier et qu'aucune "activité à feu" (permis de travail à chaud) n'ait été éxécutée durant la journée.

    Perso la (seule) présence de materiel électrique, en l'état actuel des informations, n'explique pas le départ du feu.

    en toute sympathie;

    Signaler un abus

  • ugutz
    23 avril 201914:44

    expertus
    20:56
    Le feu s'est rapidement communiqué au plancher en bois de 2 cm d'épaisseur bien avant d'attaquer les poutres.

    Par ailleurs, on ne dit pas assez que la flèche conçue par Viollet-le-Duc est en bois de pin, nettement plus inflammable que le chêne.



    Je ne suis pas expert en la matière mais effectivement si cela était du bois de pin, tout le monde sait que les résineux sont très inflammables.

    Or, wikipédia dit que les poutres de la flèche de NDP étaient en chêne.

    « De style néo-gothique, elle est inaugurée le 18 août 1859. Son manteau de plomb pèse quelque 250 tonnes. Il recouvre une structure d'environ 500 tonnes de chêne de Champagne. Elle culmine à 93 mètres, soit 21 mètres de moins que celle de la cathédrale d'Orléans. »

    Signaler un abus

  • oriege
    23 avril 201916:03

    expertus' bonjour;

    "on ne dit pas assez que la flèche conçue par Viollet-le-Duc est en bois de pin," écrivez-vous.

    Merci de nous communiquer la source car ceci est en contradiction avec l'article de Viollet le duc dans la "gazette des beaux arts d'avril 1860."

    En toute sympathie,

    Signaler un abus

  • expertus
    23 avril 201919:15

    Je viens de revisiter la file.

    Effectivement j'ai fait confiance un peu trop rapidement à une source qui m'avait paru crédible.

    Wikipedia parle bien d'une flèche en bois de chêne.

    Dont acte et toutes mes excuses pour ce pas de clerc.

    Signaler un abus

  • AdaBoost
    23 avril 201921:34

    Lamentable cette file: les frontistes VEULENT leur attentat, tout comme ils veulent leur guerre.
    Ils sont déjà en train d'astiquer leur cotte de mailles...

    Mais c'est vrai les élections arrivent.
    Un attentat vaut sans doute 5% de plus s'il arrive à temps...

    Signaler un abus

  • stmaster
    23 avril 201922:56

    Ils sont même à la fête aujourd'hui les frontistes puisqu'on augmente les frais d'inscription pour les étrangers non européens.
    Tout ce qui discrimine est bienvenu pour ces anti-démocrates.

    Signaler un abus

  • genest2
    23 avril 201923:05

    666 jours depuis le 18.06. 17 et jusqu'au jour de l'incendie. Source YouTube. Le baratin de la thèse officielle sur ND. Commentaire en bas de page de nin Lou.

    Signaler un abus

  • havetunn
    24 avril 201900:53

    "Ils sont déjà en train d'astiquer leur cotte de mailles..."

    Pas toi Ada ?

    Signaler un abus

  • havetunn
    24 avril 201901:35

    CTP inside of course.

    ;-))

    Signaler un abus

  • expertus
    24 avril 201910:03

    La Voix du Nord : Saint-Omer Ils escaladent l'échafaudage de la cathédrale Notre-Dame pour mettre le feu

    Dans la nuit de dimanche à lundi, un groupe de jeunes a escaladé l'échafaudage qui se trouve sur le côté droit de la tour de la cathédrale Notre-Dame à Saint-Omer. Un bidon d'essence et un vêtement d'ouvrier brûlé ont été retrouvés à 50 mètres de hauteur non loin de la cabine de chantier des ouvriers. La police de Saint-Omer a ouvert une enquête.

    Aïcha Noui | 26/03/2018
    Un groupe de jeunes a grimpé sur l'échafaudage jouxtant la cathédrale Notre-Dame à Saint-Omer. Ils ont tenté de mettre le feu à 50 mètres de hauteur.

    Au sein de la maison paroissiale, située rue Dupuis à Saint-Omer, on ne parlait que des événements de la nuit du dimanche 25 au lundi 26 mars. Aux alentours d'une heure du matin, un groupe de jeunes a escaladé l'échafaudage qui se trouve sur le côté droit de la tour de la cathédrale Notre-Dame, qui culmine à 50 mètres. Mais leur périple sur les hauteurs de l'édifice en travaux ne s'est pas arrêté là.

    Un bidon d'essence retrouvé sur place
    Selon plusieurs témoignages, les individus auraient tenté de...

    (suite payante)

    Signaler un abus

  • oriege
    24 avril 201912:07

    Expert' bonjour;

    Point de "pin" mais du pain sur la planche.

    Cela dit, je fais plus confiance à l'article de Viollet le duc dans une revue spécialisée datée de l'époque des travaux qu' à "wiki" même pour la même info.

    En toute sympathie;

    Signaler un abus

  • expertus
    24 avril 201913:04

    > Point de "pin" mais du pain sur la planche.

    Oui, j'ai fait mon auto-critique plus haut.

    A noter que le "pin" se trouve sur plusieurs sources, incluant Marianne.
    Mais celles qui font autorité contredisent nettement cela.

    Merci de me l'avoir signalé.

    Signaler un abus

  • PPascalz
    24 avril 201913:34

    PPascalz

    19 avril 2019o09:22


    Je lis tout le monde et je m'interroge tout haut sans connaitre la toiture de l'édifice. Tout le monde imagine un sol de pierres et une charpente de chêne de forte section ainsi qu'accessoirement de chenaux et de gargouilles en plomb zinc ou cuivre. Mais recouverte de tuiles ou d'ardoises, cette charpente est pleine de poussière sur les poutres, solives, traverses et sols, de toiles d'araignées, nids d'oiseaux et quelques menus bois d'aménagement d'accès, procurant une éventuelle source d'allume feu puisque l'amorce du feu pose effectivement question sur la section importante des poutres en chêne. Les voliges avaient été déposées ?

    Signaler un abus

Retour au sujet Politique

111 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

CGG
1.5665 -3.81%
0.88171 +0.07%
1.11518 -0.02%
70.65 -0.37%
49.005 -1.53%

Les Risques en Bourse

Fermer