Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Politique

Enseignement de l'arabe à l'école.

M9195003
12 sept. 201819:13

Personne ne semble avoir évoqué ce sujet aujourd'hui sur ce forum. Une mesure passionnante parce qu'il est certainement destiné à favoriser l'assimilation des intéressés. Ou me trompe-je ?

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

16 réponses

  • ominium
    12 septembre 201819:19

    c'est une des langues de l'ONU: anglais , français, mandarin, russe, arabe, espagnol.
    il existe aussi le portugais et l'espéranto.

    Signaler un abus

  • M9195003
    12 septembre 201819:20

    Oui, mais les espérantos n'ont pas de problème d'assimilation, eux.

    Signaler un abus

  • gillesk6
    12 septembre 201819:22

    Entendu ce matin sur France-Inter un reportage sur le sujet ( bien sûr très orienté ) où des gamines étaient ravies.
    Pour les bolchévi.ques de France-Inter dont la Salamé, ceux qui contestent ces cours sont d'affreux réactionnaires sinon des xénophobes.
    Le piège habituel.

    Signaler un abus

  • M9195003
    12 septembre 201819:23

    Il aurait peut être été plus judicieux de donner des cours de français intensif.

    Signaler un abus

  • geralddw
    12 septembre 201819:23

    Choukran.bizef. lol. Comment dit on lol en arabeen.? :;;)

    Signaler un abus

  • M9195003
    12 septembre 201819:26

    Et encore choukrane c'est du vrai arabéen, les algériens disent "saha". Alors, sont pas sortis de l'auberge.

    Signaler un abus

  • M9195003
    12 septembre 201819:30

    Y s'en foutent. Il avait raison le grand Charles.

    Signaler un abus

  • PtiMinet
    12 septembre 201819:34

    J'ai compris que la justification était de mieux comprendre le Coran en VO, c'est ça ?

    Signaler un abus

  • geralddw
    12 septembre 201819:36

    #saha# m91 un nouveau mot en arabeen

    Signaler un abus

  • M9195003
    12 septembre 201819:39

    "" J'ai compris que la justification était de mieux comprendre le Coran en VO, c'est ça ?""
    Je suppose. dans ce cas il faut aussi enseigner l'araméen qu'on puisse lire les textes chrétiens dans l'original.
    Séparation de l'église et de l'état qu'ils disaient. Mon œil.

    Signaler un abus

  • bear
    12 septembre 201819:41

    Le coran ?
    C'est vite lu !
    "Tu dois craindre" euhh et bien a peut près tout,
    c'est comme un systeme pyramidal ou tu dois convertir patapin couffin..
    Plus:
    -Des enormitees comme le comparatif du pharaon
    -Des erreurs chronologiques a coup de 5 siècles d'écarts.
    mais bon ça rend obeissant...

    Signaler un abus

  • M9195003
    12 septembre 201819:41

    La plupart ne parlent pas arabe chez eux mais des dialectes d'Afrique du nord. Alors qu'on se contente de leur enseigner le français qu'ils ne maîtrisent pas.

    Signaler un abus

  • bear
    12 septembre 201819:43

    Ils doivent penser que si ils prétendent que le pro-fete a dit d'aller bosser 12 heures par jours dans la joie ils iront ?

    Signaler un abus

  • PtiMinet
    12 septembre 201819:44

    Je ne suis pas convaincu que la justification de la lecture du Coran en VO tienne. Ca ne changera sans doute pas grand chose pour ceux qui se radicalisent.
    Ca ne me semble pas top comme message d'intégration et ça m'emm... que ce soit financé par mes impôts.

    Signaler un abus

  • fern87
    12 septembre 201819:47

    Mdr le plouc me suit. Hé ho je fais pas du vélo va chercher ailleurs

    Le gerald serait-il-de-la-pédale ???

    Signaler un abus

  • ominium
    12 septembre 201819:48

    le développement de l'afrique de l'est devrait booster le swahili

    Signaler un abus

Retour au sujet Politique

16 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.