Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fillon l'auteur du piège identifié

sergela3
02 févr.09:35

La Promo de l'ENA de Macron derrière l'affaire Fillon!!!

Je fais suivre un mail que je viens de recevoir ..
Une analyse de la situation peu glorieuse pour l'auteur de ce piège...

Sent: Wednesday, February 01, 2017 1:58 PM
To: Undisclosed-Recipient:;
Subject: AFFAIRE FiIlon

Bonjour,
Quelques instants de réflexion sur le sujet qui est sous les feux de la rampe et sur lequel je vous fait part de mes réflexions.

Pour commencer je ne m'arrête pas sur le bien fondé des faits qui sont reprochés aux époux FILLON et laisse le soin à la justice de trancher.
N'oublions pas que nous sommes dans un pays où la présomption d'innocence prévaut.
Ceci ne veut pas dire que je sois d'accord avec les pratiques qui ont été utilisées et le sont toujours par un grand nombre de nos responsables politiques.
Il y a là matière à réforme bien évidemment.

En revanche, à ce stade, la manœuvre politique qui est à l'origine de l'avalanche de calomnies m'interpelle beaucoup plus.

Si l'on veut bien prendre le temps du discernement il convient de se demander à qui profite le plus cette affaire ?
A l'évidence Emmanuel MACRON, candidat à l'élection présidentielle qui n'a toujours pas clarifié son projet, m'apparaît en être le principal bénéficiaire !

En effet la gauche étant hors jeu, il ne reste que François FILLON comme adversaire pour passer le 1er tour.
Alors comment faire pour le discréditer : employer les bonnes vieilles méthodes et jeter l'opprobre.

En l'occurrence il faut noter que le « dossier » émane du Ministère des Finances et a été remis au Canard Enchaîné par Gaspard GANTZER, grand ami d'Emmanuel MACRON (même Promotion à l'ENA) auquel il doit son poste à l'Elysée.
Entre amis, on se doit des services et des renvois d'ascenseurs.
Voici le circuit du dossier :
1) Thomas CAZENAVE (ENA, Promotion République, ex Directeur de Cabinet d'Emmanuel MACRON, et nouveau Secrétaire Général Adjoint de l'Elysée, en remplacement de Boris VALLAUD, mari de Najat VALLAUD-BELKACEM) a remis les documents à François HOLLANDE en guise d'allégeance au Souverain.

2) HOLLANDE a transmis ce « dossier » à GANTZER en lui disant simplement « Faites en bon usage »

3) GANTZER est un grand ami d'Emmanuel MACRON, ils sont de la même Promotion à l'ENA -Promotion SENGHOR. Il est également un proche de Dominique STRAUSS-KAHN.
4) Le Mardi 9 Janvier, Gaspard GANTZER a rencontré Michel GAILLARD, directeur de la Rédaction du Canard Enchaîné (et ami de longue date de François HOLLANDE) pour lui remettre les éléments.
ET DEPUIS LA MACHINE EST EN MARCHE.
Problème, mais de taille : il n'y a rien d'illégal dans le dossier.

Madame FILLON a été collaboratrice parlementaire de son mari, ce qui est tout à fait légal. De plus, les revenus ont été déclarés aux Impôts.

Mais il suffit de jeter en pâture à la presse des informations pour salir et que le bon peuple s'en délecte.
Nul doute que les médias concentrent à leur manière leurs feux sur cette affaire qui (i) vise un candidat de la droite (ennemi juré de plus de 90% des professionnels de la presse, de la télé et de la radio) et (ii) dope l'audimat et les ventes.
On ne peut que s'étonner de l'ampleur de cet acharnement médiatique très ciblé qui vise en réalité à éliminer un candidat sans passer par le verdict des urnes !
VOILA UN VRAI ET GRAVE SUJET.
Qui dénoncera cette néo dictature et les valets de ce microcosme post "soixante-huitard" plus conservateurs que les conservateurs qu'ils dénoncent!

A ce jour Madame Eliane HOULETTE, Procureur du Parquet National Financier, s'est saisie très rapidement (comme par hasard) du « dossier ».
Rappelons que Madame HOULETTE, (sympathisante Socialiste avérée) a été nommée par François HOLLANDE lui-même sur les recommandations de Christiane TAUBIRA.
Le Parquet National Financier étant maître de son agenda, nul doute que le « dossier » va trainer longtemps.

Pour sa part François FILLON, par les mains d'un Avocat, Maître Antonin LEVY, a remis au Parquet National Financier toutes les preuves de la véracité du travail de Madame FILLON.

En attendant les vrais sujets sur lesquels les français doivent s'interroger pour choisir quel projet sera le plus à même de redresser notre pays ne sont plus abordés. Cherchez l'erreur.
A suivre...
Bonne continuation.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

215 réponses

  • zylon
    02 février17:30

    Qui a écrit cet article ?

    Signaler un abus

  • immodest
    02 février17:28

    A mon avis c'est plutôt une conspiration cosmoplanétaire.

    Seule une force surnaturelle pourrait forcer Pénélope et François à se contredire chaque jour

    Signaler un abus

  • j.roger5
    02 février17:28

    Merci. Texte à faire circuler car en ce moment il semble que nous soyons sérieusement manipulés par les journaleux..

    Signaler un abus

  • rachidm
    02 février17:23

    J'ai lu ton post de manière superficiel mais si je comprends bien, ce qui est grave c'est que cela ait fuité et non le soupçon d'emploi fictif...
    mais bien sur !!!

    Signaler un abus

  • j.moulin
    02 février17:03

    FF n'a fait qu'utiliser la finance autorisée pour sa fonction.
    Le non-lieu est de plus en plus évident.
    En attendant les gauchots monopolisent le forum pour nous gaver avec leur petit macron!
    W & S!

    Signaler un abus

  • sergela3
    02 février16:31

    M699 parler du fond avec des idéologues ne servirait pas à grand chose sauf à vous faire évoluer intellectuellement.
    Ifranco et Marlies sont à mettre dans le même sac c'est à vous de prouver que ce post est un Fake.
    je suis très ancien sur ce forum mais à l'inverse de vous je ne passe pas mes journées à essayer "contrairement à vous" à convertir les autres intervenants à approuver ou pas mes opinions.
    le Canard à raison et tous les autres sont des menteurs!!
    A qui profite le plus cette affaire et qui avait intérêt à éliminer le candidat de la droite qui allait être élu dans un fauteuil?
    Qui est passé par Bercy et qui a travaillé dans l'ombre à mettre en place son mouvement en marche sur le compte des contribuables?
    Qui se vente de ne pas toucher d'argent publique mais alors qui le finance depuis sa sortie du gouvernement.
    Beaucoup d'interrogations aujourd'hui sans réponse avec la complicité des médias qui sont à ne pas en douter bien content de voir la droite exploser en vol.
    Mais je te rassure l'histoire n'est pas écrite il reste du temps pour rebondir et découvrir à qui profite le crime!!

    Signaler un abus

  • b.mrl
    02 février15:42

    Je suis littéralement scotché par la minutie de cette enquête.

    Plus exactement, j'en ai mal aux abdos.

    Signaler un abus

  • .jpeg
    02 février15:26

    J'ai copié ce post car à l'évidence il dérange (un report d'abus est en cours)

    Signaler un abus

  • jivaro
    02 février15:16

    Une chose est sure et tout le monde le sait, Hollande adore se répandre auprès des journalistes, jusqu'à révéler des secrets d'Etat.
    Alors balancer des boules puantes sur Fillon au travers du Canard pour favoriser son mignon poudré, peut être tout à fait envisageable.

    Signaler un abus

  • distrait
    02 février15:15

    C est justement parce aue ce n est pas illegal d employer son conjoint comme assistant que ca marche montrant que FF a une vision archaique de la politique. Partout ailleurs en Europe ca nest pas autorise et il veut incarner notre futur ?
    De toutes facons ce type est un faux dur qui n a meme pas ete capable de recuperer l UMP face aux tricheries averees de Cope. Du Thatcher de pacotille qui aurait plie devant Marine Le Pen, qu il passe a la trappe et qu on trouve un adversaire a sa hauteur pour eviter qu elle soit elue

    Signaler un abus

  • gerard17
    02 février15:04

    Dans ce cas, le meilleur choix est Balkany!

    Signaler un abus

  • Epok75
    02 février15:04

    Gérard qui nous parle de démocratie ... lol
    Si pour toi, la collusion entre un président à teinture, les médias et la justice n'est pas une atteinte à la démocratie, je crois qu'on ne partage pas du tout les mêmes valeurs.

    Signaler un abus

  • sibile
    02 février15:01

    vous croyez quoi ? que c'est des mères Thérésa qui font de la politique ?

    Signaler un abus

  • gerard17
    02 février14:59

    Rebelote. A lire sibile, je me dis qu'on a les dirigeants qu'on mérite. Désespérant!

    Signaler un abus

  • gerard17
    02 février14:56

    J'adore la mise en balance : c'est moins pire que Dsk, c'est pas pire que Cahuzac, ah oui mais Dumas ...
    Le pb c'est que, en admettant que ce soit légal (!), ne parlons pas de son activité planquée, sortie aujourd'hui: "sénior adviser" chez Ricol, toujours active alors qu'il est en campagne pour la présidence de la république , qui peut honnêtement le justifier moralement? C'est bien la démocratie qui va encore, s'il en est besoin, morfler et nous amener à la catastrophe annoncée. La droite ferait bien de trouver rapidement un plan B.
    Quant à la rapidité de la justice, et patati et patata, c'est sûr qu'il aurait mieux valu traiter l'affaire en mai 2017. Ça aurait fait encore plus rigoler à l'étranger .....

    Signaler un abus

  • sibile
    02 février14:55

    on ne va pas épiloguer pendant 107 ans sur le fait de savoir si madame Fillon faisait les noeuds de cravate de son mari ....


    quel bel enfumage pour camoufler la bérézina de la gauche !

    Signaler un abus

  • descal
    02 février14:49

    Tiens voilà, une pépite soigneusement dissimulée par la presse bien pensante !
    Hollande depuis juillet 2012:

    rémunération de la famille Jospi...


    A VOS CHÉQUIERS !!!!!!!!!!!!!!!! Rémunération de la commission !!! Jospin devait sortir de la vie politique...
    SCANDALEUX
    ON NOUS PREND ENCORE POUR DES C..S
    Rémunération de la commission !!!
    Le Président de la République François Hollande a créé " une commission de rénovation et de déontologie de la vie publique " , un bidule-usine à gaz inutile.

    Cette commission est chargée de proposer les réformes à répondre aux préoccupations exprimées par le Président dans une lettre, et de formuler toutes les autres recommandations qu'elle jugera utiles.
    Elle remettra son rapport au Président de la République
    Voici la liste des membres de la commission :
    M. Lionel Jospin, ancien Premier ministre, est nommé président de la commission instituée par le présent décret.
    Sont nommés membres de la commission:
    M. Olivier Schrameck, président de section au Conseil d'Etat ;
    > > > > > > > Mme Chantal Arens, présidente du Tribunal de Grande Instance de Paris ;
    > > > > > > > Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ancienne ministre ;
    > > > > > > > Mme Julie Benetti, professeure à l'université de Reims ;
    > > > > > > > M. Jean-Claude Casanova, membre de l'Institut, président de la Fondation nationale des sciences politiques ;
    > > > > > > > M. Jean-Pierre Duport, préfet de région honoraire ;
    > > > > > > > M. Jean-Louis Gallet, conseiller à la Cour de Cassation, vice-président du Tribunal des Conflits ;
    > > > > > > > Mme Marie-Christine Lepetit, chef du service de l'Inspection générale des finances ;
    > > > > > > > Mme Wanda Mastor, professeure à l'université Toulouse-I ;
    > > > > > > > M. Ferdinand Melin-Soucramanien, professeur à l'université Bordeaux-IV ;
    > > > > > > > Mme Agnès Roblot-Troizier, professeure à l'université d'Evry ;
    M. Dominique Rousseau, professeur à l'université Paris-I ;
    Mme Hélène Ruiz-Fabri, professeure à l'université Paris-I.
    Est nommé rapporteur général de la commission : M. Alain Ménéménis, conseiller d'Etat.
    Ce QU IL FAUT SAVOIR !
    * Monsieur Jospin sera rémunéré à hauteur de 122 000 EUR pour ce travail épuisant
    > > > > > > > * Madame Bachelot 92 000 EUR et les autres auront 80 000 EUR.
    La presse bienveillante n'en parle pas... .
    Mais ce n est pas tout :
    Il est écrit dans le décret n° 2012-875 "La commission peut entendre ou consulter toute personne de son choix. Ces personnes nommées Consultant, "toucheront une indemnité de 35 000 euros pour leurs conseils". 34 ont déjà été nommés dont voici deux noms :

    * Mme Sylviane Agacinski, philosophe, épouse de Mr Jospin
    * Mr Pierre Bachelot, fils de Mme Bachelot
    La commission va coûter au contribuable : 2 444 000 EUR sans compter les frais annexes de ces personnes.
    Le " président normal " fait travailler ses copains et copines, pendant que vous, vous allez payer encore plus de TAXES et IMPÔTS. Ceci illustre une fois de plus la politique de réduction du train de vie de l' Etat !

    Faites passer le message, il faut faire le travail que la presse refuse de faire..

    Signaler un abus

  • M6998582
    02 février14:46

    "Depuis 2 jours toute une équipe de Fillon s'est mise sur les réseaux sociaux et verse partout ce genre de posts!
    source RMC ce matin."

    Fillon a du embaucher d'urgence des assistants ( dont sergela) pour faire ce boulot ... pas du tout fictif lui

    Signaler un abus

  • m430
    02 février14:35

    Fillon ripoux prétend marlies ?

    Madame FILLON a été collaboratrice parlementaire de son mari ce qui n'a rien d'illégal en plus les revenus ont été déclarés aux Impôts.
    En plus les détracteurs voudrait assimiler cette affaire à celles de DSK et de Cahuzac
    Vous manquez pas d'air !!!!!!!

    Signaler un abus

  • lfranco7
    02 février14:33

    ce soir Penelope dement dans envoyé special !

    Signaler un abus

  • jean8951
    02 février14:25

    Hollande va revenir, sans fillon il a une chance !!!

    jusqu'à quand il peut?

    Signaler un abus

  • M6998582
    02 février14:24

    Pour tenter de sauver fifi tout est bon y compris de monter un hoax grossier sans fournir de sources crédibles

    Signaler un abus

  • lfranco7
    02 février14:15

    c'est ça ta source SERGELA 3 ? menteur comme Fillon ?
    http://www.lescrutateur.com/2017/02/qui-veut-tuer-fillon-remonter-la-filiere .html

    Signaler un abus

  • Eureka7
    02 février14:13

    Je constate qu'un en ...foiré (pour ne pas dire un enc ) a demandé la suppression du message initial . Sûrement un partisan de Fillon !

    Signaler un abus

  • descal
    02 février14:11

    Vincent Goyet
    Hier, à 00:56 ·
    Parce que j'ai été attaché parlementaire, beaucoup de ceux qui me connaissent m'ont demandé comment faire le tri entre tous les éléments qu'ils ont lus dans la presse ces derniers jours à propos du fonctionnement de l'équipe qui entoure chaque député.

    Je tiens à préciser tout de suite que je soutiens François Fillon depuis la défaite et le départ de Nicolas Sarkozy en mai 2012. Comme ça, les choses sont dites. Les éléments que je donne ci-dessous sont ma propre analyse et mon propre ressenti, issus de mon expérience personnelle. Je laisse chacun y puiser ce qu'il voudra.

    Avant tout, le cabinet parlementaire fonctionne de fait comme une TPE. Le député embauche et rémunère librement ses collaborateurs, sur la base de contrats de travail de droit privé, qui prennent automatiquement fin en cas d'interruption du mandat parlementaire.

    Pour rémunérer ses collaborateurs, chaque député dispose d'une enveloppe mensuelle de 9 561 € (lorsqu'il laisse l'Assemblée nationale gérer ces contrats et payer les charges patronales), 14 341 € s'il décide de tout gérer lui-même. Sur les 9 561 €, il doit donc encore acquitter les charges salariales (précision technique pour les puristes).

    Dans les faits, l'immense majorité des députés laisse l'Assemblée s'occuper de tout.

    Chaque député organise à sa guise le travail de son équipe, avec des collaborateurs dont le travail peut être très divers : agenda, logistique, courriers, dossiers législatifs, dossiers locaux, réunions, questions au Gouvernement, amendements, relations presse, relations avec les élus, relations avec la population, communication, rendez-vous, représentation, conseil, etc. Ce travail répond en fait aux trois fonctions remplies par un parlementaire : 1/ il représente le peuple ; 2/ il vote les lois ; 3/ il contrôle l'action du Gouvernement et des administrations.

    Bref, le travail est gigantesque, et la politique est bien souvent le lieu où les militants viennent donner un coup de main bénévole (mise sous pli, distribution de documents à la population, logistique des réunions publiques, réseaux sociaux, etc.). Il y a plutôt trop de travail que pas assez !

    François Fillon est aujourd'hui attaqué non pas pour avoir rémunéré son épouse et deux de ses enfants, mais parce que certains soupçonnent qu'il s'agirait d'emplois fictifs, sans travail réalisé en contrepartie.

    Comme je viens de le souligner, ce n'est pas le travail qui manque autour d'un député. J'ai croisé des dizaines et des dizaines de parlementaires, davantage encore de collaborateurs, et la plupart d'entre eux sont des passionnés, qui ne comptent pas leurs heures. De même, il est inimaginable qu'un élu fasse une carrière politique durant 35 ans (François Fillon a été élu pour la première fois en 1981) sans que sa / son conjoint(e) ne lui apporte au quotidien un soutien et une aide de tous les instants, surtout si elle / il n'a pas une autre activité professionnelle à côté.

    Quid du niveau de rémunération pour le conjoint non salarié du chef d'entreprise ? Comme dans n'importe quelle TPE, il est fréquent que le conjoint participe de fait à l'activité sans percevoir de salaire. Quand la structure trouve l'espace d'une rémunération, il peut y avoir ensuite une forme de rattrapage salarial, en contrepartie de toutes les années de bénévolat.

    S'agissant de Pénélope Fillon, elle n'a pas été rémunérée entre 1981 et 1988. Puis elle a bénéficié d'un salaire comme attachée parlementaire jusqu'en 2013 (avec manifestement un rattrapage salarial). Elle a perçu 639 000 euros net sur cette période (les médias parlent en brut pour gonfler la somme). Ramené à 35 années de travail aux côtés de son mari (1981-2016), nous arrivons à l'équivalent d'un salaire net mensuel de 1521 €. Tous ceux qui se scandalisent du montant de 830 000 € brut devraient méditer sur la période concernée... Si j'avais travaillé durant 35 ans aux côtés de François Fillon, sur la base du salaire de 2600 € net que je touchais en 2007, j'aurais coûté bien plus de 830 000 € brut (faites le calcul : 1,4 million d'euros brut - et par souci de simplicité, je n'ai pas tenu compte du 13e mois...).

    Mais quel travail a donc bien pu réaliser Pénélope Fillon ? Sans doute un travail de petite main pour un grand nombre de courriers reçus au domicile (François Fillon n'avait pas de permanence parlementaire en circonscription). Un soutien logistique également. Un travail de conseil, relecture (c'est ce qui semble ressortir de la bouche de l'avocat de François Fillon). Un travail de représentation, aussi, accompagnant son mari, ou se substituant à lui quand il n'était pas disponible.

    Pénélope Fillon n'aurait-elle pas pu remplir toutes ces tâches sans être rémunérée ? Si, sans doute. Mais en France, la loi autorise les parlementaires à salarier leurs proches. De très, très nombreux élus le font, ponctuellement ou de façon pérenne. C'est fréquemment le cas pour les enfants étudiants des députés ou sénateurs, dont les parents mettent ainsi le pied à l'étrier professionnel.

    Mais alors, pourquoi cette brusque poussée de fièvre concernant François Fillon ? Qui ne voit pas l'opération de destabilisation à quelques semaines de la présidentielle ? "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose", proclame Francis Bacon dans son Essai sur l'athéisme.

    Interrogeons-nous maintenant sur le niveau de rémunération des enfants de parlementaires : n'est-il pas excessif ? On peut parfaitement le penser dans certains cas. Mais 1/ ce montant reste à la discrétion du parlementaire et 2/ on sort du débat sur le caractère fictif de l'emploi. Les enfants de Fillon avaient fait des études de droit, l'un d'eux a d'ailleurs obtenu son diplôme d'avocat l'année suivante. Ils avaient donc des compétences utiles pour aider leur père dans ses missions parlementaires. Il ne s'agit pas d'emplois fictifs. Or, c'est là-dessus que Fillon est attaqué.

    Certains s'étonnent aussi que Pénélope Fillon n'avait pas de badge pour accéder à l'Assemblée, ni d'adresse e-mail personnalisée. J'ai travaillé durant 5 ans à l'Assemblée (entre 2002 et 2007), j'avais évidemment un badge pour accéder à mon lieu de travail, mais ce n'était pas le cas de tous mes collègues de circonscription. Je n'ai par ailleurs jamais eu d'adresse e-mail professionnelle à mon nom : j'ai toujours utilisé l'adresse des parlementaires pour lesquels j'ai travaillé.

    Autres questions légitimes que se posent beaucoup de gens : pourquoi Pénélope Filllon a-t-elle été rémunérée par le suppléant de François Fillon ? A quel travail est-ce que cela correspond ? Pourquoi un salaire si élevé ? Lorsqu'un parlementaire devient ministre, il conserve un lien avec le territoire d'où il est originaire. Les collaborateurs du suppléant devenu député font souvent le lien et la navette entre la circonscription et le ministère. Et Pénélope Fillon a pu être d'autant plus sollicitée dans ce cadre que l'agenda de son mari le rendait beaucoup moins disponible. Le suppléant de François Fillon était par ailleurs peut-être davantage présent en circonscription qu'à Paris, n'ayant pas forcément les mêmes ambitions et appétences pour le travail législatif que son précédecesseur.

    Enfin, un élément important : jusqu'en 2012, les députés pouvaient de fait conserver le reliquat du crédit collaborateurs qui leur était attribué, en le transférant sur l'IRFM (transfert aujourd'hui plafonné à 6000€). Cet argent ne serait donc pas resté dans les caisses de l'Assemblée. Ceux qui demandent à Pénélope Fillon de "rendre l'argent" ignorent manifestement qu'il s'agirait de le rendre... à François Fillon lui-même.

    Mais alors, pourquoi Pénélope Filllon a-t-elle dit qu'elle ne travaillait pas et ne s'était jamais mêlée de politique ? Peut-être simplement parce qu'elle ne considérait pas son action comme un travail, mais comme un engagement aux côtés de son mari. Il n'empêche que si elle n'avait pas été là, toutes les tâches qu'elle a accomplies auraient dû l'être par quelqu'un d'autre. En outre, un attaché parlementaire ne fait pas de politique : il travaille dans le domaine politique, mais c'est le parlementaire qui fait de la politique. Pas ses collaborateurs. Enfin, de la part de celle qui était la conjointe d'un parlementaire puis d'un ministre, il aurait été désobligeant de se présenter simplement comme "l'assistante". Pour des raisons évidentes, Pénélope Fillon ne s'est manifestement jamais considérée comme telle.

    Posons-nous maintenant la question de l'orchestration de cette affaire politico-médiatique :
    - le mercredi 25 janvier, le Canard Enchaîné publie un article
    - le jeudi 26 janvier, le Parquet national financier ouvre une enquête judiciaire
    - le vendredi 27 janvier, ce même parquet auditionne plusieurs témoins

    Une vitesse absolument stupéfiante !

    Pour rappel, le parquet national financier a été créé par Christiane Taubira en 2014, qui y a placé ses amis : le procureur du PNF, Eliane Houlette, était commissaire du gouvernement auprès du Conseil des ventes volontaires. Elle doit son incroyable et fulgurante promotion au Garde des Sceaux de l'époque, laquelle a également constitué une équipe de procureurs adjoints et vice-procureurs parmi ses très proches (Michel Pelegry, Ulrika Delaunay-Weiss, Patrice Amar, Monica d'Onofrio...).

    Rappelons aussi qu'en France, le parquet (a fortiori le parquet national financier) n'est pas indépendant du pouvoir exécutif : les procureurs dépendent directement du ministre de la Justice, ce qui est d'ailleurs pointé du doigt par la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

    La vitesse avec laquelle le parquet s'est jeté sur François Fillon ne manquera pas d'interpeller tous ceux qui déplorent les lenteurs habituelles de la Justice. La perquisition de l'Assemblée nationale qui a eu lieu hier après-midi relève là encore de l'exceptionnel.

    Parallèlement, quand des journalistes publient dans le livre "Nos très chers émirs" des accusations nominatives de corruption envers un ministre du Gouvernement, le même parquet reste curieusement muet. Pourquoi une telle différence de traitement ?

    Face à cette situation, je suis persuadé de l'impossibilité pour Pénélope Fillon de ne pas avoir participé au travail parlementaire de son mari. Son travail n'a pas été fictif, et il dure depuis 35 ans.

    Je suis aussi persuadé que cette opération de destabilisation a été sciemment préparée et orchestrée. Je n'ai pas voulu croire à une machination envers DSK en 2011, ses propres turpitudes étant suffisantes pour provoquer la chute d'un candidat annoncé par tous comme le prochain président français. La similitude de l'acharnement qu'il a subi alors, avec l'acharnement subi aujourd'hui par François Fillon, fait naître le doute. Les mêmes officines semblent à l'oeuvre. D'ailleurs, ce sont les mêmes qui en furent et en seraient les grands bénéficiaires : François Hollande et ses proches, du PS à Macron.

    Et toute cette agitation éloigne les citoyens de ce qui devrait nous préoccuper à titre principal : la situation de la France, qui compte un nombre record de chômeurs, dont la Dette n'a jamais été aussi élevée, et qui n'offre aux jeunes générations que le choix entre le déclassement ou l'émigration.

    Voilà pourquoi je continue plus que jamais à soutenir François Fillon. Parce que le projet qu'il porte me semble nécessaire pour redresser notre pays. Parce qu'il faut desserrer l'étau de l'étatisme. Parce qu'il faut permettre à chacun de travailler davantage s'il le souhaite pour gagner davantage. Parce qu'il faut améliorer le financement et la couverture maladie de notre assurance sociale. Parce que la France doit redevenir un interlocuteur crédible sur la scène internationale.

    Et parce que je ne suis pas dupe du matraquage médiatique actuel.

    NB : suite à vos remarques, j'ai rectifié à 1988 la date de fin du travail bénévole de Pénélope Fillon. Le montant total perçu sur la période 1981-2016 reste le même, donc le salaire mensuel moyen ne change pas : 1521€ net.

    Signaler un abus

  • freddooo
    02 février12:45

    avouer que c'est étrange de sortir cette "casserole" (à prouver qu'elle en est une) juste à 3 mois d'une élection pour des faits qui datent depuis plusieurs années ( et certains 30 ans).

    On attend l'objectivité des médias sur ce point. S'ils ne disent pas que les règles et les habitudes ont changé, combien de personnes cela a concerné dans l'hémicycle et pour combien, c'est intellectuellement malhonnête et partisan.

    Sinon il n'y a plus qu'à mettre VGE en prison pour cri.me parce qu'il y a eu des exécutions capitales dans les années 70

    Signaler un abus

  • M6998582
    02 février12:35

    sergela le complotiste ...
    Quand on ne peut et pour cause avancer d'autres arguments il ne reste que cela comme défense : tous les rip0ulitiques mis en cause utilisent cette méthode qui leur évite de parler du fond ... sarko était un grand spécialiste

    Signaler un abus

  • Olton22
    02 février12:33

    Reco,
    À lire et à diffuser

    Signaler un abus

  • cata16
    02 février12:24

    "Madame FILLON a été collaboratrice parlementaire de son mari, ce qui est tout à fait légal. "

    "Ah ah ah " (dit-il en Anglais car il connaissait cette langue)

    Vidéo ce soir sur beaucoup de télés ou Mme Fillon NIE totalement avoir été assistance parlementaire.
    Comme dit dans un autre post, elle ne savait pas qu'elle "travaillait" pour son mari.

    Signaler un abus

  • M7493636
    02 février12:00

    Pour moi les responsables de ce scandale sont les footballeurs qui donnent comme revenu décent 10 M€ an
    Un politique à moins de 1 M € l'an est un pauvre type tout juste capable d'entretenir un château en province avec ses travaux financés à 50 %.et aussi le chauffage qui n'est pas au bois à 25 € le stère...(pétrole ou gaz ?)
    Imaginez le coût des études supérieures de 4 enfants à 100 000€ l'an.sans compter les voyages...
    Alors oui F FILLON n'avait pas le choix: il devait utiliser toutes les ficelles des avantages des élus et de préférence ceux non imposables.
    FILLON avait été le seul à anticiper l'élection de TRAMP, il ne pouvait pas être au smig de 1er ministre sans être en position d'infériorité dans ses contacts.
    Oui FILLON est un homme très intelligent plus que MACRON qui a réussi par internet à faire un bond impossible pour les primaires contre JUPPE
    Ce sont les raisons qui me feront voter François, car faire autant parler de lui restera longtemps un exploit, un bon marketing de création de marque quand le peuple aura oublié.

    Signaler un abus

  • claret
    02 février10:59

    j'aime pas les écrits non sourcés

    Signaler un abus

  • descal
    02 février10:50

    A qui profite le crime ? un procédé vieux comme le monde !
    Espérons que ça ne finisse pas dans le sang , la droite est lasse des manigances de Hollande et de son clan !

    Signaler un abus

  • Eureka7
    02 février10:44

    Et le Canard s'honorerait en enquêtant aussi sur Macron et le financement de sa campagne.

    Signaler un abus

  • Eureka7
    02 février10:42

    Toutes les accusations, d'où qu'elles viennent, doivent être vérifiées. Et ceux qui , alors qu'ils n'en savent rien, prétendent qu'il s'agit de fausses informations, sont de parti pris et se discréditent complètement. Rien ne m'étonnerait venant de l'équipe de Macron et de Macron lui-même; et je ne parle même pas de l'Elysée et du gros ! Comme déjà dit, l'affaire Fillon ne me fera jamais voter pour Macron .

    Signaler un abus

  • lfranco7
    02 février10:40

    c'est ça ta source SERGELA 3 ? menteur comme Fillon ?
    http://www.lescrutateur.com/2017/02/qui-veut-tuer-fillon-remonter-la-filiere .html

    Signaler un abus

  • lfranco7
    02 février10:37

    hi!hi! ce soir Penelope à envoye special va dementir ....

    Signaler un abus

  • neytiri
    02 février10:34

    Depuis 2 jours toute une équipe de Fillon s'est mise sur les réseaux sociaux et verse partout ce genre de posts!
    source RMC ce matin.

    Signaler un abus

  • contras
    02 février10:28

    Excellente remarque Eureka

    Signaler un abus

  • M5892932
    02 février10:28

    Je vais écouter BFM TV ;

    Signaler un abus

  • Eureka7
    02 février10:26

    Etre objectif et juste , c'est ne pas condamner de manière unilatérale. Si les faits ci-dessus sont prouvés, alors Macron ou ceux qui sont derrière notamment à l'Elysée méritent tout le mépris qui leur est dû. Je condamne depuis le début les pratiques (mêmes si certains disent qu'elles sont légales) auxquelles Fillon a cédé, mais je condamne tout autant ceux dont le but est de nuire dans l'ombre à un candidat de l'autre bord. Je veux la vérité sur les uns et les autres ; de toute façon Macron n'aura jamais mon soutien.

    Signaler un abus

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.