Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Politique

Il y a 21 ans, Mr Poniatowski

lefeb178
26 juil.21:58

Il y a 21 ans, Mr Poniatowski (ancien ministre) écrivait ces lignes... et on le traitait de c... et de ringard.
> > > Lisez bien attentivement . . . .c’'est le grand danger pour notre pays !!!

L'ancien ministre giscardien, Michel Poniatowski, écrivait dans son livre-testament une conclusion dont on ne voit pas quelle ligne on pourrait changer 21 ans plus tard :


"Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluri-culturelle que l'on s'acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer. Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. (...) Ces pages peuvent apparaitre cruelles. Mais elles correspondent à un sentiment très profond. Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l'immigration africaine et notamment musulmane. Si tel n'est pas le cas, la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays» et celui du campement avancé du tiers monde africain. Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours. Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d'abord, puis rongera, avant de faire disparaitre tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées. Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes. Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l'immigration africaine n'est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d'intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu'un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l'état sa place normale. Les libéraux l'ont affaibli, les socialistes l'ont détruit. "Où sont les grandes tâches dévolues à l'État ? La Justice, l'Armée, l'Éducation nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes. La France est à l'abandon, est en décomposition à travers le monde. Sa recomposition est dans un retour énergique à l'unité et à la cohérence, et de la Nation et de l'État." "Si la vérité vous choque, faites en sorte qu'elle devienne acceptable, mais ne bâillonnez pas celui qui en dénonce l'absurdité, l'injustice ou l'horreur."

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

32 réponses

  • latosens
    27 juillet17:16

    ..ça m'inspire une refléxion,?Ponia etait un important homme politique et dans son testament il parle juste ! mais quand il etait aux affaires il mentait donc en connaisance ! conclusion...tous des démago hier comme aujopurd'hui

    Signaler un abus

  • mcarre1
    27 juillet17:00

    En 6 mois, les militaires avaient gagné la bataille d'Alger.
    Ils pourraient tout aussi bien venir à bout des réseaux terroristes en France s'il y avait la volonté politique.
    Évidemment, ce serait musclé, pas du blabla hollando-vallsien.

    Signaler un abus

  • lefeb178
    27 juillet15:47

    l Algérie algérienne...ouf!! merci deGaulle

    mais on a oublié de fermer la porte en sortant!!!
    ou de la cadenasser plutot

    Signaler un abus

  • cinache
    27 juillet13:03

    Après ce Monsieur ,dit on a été un partisan de l'Algérie Française .....alors vous faites comment avec 40 miyons d'algériens Français......? (0_0)

    Signaler un abus

  • defriche
    27 juillet12:55

    On voit bien encore un nom qui se termine par ...SKY comme il y en plein dans l'Nord (Haut de France) et encore plus depuis shengen
    Ici on dit SKY = SKIN = Marine
    Le regroupement familiale ce n'est pas uniquement l'Afrique, regardez ce qui viennent de l'EST
    Bref vous n'avez rien compris = bourricots / boursicots /

    Signaler un abus

  • claret
    27 juillet09:59

    Sans doute un populiste, voire un extreme droitiste contre le "vivre ensemble"

    Signaler un abus

  • witzionn
    27 juillet09:39

    Rappel,cette loi a été décidée après des viols et assassinats commis par des xxxxx (censuré).
    Il fallait les renvoyer,Chirac et Giscard ont pris la mauvaise décision.

    Signaler un abus

  • witzionn
    27 juillet09:31

    Ponia a signé le regroupement familial.
    Voyez le document.Impardonnable.

    Signaler un abus

  • zylon
    27 juillet00:02

    gd44

    tu peux nous en dire un peu plus sur Alexandre Goldfarb ??

    merci

    Signaler un abus

  • glh01
    26 juillet23:45

    !

    Signaler un abus

  • havetunn
    26 juillet22:55

    "t"envoyer un message de franche rigolade "

    Heureux que tu comprennes l'humour d'une gentille provoc.

    Signaler un abus

  • Moon06
    26 juillet22:53

    Tu te pisses dessus pour rien.. havetunn résume bien la situation.
    Dis-nous... c'est l'âge...
    Reprend l'historique de ce qui a été le début du regroupement familial...ce qui était effectivement une forme de reconnaissance de l'état... après c'est de la politique immigrationiste et électoraliste.
    Le début de nos problèmes.
    Mais rien n'empêche de nos jours d'inverser la vapeur!

    Signaler un abus

  • zylon
    26 juillet22:51

    t"envoyer un message de franche rigolade

    ps je n'ai pas le clavier sur les genoux :-)

    Signaler un abus

  • havetunn
    26 juillet22:49

    "désolé, j'en ai pissé devant mon clavier "

    Que sais tu faire d'autre d'un clavier ?

    ;-))

    Signaler un abus

  • zylon
    26 juillet22:42

    Havetunn parlant de

    "regroupement familial à mesure humaniste raisonnable" pour défendre VGE


    :-))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

    désolé, j'en ai pissé devant mon clavier

    Bonne soirée Havetunn

    Signaler un abus

  • pouvillo
    26 juillet22:41

    Tous arabes enfreignant la loi sera viré définitivement de la France !

    Signaler un abus

  • havetunn
    26 juillet22:38

    Le regroupement familial n'aurait été qu'une mesure humaniste raisonnable, sans ce qu'en a fait Mitterrand par la suite.

    Mais bien sûr, la gauche oublie ces "détails" ..

    Signaler un abus

  • alibeck
    26 juillet22:22

    Extrait de "Que survive la France" paru en 1991.
    Donc ce n'était pas "il y a 21 ans", c'était il y a 25 ans.

    Signaler un abus

  • lefeb178
    26 juillet22:14

    il a rien fait certes
    mais quelle premonition!

    Signaler un abus

  • zylon
    26 juillet22:11

    reco pour mbarthe

    Signaler un abus

  • Vision17
    26 juillet22:02

    comme JMLP depuis belle lurette qui avait prévenu

    Signaler un abus

  • mbarthe5
    26 juillet22:02

    il parle bien mais il était ministre de l'intérieur quand on a institué le regroupement familial en 1976
    donc il a sa part de responsabilité dans la situation actuelle

    Signaler un abus

Retour au sujet Politique

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.