Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Zone euro-La BCE plaide pour des "bad banks" nationales

Reuters 03/02/2017 à 18:57
    * Constancio dit que les Etats pourrait acheter de la dette 
junior 
    * Appelle à une directive européenne, une approche "souple" 
 
 (Actualisé avec précisions) 
    FRANCFORT, 3 février (Reuters) - Le vice-président de la 
Banque centrale européenne (BCE) a appelé vendredi à la création 
de structures de défaisance ("bad banks") pour contribuer à 
absorber les quelque 1.000 milliards d'euros de créances 
douteuses issues de la crise financière. 
    Face aux difficultés des banques en Italie et dans d'autres 
économies plus fragiles de la zone euro, Vitor Constancio a 
appelé à la mise d'un plan européen de création de sociétés de 
gestion d'actifs (asset-management companies-AMC) dans le 
respect de la réglementation sur le sauvetage des banques.  
    Il y a moins d'une semaine, l'Allemagne s'est opposée à une 
proposition de l'Autorité bancaire européenne de mise en place 
d'une structure de défaisance à l'échelle de l'Union européenne, 
notant que les prêts à risque étaient concentrées dans quelques 
pays comme l'Italie, Chypre et le Portugal.   
    "Une véritable "société de gestion d'actifs" présenterait 
toutefois des difficultés dans l'environnement actuel. Dans 
l'immédiat, une façon d'avancer pourrait être la création d'un 
plan d'action européen afin que des "sociétés de gestion 
d'actifs" soient utilisées au niveau national," a-t-il dit lors 
d'une réunion à Bruxelles. 
    "Ce schéma européen devrait préciser ce qui est possible 
dans le cadre d'une approche souple de la réglementation 
existante et encourager les pays à adopter toutes les mesures 
nécessaires dans un calendrier bien défini."  
    La BCE fait monter la pression pour que les banques se 
délestent de leurs créances douteuses qui, dit-elle, mobilisent 
des fonds propres et freinent la distribution de crédit.  
    Mais le marché des prêts à risque ne décolle pas avec des 
transactions à moins de 200 milliards d'euros en trois ans. 
    Vitor Constancio a dit que les Etats pouvaient faire 
démarrer ce marché en injectant des fonds propres aux banques et 
en garantissant des titres adossés à des prêts non-performants 
(NPL) comme le fait l'Italie, ou même en achetant certains. 
    "La titrisation est une autre façon pour les Etats de lancer 
le marché des NPL, par exemple en co-investissant, avec les 
investisseurs privés, dans des tranches (de dette) junior ou 
mezzanine", a-t-il dit.  
    "Comme pour l'AMC, bien sûr, de tels investissements 
devraient se faire conformément aux règles sur l'aide publique." 
 
 (Francesco Canepa, Juliette Rouillon pour le service français, 
édité par Marc Joanny) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.