1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Zimbabwe : l'identité du tueur du lion Cecil révélée

Le Parisien29/07/2015 à 11:01

Zimbabwe : l'identité du tueur du lion Cecil révélée

Walter Palmer, un dentiste du Minnesota aux Etats-Unis, serait selon le Telegraph, le bourreau du lion Cecil, l'un des animaux les plus célèbres des parcs nationaux du Zimbabwe. Le quotidien britannique rapporte cette information alors que deux personnes vont être jugées ce mercredi pour braconnage dans la même chasse.

Il estime pratiquer la chasse « avec responsabilité et dans la légalité »

Un porte-parole de Palmer a corroboré l'information au Guardian «Walter pense qu'il a pu tuer le lion Cecil, mais il avait une licence et avait recruté des guides professionnels. Il ne nie pas avoir pu tuer le lion. C'est un grand chasseur, il chasse dans le monde entier.» Un témoignage que confirme les nombreuses photographies circulant sur internet depuis les révélations du Telegraph. Walter Palmer serait coutumier des parties de chasse spectaculaires.

Dans un communiqué publié mardi soir, il a réagi pour la première fois : « Je regrette profondément que la poursuite d'une activité que j'aime et que je pratique avec responsabilité et dans la légalité se soit traduite par la mort de ce lion ». Il a ajouté qu'il ignorait tout de la réputation du lion. Ses comptes Twitter et Facebook professionnels ont été fermés mardi après-midi après avoir été submergés par des attaques virulentes.

M. Palmer, qui aurait reconnu en 2008 avoir braconné un ours noir dans le Wisconsin, a ajouté « qu'il faisait confiance à l'expertise de mes guides locaux professionnels afin de chasser dans un cadre légal ».

Risque de poursuite pour braconnage

Un chasseur professionnel de Madrid, Guiseppe Carrizosa indique avoir bien connu Palmer, venu chasser en Espagne avec lui quatre ou cinq ans auparavant, «Lui et sa femme voyagent en Europe pour tuer des chamois, des daims ou encore des bouquetins (...), c'est un vrai fin tireur.»

 

Le New York Times lui consacre même un article en 2009, lorsqu'il tue, à l'arc, un cerf lors d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer