Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Yémen-La coalition promet de sévères représailles aux Houthis

Reuters 07/05/2015 à 22:51

RYAD, 7 mai (Reuters) - La coalition sunnite formée par l'Arabie saoudite pour combattre les rebelles chiites houthis au Yémen leur a promis de sévères représailles après des tirs en territoire saoudien, alors que Ryad venait de proposer une trêve humanitaire. "Les Houthis visent désormais les frontières du royaume et le fait est que nous allons défendre nos citoyens", a déclaré à Reuters le général Ahmed Asseri, porte-parole de la coalition, selon lequel 15 personnes ont été blessées jeudi soir à Najrane. Le chef de la milice sera désormais personnellement visé, a-t-il souligné. "Les forces de la coalition vont riposter avec force à compter de maintenant afin que ceux qui ont mené cette opération en payent le prix", avait-il averti un peu plus tôt à la télévision. L'officier a ajouté que tous les moyens étaient envisagés pour faire cesser les tirs mais a refusé de dire si l'intervention au sol qu'il avait évoqué la veille était ou non à l'ordre du jour. Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al Djoubeïr, avait auparavant proposé l'instauration d'une trêve humanitaire de cinq jours, tout en soulignant que son entrée en vigueur dépendrait du bon-vouloir des miliciens houthis et de leurs alliés. Malgré les raids aériens menés depuis le 26 mars, les rebelles chiites soutenus par l'Iran sont sur le point de s'emparer d'Aden, dernier bastion des forces fidèles au président Abd-Rabbou Mansour Hadi, qui a trouvé refuge à Ryad. ADEN SUR LE POINT DE TOMBER Selon les Nations unies, 20 millions de Yéménites, soit 80% de la population, sont menacés par la famine et les organisations humanitaires ne peuvent pratiquement plus travailler en raison des combats. "La pause va concerner la totalité du Yémen pour une période de cinq jours. La date sera annoncée sous peu ainsi que les conditions", a déclaré Adel al Djoubeïr lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'Etat américain, qui se trouve à Ryad. Saluant cette offre de trêve qu'il appelait de ses voeux, John Kerry a précisé que ni les Etats-Unis, ni l'Arabie saoudite n'envisageaient d'envoyer des troupes au sol au Yémen. Il s'est par ailleurs dit "très, très inquiet" des activités iraniennes au Yémen. Les tirs en territoire saoudien ont donné lieu dans la nuit à de nouveaux raids de représailles à Saada, berceau de la milice chiite, et dans le petit port de Maïdi. La chaîne de télévision Al Massirah, tenue par les Houthis, a diffusé jeudi des images montrant les miliciens chiites dans un quartier stratégique d'Aden et a annoncé la prise du palais présidentiel. Dans une lettre adressée la veille au Conseil de sécurité des Nations unies, les Houthis ont sollicité une intervention terrestre de la communauté internationale pour faire cesser ce qu'ils nomment l'agression saoudienne et les crimes commis aux dépens du peuple yéménite. (Angus McDowall et Omar Fahmy au Caire; Marc Angrand et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.