Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Yémen-L'Onu brandit la menace de nouvelles sanctions

Reuters23/03/2015 à 02:33

NATIONS UNIES, 23 mars (Reuters) - Le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné dimanche la prise de contrôle d'une grande partie du Yémen par les musulmans chiites houthis et menacé de "prendre des mesures supplémentaires" si le conflit devait se poursuivre. Dans sa déclaration, le Conseil demande la fin des hostilités et affiche son soutien au président Abd Rabbou Mansour Hadi. Les Houthis, des chiites soutenus par l'Iran, se sont emparés de la capitale yéménite, Sanaa, en septembre 2014. Le président Hadi s'est réfugié le mois dernier à Aden, la grande ville portuaire du sud, d'où il cherche à reprendre le pouvoir. Les Houthis sont entrés dans la nuit de samedi à dimanche à Taëz, troisième ville du Yémen, située sur le principal axe routier reliant Sanaa et Aden. Le médiateur pour le Yémen, Djamal Benomar, a fait le point sur la situation pour le Conseil de sécurité dimanche. Le Yémen a été poussé "au bord de la guerre civile", a-t-il dit. "Ce serait une illusion de croire que les Houthis pourraient monter une offensive et réussir à prendre le contrôle du pays tout entier", a déclaré Djamal Benomar de Doha au Qatar, via une liaison par vidéo. "Il serait également faux de penser que le président Hadi puisse rassembler des forces suffisantes pour libérer le pays des Houthis." "La partie qui voudrait pousser le pays dans une ou l'autre direction provoquerait un conflit prolongé dans la veine d'un scénario Irak-Libye-Syrie combiné", a-t-il ajouté. Avant le début de la réunion du Conseil, l'ambassadeur du Royaume-Uni auprès des Nations unies, Mark Lyall Grant, a employé le terme de "sanctions", disant qu'elles étaient la "principale option". En novembre, le Conseil avait imposé des sanctions à l'ancien président yéménite, Ali Abdallah Saleh, et à deux chefs houthis. Contraint de quitter le pouvoir en 2011 face à la contestation populaire, l'ex-président dispose encore d'une certaine influence au sein des forces armées. Les Houthis ont fait alliance avec lui. Dans une lettre au Conseil de sécurité samedi, le président Hadi a demandé une aide urgente "par tous les moyens disponibles pour faire cesser cette agression". (Michelle Nichols; Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.