1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Yémen : l'employée de la Croix-Rouge prise en otage est française
Le Point07/05/2016 à 09:12

Son nom est Nourane Houas. Employée de la Croix-Rouge, cette Franco-Tunisienne est retenue depuis début décembre au Yémen par des ravisseurs encore non identifiés. C'est à la suite de la publication d'une vidéo que la chaîne France 24 a pu consulter que l'information a pu être dévoilée. Originellement présentée comme tunisienne, c'est grâce à cet enregistrement que la double nationalité de la jeune femme a pu être identifiée. Une information qui a également été confirmée dans la soirée par le porte-parole du Quai d'Orsay.

Première preuve de vie

Dans la vidéo, la jeune femme interpelle directement le chef de l'État : « Je demande au président français, François Hollande, au président légitime de la République du Yémen, Abd Rabbo Mansour Hadi, aux pays de la coalition arabe menés par le royaume de l'Arabie saoudite et aux responsables du Comité international de la Croix-Rouge à Sanaa et à Genève de me secourir d'une mort proche le plus rapidement possible en répondant aux exigences de mes ravisseurs, car ma vie et ma santé, actuellement très mauvaise, en dépendent », déclare-t-elle. Un enregistrement de 39 secondes qui aurait été réalisé le 13 avril 2016, selon Nourane Houas. « Les services de l'État sont pleinement mobilisés en appui des efforts du CICR pour obtenir sa libération », a affirmé à France 24 le porte-parole du Quai d'Orsay. La Croix-Rouge a également réagi...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer