Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Yannick Cahuzac : "Je n'ai jamais voulu faire mal à qui que ce soit"
So Foot04/05/2020 à 14:00

Yannick Cahuzac : "Je n'ai jamais voulu faire mal à qui que ce soit"

Comme nombre de joueurs habitués aux cartons rouges, Yannick Cahuzac est, au civil, un homme charmant. À 14h30, son écran plat diffuse un épisode d'Hercule Poirot à une famille de peluches calée sur un long canapé sombre. Le numéro 18 du RC Lens offre du saucisson corse rincé par des cafés et une Desperados. Lui, reste au jus de raisin, disciplinant son chien et son chat, qui traînent entre le salon et la cuisine. Le réfrigérateur est tapissé de dessins d'enfants maintenus par des magnets : un d'eux représente le milieu défensif, les bras levés, avec le slogan "Forza Cahu". Un autre est à l'effigie de Gilles Cioni, qui a repris son brassard de capitaine à Bastia. En 2017, lors de la rétrogradation du Sporting en National 3, la Corse a perdu plus qu'une équipe de football professionnelle. Petit fils du coach culte qui porta le club en finale de C3 en 78, "Cahu" a lui perdu une maison, qu'il avait rejoint à 15 ans. Expression sur le terrain du foot à la Bastiaise, il tombait de son piédestal pour devenir un joueur de Ligue 1 comme un autre, tel le prince d'un empire déchu devenu simple civil en exil. Son odyssée, il la raconte façon session chez le psy, entre larmes, gros tacles et chasse au harpon. Ou comment faire le deuil du SCB 2010 - 2017 une bonne fois pour toute.

Quand on s'est rencontrés, tu étais suspendu pour la première fois depuis ton arrivée à Toulouse.
Ça faisait presque un an et demi que je n'avais pas pris de rouge. Aucun carton depuis. Certains disent que c'est parce que je suis parti de Bastia. Peut-être qu'on ne m'arbitre plus de la même façon. J'ai peut-être réussi à mûrir un peu. Ensuite, des cartons, j'en ai mérité beaucoup, d'autres un peu moins. C'est peut-être dû à ma réputation. À Angers, je revenais de ma troisième expulsion et je m'étais concentré tout le match pour éviter tout carton. Quand je sors, le quatrième arbitre me mets un coup de panneau dans le menton.
Vidéo
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer