1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

XV de France : un dernier test qui pose questions
Le Parisien30/08/2019 à 07:34

XV de France : un dernier test qui pose questions

Le Stade de France sonnera creux ce vendredi soir pour France - Italie, dernier match de préparation des Bleus avant la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre). Moins de 30 000 personnes sont attendues. Avant de diffuser en exclusivité les 48 matchs du Mondial, TF 1 a présenté hier son dispositif. Si Christian Califano, déjà au Japon, et Patrice Collazo, retenu à Toulon, manquaient à l'appel, les six autres consultants (Clerc, Nyanga, Candelon, Kayser, Magne et Yachvili) étaient présents. Cette équipe aux 375 sélections a accepté de se pencher sur l'actualité des Bleus. Sans langue de bois.Qu'attendez-vous du dernier match de préparation contre l'Italie ?VINCENT CLERC. Essentiellement des satisfactions individuelles. Il y a des gros enjeux, des joueurs qui n'ont pas encore joué. Je crois qu'on va beaucoup regarder les performances individuelles.YANNICK NYANGA. Déjà que les Bleus progressent. L'opposition ne va pas être du niveau de l'Argentine ou de l'Angleterre. Elle sera du niveau des Etats-Unis et des Tonga (NDLR : les deux autres équipes dans la poule des Français). Donc il faut que la France se rassure, sur un match maîtrisé de bout en bout. On peut toujours rater des occasions mais il faut que dans le contenu on sente le sens qu'on veut donner à cette équipe.JULIEN CANDELON. Déjà il faut gommer ce qui ne s'est pas bien passé en Ecosse. Le meilleur moyen de se remettre la tête à l'endroit c'est d'être efficace sur les soutiens et la possession de balle tout en gardant ce qui a bien fonctionné. Ce qu'il faut attendre donc c'est de la confirmation pour que les Bleus s'envolent avec un état d'esprit conquérant et un gros capital confiance.BENJAMIN KAYSER. J'attends une victoire tout simplement. Après des échecs à répétition on a besoin d'engranger de la confiance et des ondes positives avant le début de la compétition. C'est aussi la dernière occasion de se montrer pour ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer