1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

XV de France : «Il faudra soigner notre dernière sortie en France», promet Yoann Huget
Le Parisien27/08/2019 à 21:55

XV de France : «Il faudra soigner notre dernière sortie en France», promet Yoann Huget

La titularisation de l'ailier toulousain Yoann Huget face à l'Italie, vendredi 30 août (21h10) au Stade de France à Saint-Denis, pour le dernier match de préparation du XV de France à la Coupe du monde de rugby (20 septembre - 2 novembre) a réjoui Sofiane Guitoune qui ne l'entendra plus râler.Douché après un entraînement intense sous une forte chaleur au Centre national du rugby à Marcoussis (Essonne), Yoann Huget, 32 ans, a fait part, mardi 27 août, de son plaisir à retrouver la compétition, après avoir craint de louper le voyage au Japon en raison d'une douleur au tendon d'Achille.Vous allez enfin pouvoir vous dégourdir les jambes...YOANN HUGET. Oui, ça y est, c'est parti ! C'était un peu long, mais j'ai pris le temps de me soigner car j'ai eu une longue saison. Et le staff médical a fait du bon boulot, parce que ce n'était pas gagné d'avance.C'est-à-dire ?Les matchs s'enchaînaient avec Toulouse et c'était difficile de se reposer alors que, pour des douleurs comme celle-là, il n'y a pas d'autres choix que de se reposer. A la fin de la saison, je ne pouvais plus poser le pied, donc c'était compliqué de se dire qu'il y avait peut-être une suite favorable.Avez-vous eu peur de louper complètement cette Coupe du monde ?Oui ! J'appelais ma femme tous les jours, elle me disait : mais ce n'est pas possible, pas encore ! Je lui disais : « Si, il y a peut-être une malédiction... » (NDLR : en 2011, il avait été suspendu juste avant le Mondial pour trois no-shows et, en 2015 il s'est gravement blessé au genou lors du premier match). Mais, pourtant, c'était la vérité en début de prépa. J'ai pris mon mal en patience, j'ai essayé d'être le plus sérieux possible et de me soigner avant de me projeter sur une quelconque rencontre.Avez-vous regretté d'avoir joué la fin de saison ?Non, je ne regrette pas. C'était mon choix. J'avais envie de vivre aussi cette aventure avec mon club. ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer