1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

XV de France : ça grince toujours à l'ouverture

Le Parisien05/02/2018 à 08:22

XV de France : ça grince toujours à l'ouverture

Le problème est sérieux. Bien plus encore qu'on ne pouvait l'imaginer. Le n°10, maillon faible du XV de France, vient causer de grands tourments à Jacques Brunel. Au point de lui faire chercher des points de repère loin dans le passé, à une époque où le rugby allait beaucoup moins vite qu'aujourd'hui.

A une époque aussi où les Bleus ne parvenaient pas à se hisser en finale de leur Mondial. C'était en 2007. En appelant l'ouvreur lyonnais Lionel Beauxis (32 ans, 20 sélections) en remplacement de Matthieu Jalibert, jeune prodige de 19 ans blessé samedi contre l'Irlande et absent très certainement pour le reste du Tournoi, le sélectionneur a donc désigné un joueur qu'il connaît bien mais il a surtout révélé qu'il ne trouvait pas de réservoir dans lequel puiser à ce poste-là.

Aucun grand meneur de jeu ne parvient à s'installer

Le Bordelais, qui souffre d'une rupture partielle du ligament postérieur du genou gauche, avait été choisi pour son punch, sa vitesse, son culot. Beauxis, qui n'a plus porté le maillot bleu depuis... mars 2012, c'est exactement l'inverse. Solide, doté d'un grand coup de pied, il a pour lui d'effectuer une belle saison avec ses partenaires du LOU, à son rythme.

Ce retour vers le passé est révélateur. Chez les Bleus, la confusion règne à l'ouverture, et ce depuis des décennies. A l'inverse des grandes nations du rugby à toutes les époques (Carter ou Barrett pour la Nouvelle-Zélande, Lynagh ou Foley pour l'Australie, Wilkinson ou Ford pour l'Angleterre, O'Gara ou Sexton pour l'Irlande...), les Tricolores ne parviennent pas à installer un grand meneur de jeu à ce poste.

Anthony Belleau, défaillant contre l'Irlande, n'a pas encore la carrure pour devenir un patron des Bleus. Camille Lopez, écarté des terrains cette saison, a connu un parcours en dents de scie. François Trinh-Duc n'est pas convaincant... Difficile de trouver un cap dans ces conditions.

 

Fin de saison pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.