Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Westinghouse doit décider d'ici fin mars sur le chapitre 11-ministre

Reuters10/03/2017 à 10:59
    TOKYO, 10 mars (Reuters) - Westinhouse, la filiale nucléaire 
américaine de Toshiba  6502.T , doit décider d'ici la fin du 
mois si elle se met sous la protection du chapitre 11 de la loi 
sur les faillites aux Etats-Unis afin que le conglomérat 
japonais puisse publier ses comptes trimestriels audités, a dit 
vendredi le ministre des Finances japonais. 
    La société en grande difficulté a jusqu'au 14 mars pour 
faire état de ses comptes audités du troisième trimestre après 
avoir reporté cette publication d'un mois pour mieux prendre en 
compte de possibles nouveaux problème affectant sa filiale. 
    Le 14 février, le jour où le groupe aurait dû publier ces 
comptes, il avait finalement annoncé des chiffres non-audités, 
marqués essentiellement par une charge de dépréciation de ses 
actifs nucléaires américains de 712,5 milliards de yens (5,9 
milliards d'euros), une somme qui fera plonger dans le rouge ses 
comptes annuels et le met en situation de fonds propres 
négatifs.   
    Si Toshiba ne respecte pas l'échéance du 14 mars, il 
disposera encore de huit jours ouvrables, soit jusqu'au 27 mars, 
pour publier ses comptes. Dans le cas contraire, le groupe court 
le risque d'être retiré de la Bourse de Tokyo. 
    Des sources ont des mercredi à Reuters que Westinghouse 
avait fait appel à des avocats spécialisés dans les faillites du 
cabinet Weil Gotshal & Manges LLP, tout en précisant qu'il ne 
s'agissait que d'une mesure exploratoire et qu'aucune décision 
n'avait été prise sur une éventuelle déclaration en faillite. 
  
    "Côté américain, ils doivent rapidement décider s'ils 
déclenchent une procédure chapitre 11. Tant qu'ils ne le font 
pas, il leur sera difficile de publier des comptes", a déclaré 
Taro Aso lors d'un point presse. 
    L'intervention du ministre des Finances dans le dossier 
Toshiba accroît la pression sur le groupe, qui se remet à peine 
d'un scandale comptable, pour résoudre rapidement ses problèmes 
financiers. 
    Les chances de voir Toshiba respecter l'échéance du 14 mars 
sont de "50-50", a dit une source proche du dossier, ajoutant 
que les avocats et les auditeurs de Westinghouse s'écharpaient 
sur des points de détail. 
    Le ministre du Commerce Hiroshige Seko a dit cette semaine 
qu'une déclaration de faillite ne serait pas forcément une 
mauvaise chose, ajoutant qu'il pourrait évoquer le dossier 
Westinghouse avec des responsables américains lorsqu'il se 
rendra aux Etats-Unis. 
    Toshiba étant placé sous surveillance par les autorités 
boursières japonaises depuis le scandale comptable, il ne peut 
augmenter son capital pour renforcer le bilan, ce qui contraint 
le groupe à vendre des actifs, dont notamment son activité puces 
mémoire.   
    A la Bourse de Tokyo, le titre a repris 1,7% après avoir 
plongé de plus de 7% jeudi. 
 
 (Takeshi Umekawa, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

0.00%
+0.82%
+1.25%
+0.83%
+0.83%
+1.23%
+2.08%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.