1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

WEC - Six Heures de Fuji : Porsche, les habitués du doublé !

Le Point11/10/2015 à 17:37

À nouveau, l'équipage  Bernhard-Webber-Hartley s'est imposé cette saison. C'est leur troisième victoire consécutive.  

Ils n'en finissent plus de gagner ! À l'instar de Volkswagen en rallye, Porsche domine largement cette deuxième partie de championnat en endurance. En ces temps où Volkswagen est secoué par le plus grand scandale que la marque ait connu, les entités « motorsport » du groupe continuent à briller. Aux Six Heures de Fuji, sixième manche de la saison, la Porsche 919 Hybrid de l'Australien Mark Webber, de l'Allemand Timo Bernhard et du Néo-Zélandais Brendon Hartley s'est imposée.

Tout s'est joué à huit minutes de la fin

Les positions des deux Porsche de tête ont été inversées à huit minutes de la fin et la n° 18 de Romain Dumas, Marc Lieb et Neel Jani a finalement pris la 2e place alors qu'elle menait largement depuis la mi-course. Ces consignes de course ont été données pour que l'équipage de Webber, ex-pilote de F1 chez Red Bull, gagne pour la 2e fois d'affilée, après Austin, et prenne la tête du championnat pilotes pour un point.

Le podium a été complété par l'Audi R18 e-tron quattro de Benoît Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer. Fässler menait le bal en début de course, quand la piste était mouillée, puis a rétrogradé, faute de pouvoir suivre le rythme infernal des protos de Stuttgart sur piste sèche. Comme souvent cette saison, les Toyota TS040, championnes du monde en titre, n'ont pas pu se mêler à la course en tête. Elles terminent très loin, aux 5e et 6e rangs, derrière les deux Porsche et les...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer