Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Vraiment utile l'obligation de vacciner ?

Le Parisien10/10/2014 à 10:35

Vraiment utile l'obligation de vacciner ?

Inconscience ou prudence ? Courage ou obstination déraisonnable ? Les avis s'affrontent sur la prise de position du couple Larère qui a relancé hier le débat sur l'obligation vaccinale. Ces parents comparaissaient devant le tribunal d'Auxerre (Yonne) pour avoir refusé de faire vacciner leur fille de 3 ans. En France, cette obligation est limitée aux enfants et ne concerne plus que le vaccin contre le tétanos, la poliomyélite et la diphtérie (voir infographie).

La peur des effets secondaires. Selon le couple, ce risque, lié à la présence d'adjuvants comme le mercure et l'aluminium, est trop important. Le père, Marc, compare même son engagement à un refus de « jouer à la roulette russe ». « Ils peuvent entraîner de très graves séquelles, à vie, sans possibilité réelle d'indemnisation puisque, de manière systématique, les laboratoires fabricants dénient leur responsabilité, de même que l'Etat », explique dans ses conclusions, M e Ludot, l'avocat des parents. Il a plaidé pour la relaxe des époux Larère et a déposé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) réclamant le libre choix pour la vaccination. Le tribunal a ordonné de transmettre à la Cour de cassation, qui choisira, ensuite, d'en saisir ou non le Conseil constitutionnel.

Une exception française. Le couple de l'Yonne, considéré comme maltraitant, encourt une peine de deux ans de prison et 30 000 € d'amende. En Europe occidentale, seules la France et l'Italie (qui est en train d'y revenir) appliquent cette obligation. « Cela m'attriste que des gens aient peur de vaccins qui sont utilisés depuis plus de soixante ans et qui ne posent aucun problème de tolérance », déplore le professeur Daniel Floret, responsable du Conseil technique de la vaccination (organisme dépendant du Haut Conseil de la santé publique, HCSP). Pour autant, le HCSP, instance consultative auprès du ministère de la Santé, appelle tout de même ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.