Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Vote du texte sur la Nouvelle-Calédonie, prélude au référendum

Reuters20/03/2018 à 18:10

VOTE DU TEXTE SUR LA NOUVELLE-CALÉDONIE, PRÉLUDE AU RÉFÉRENDUM

PARIS (Reuters) - L'Assemblée nationale a adopté mardi à la quasi unanimité le texte sur l'organisation du référendum du 4 novembre sur l'accession à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie.

Préparé par l'ancien Premier ministre socialiste apparenté à La République en marche (LaRem) Manuel Valls, le texte est un prélude à la consultation fixée par le Congrès de Nouvelle-Calédonie dans le territoire situé à 16.000 km de la métropole.

La prochaine étape est fixée à mardi prochain à Matignon, avec une réunion du comité des signataires de l'accord de Nouméa de 1998, qui suivait les accords de Matignon dix ans plus tôt.

"Avec les accords de Matignon et de Nouméa, la Nouvelle-Calédonie s'est engagée dans un processus négocié puis constitutionnalisé, de décolonisation et d'émancipation au sein de la République Française", a rappelé à la tribune avant le vote le député UDI-Agir-Indépendants de l'archipel Philippe Dunoyer.

"Après bien des tumultes, nous formons désormais, peuple d'origine et peuples d'ailleurs, un seul et même peuple" : le peuple calédonien, peuple de toutes les couleurs, de toutes les cultures, de toutes les langues, de tous les métissages, qui, le 4 novembre prochain, exercera le droit à l'autodétermination qui lui a été reconnu par la Constitution de la République", a ajouté ce Calédonien "de la cinquième génération".

Une délégation d'indépendantistes néo-calédoniens emmenée par Paul Neaoutyine, président de la Province du Nord et président du Palika, se trouvait dans les tribunes.

Lors du référendum, la question posée aux habitants devra être "binaire, simple, sans ambiguïté", a demandé Philippe Dunoyer devant la presse à l'Assemblée.

Etape majeure du processus de décolonisation engagé après les violences meurtrières des années 1980, la consultation portera sur le transfert à la Nouvelle-Calédonie des compétences régaliennes, l'accès à un statut international de pleine responsabilité et l'organisation de la citoyenneté en nationalité, selon les termes du projet de loi, inspirés de l'accord de Nouméa.

Le Premier ministre Edouard Philippe a effectué fin 2017 une visite de quatre jours dans ce territoire de 278.000 habitants contrôlé par la France depuis 1853, où Emmanuel Macron est attendu ce printemps, sans doute au mois de mai.

Le projet de loi permet notamment l'inscription d'office, sur la liste électorale générale des communes de Nouvelle-Calédonie, des natifs du territoire encore non inscrits, condition préalable pour qu'ils puissent ensuite accéder à la liste spéciale dédiée au référendum.

Environ 7.000 personnes de statut civil coutumier (kanak) et 4.000 de droit commun sont concernées par ces nouvelles dispositions.

Le texte prévoit aussi la création de bureaux de votes décentralisés, dans un archipel où les distances et les difficultés pour se déplacer peuvent conduire à un recours excessif aux procurations.

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.