1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vol MH370-Les proches prennent les recherches à leur compte
Reuters03/12/2016 à 08:46

    KUALA LUMPUR, 3 décembre (Reuters) - Les proches des 
passagers du vol MH370 des Malaysia Airlines, portés disparus il 
y a près de trois ans, ont annoncé samedi leur intention 
d'entreprendre eux-mêmes des recherches pour pousser les 
gouvernements concernés à étendre la zone où elles ont lieu au 
large de la côte est de l'Afrique.  
    Le Boeing 777 à bord duquel se trouvaient 239 personnes 
s'est volatilisé le 8 mars 2014 alors qu'il effectuait la 
liaison entre Kuala Lumpur et Pékin. Ce samedi marque le 
millième jour de recherches dans l'océan Indien.  
    "Après plusieurs tentatives infructueuses et des demandes 
répétées en faveur d'une mobilisation pour des recherches le 
long de la côte, rien n'a été fait à ce jour. C'est donc à nous 
qu'il revient de prendre ces recherches en main", a déclaré à la 
presse Grace Subathirai Nathan, porte-parole de Voice 370, 
l'association des proches des disparus.  
    Quatre Malaisiens, deux Chinois et un Français sont partis 
samedi de Kuala Lumpur à destination de Madagascar pour procéder 
eux-mêmes aux recherches des débris de l'appareil et recueillir 
des informations.  
    Trois pièces authentifiées ont été découvertes sur des 
plages de l'île Maurice, de Tanzanie et de la Réunion mais n'ont 
pas permis d'éclaircir le mystère. Les recherches supervisées 
par les autorités australiennes devraient s'achever à la fin de 
l'année.  
    "Nous voulons faire savoir au monde que l'arrêt prochain des 
recherches ne nous empêchera pas de les poursuivre", a ajouté 
Grace Subathirai Nathan.       
 
 (Rozanna Latiff, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer