Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vol MH17-Veto russe à la création d'un tribunal international

Reuters29/07/2015 à 23:07

par Michelle Nichols NATIONS UNIES, 29 juillet (Reuters) - La Russie a opposé mercredi son veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies prévoyant la constitution d'un tribunal international chargé de faire le jour sur la destruction en vol d'un avion de la Malaysia Airlines l'été dernier au-dessus de l'est de l'Ukraine. Onze des quinze pays membres du Conseil ont voté en faveur de ce projet présenté par la Malaisie, l'Australie, les Pays-Bas, la Belgique et l'Ukraine; trois se sont abstenus (Chine, Angola et Venezuela). Le vote négatif de la Russie, membre permanent du Conseil, a valeur de veto. Le vol MH17 qui devait assurer la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur a été abattu le 17 juillet de l'année dernière avec 298 personnes à son bord. Il s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine, dans une zone contrôlée par les séparatistes prorusses. Les Pays-Bas, dont étaient originaires les deux tiers des victimes, soupçonnent fortement les séparatistes prorusses d'avoir abattu le Boeing avec un missile sol-air Bouk de fabrication russe. La Russie accuse l'armée ukrainienne d'avoir tiré le missile. Dans la journée, quelques heures avant le vote à l'Onu, le président russe, Vladimir Poutine, avait redit son opposition à la création d'un tribunal international pour juger les responsables de la destruction du Boeing 777. "Le président russe a confirmé sa position selon laquelle la création d'un tel organe judiciaire serait inopportune", a déclaré le Kremlin dans un communiqué, à la suite d'un entretien téléphonique entre Poutine et le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte. A l'issue du vote, le chef de la diplomatie néerlandaise, Bert Koenders, a dit juger "incompréhensible qu'un membre du Conseil de sécurité fasse obstruction à la justice dans une tragédie qui a affecté un si grand nombre de personnes". "IL NE LEUR SERA PAS PERMIS D'ÉCHAPPER À LA JUSTICE" Son homologue australienne, Julie Bishop, a promis que les responsables de la destruction de l'avion ne pourraient pas "se cacher derrière le veto de la Fédération russe". "Il ne leur sera pas permis d'échapper à la justice", a ajouté la ministre, dont le pays a perdu 39 ressortissants dans la catastrophe du vol MH17. Elle a ajouté que les cinq pays à l'origine du projet de résolution allaient à présent réfléchir à un autre moyen de mettre en oeuvre des poursuites judiciaires. L'ambassadrice américaine Samantha Power a déclaré pour sa part qu'"aucun veto ne fer(ait) obstacle à ce que ce crime haineux fasse l'objet d'une enquête et de poursuites". "Les tentatives de déni de justice ne font qu'intensifier la souffrance des familles des victimes (...) Tel est l'effet du veto russe de ce jour", a-t-elle poursuivi. La Russie avait proposé son propre projet de résolution, qui prévoyait un rôle accru de l'Onu dans une enquête sur la destruction en vol du Boeing de la Malaysia Airlines sans constituer de tribunal spécial. Son ambassadeur à l'Onu, Vitali Tchourkine, a jugé "regrettable" que les pays à l'origine du texte aient poussé pour une mise aux voix de leur projet alors même qu'ils savaient qu'ils s'opposeraient à un veto. "Cela indique à notre avis que des desseins politiques leur importaient plus que des objectifs pratiques", a-t-il poursuivi. Le 21 juillet 2014, quatre jours après la destruction du vol MH17, le Conseil de sécurité avait adopté à l'unanimité une résolution exigeant "que l'on contraigne les responsables de l'incident à répondre de leurs actes et que tous les Etats s'associent pleinement aux efforts déployés pour établir les responsabilités". (avec Gabriela Baczynska à Moscou; Guy Kerivel et Henri-Pierre André pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.