1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Voile islamique, Retraites : les critiques de François Hollande
Boursorama avec AFP Services23/10/2019 à 15:09

"Si on veut qu'il y ait une sorte de paix sociale et de compréhension, il faut qu'il y ait un dialogue, une concertation", a estimé l'ancien président.

François Hollande à Paris, le 14 octobre 2019. ( AFP / BERTRAND GUAY )

François Hollande n'a pas mâché ses mots, mercredi 23 octobre, en évoquant l'action d'Emmanuel Macron ou du gouvernement sur la réforme des retraites, mais également sur la question du voile islamique.

Cela fait "deux ans qu'il (Emmanuel Macron) parle de cette réforme dont on ne voit pas le début d'une négociation", a-t-il estimé sur franceinfo . "Si on veut qu'il y ait une sorte de paix sociale et de compréhension, il faut qu'il y ait un dialogue, une concertation. Il faut aussi qu'il y ait un projet. Or jusqu'à nouvel ordre, il y a des idées agitées, pas encore un projet clair sur la table", a déploré M. Hollande.

QUELS "CHANGEMENTS UTILES" POUR LES FRANÇAIS ?

Il s'est interrogé sur ce que le système de retraite par points voulu par Emmanuel Macron, "en soi pas nécessairement contestable" , allait pouvoir "apporter comme changements utiles, concrets, pour les Français".

Par ailleurs, après les propos du premier ministre Édouard Philippe qui a qualifié de "grève sauvage" l'arrêt de travail d'agents SNCF suite à la collision d'un TER, M. Hollande a estimé que "dans un pays assez énervé, assez inquiet, assez tourmenté, il vaut mieux dialoguer, concerter et utiliser ce qui est le partenariat social plutôt que de heurter davantage".

Concernant le voile islamique M. Hollande a critiqué le gouvernement et en particulier le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer qui, selon lui, n'ont pas su clore le débat sur le voile profitant au Rassemblement national et aux islamistes.

DIVISION DE LA SOCIÉTÉ

"Alors que tout le monde avait condamné" l'élu RN qui a invectivé une femme voilée accompagnatrice scolaire dans un conseil régional, "on a laissé ouvert un débat qu'on connaît par cœur sans qu'il y ait une conclusion" , a-t-il dit sur franceinfo , en rappelant que "la loi doit s'appliquer". "On a le don (...) de réinventer des débats et d'essayer de diviser la société", a-t-il critiqué.

Déplorant que le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer ait exprimé "une position personnelle" alors qu'"il est ministre, et en plus ministre de l'Éducation", M. Hollande a estimé qu'"à un moment il faut avoir un principe qui s'appelle celui de la responsabilité".

"A qui profite, comme toujours, cette polémique, ces outrances ? (...) Ça profite d'un côté aux extrémistes, en l'occurrence le Front national (devenu Rassemblement national), et de l'autre aux islamistes. Beau résultat", a-t-il lancé.

22 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    23 octobre17:52

    Sense 78 vous êtes dur pour les Leclerc

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer