1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Vivendi mise sur l'édition et se désengage de la musique
Le Point30/07/2018 à 20:05

 Yannick Bolloré réorganise le portefeuille du géant des médias.

Après la restructuration de Canal+ et son désengagement d'Ubisoft, Vivendi réorganise son portefeuille d'actifs et mise sur l'édition. En marge de la présentation de ses résultats semestriels, le géant des médias a annoncé sa volonté de céder jusqu'à 50 % du capital d'Universal Music Group (UMG) à « un ou plusieurs partenaires stratégiques ». Le groupe, qui avait envisagé un temps l'introduction en Bourse d'UMG, a finalement écarté cette possibilité du fait de « sa complexité » et se donne 18 mois, après le lancement de l'opération à l'automne, pour trouver les partenaires idéaux. De quoi lui permettre de récolter du cash pour d'autres opérations.

Vivendi est d'ailleurs entré en négociations exclusives avec le groupe espagnol Grupo Planeta en vue du rachat de 100 % du capital d'Éditis, le deuxième groupe d'édition français. L'acquisition, qui pourrait se faire sur une valeur d'entreprise retenue de 900 millions d'euros, permettrait à Vivendi de mettre la main sur plus d'une cinquantaine de maisons d'édition, parmi lesquelles Nathan, Robert Laffont, Plon ou encore Bordas et Le Cherche Midi. Il s'agira en quelque sorte d'un retour aux sources pour Éditis, autrefois connu sous le nom de Vivendi Universal Publishing et qui appartient à Planeta depuis 2008.

Chute du profit net

Au premier semestre, le profit net de Vivendi a chuté de 6,3 %, à 165 millions d'euros. Le groupe a...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer