Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

MEDIASET

2.887EUR
-0.01% 
Ouverture théorique 3.220

IT0001063210 MS

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    2.887

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    3 410 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    22.06.18 / 17:35:48

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur MEDIASET

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter MEDIASET à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter MEDIASET à mes listes

    Fermer

Vivendi dit ne pas avoir d'intention hostile envers Mediaset

Reuters17/12/2016 à 11:57
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    MILAN, 17 décembre (Reuters) - L'acquisition par Vivendi 
 VIV.PA  d'une participation de 20% dans le groupe de médias 
italien Mediaset  MS.MI  n'est pas un acte hostile mais vise 
plutôt à construire une société européenne de portée mondiale, 
déclare le patron du groupe français dans une interview au 
Corriere della Sera. 
    "Nous avons un intérêt à long terme, nous voulons être un 
partenaire industriel", déclare Arnaud de Puyfontaine, le 
président du directoire de Vivendi, au quotidien italien daté de 
samedi. 
    Vivendi a annoncé mercredi être parvenu à son objectif 
initial d'amasser une participation de 20% dans Mediaset, 
premier groupe de radio-télévision privé contrôlé par l'ancien 
président du Conseil italien Silvio Berlusconi.    
    Le groupe français présidé par Vincent Bolloré est devenu ce 
faisant le deuxième actionnaire de Mediaset derrière Fininvest, 
la holding de la famille Berlusconi. 
    Fininvest a qualifié l'opération d'hostile et a porté 
plainte pour manipulation des cours contre Vivendi. La holding a 
fait savoir qu'elle aussi allait renforcer sa participation dans 
Mediaset.   
    Fininvest envisage de faire saisir les actions Vivendi dans 
Mediaset, rapportent certains organes de presse samedi. 
    Mais Arnaud de Puyfontaine dément que Vivendi veuille 
prendre le contrôle de Mediaset. Si cela avait été le cas, 
dit-il, le groupe aurait lancé une OPA. 
     
    "NOUS AVONS LES MOYENS" 
    "Nous en avons les moyens", affirme-t-il, en précisant que 
Vivendi a dépensé environ 800 millions d'euros pour monter à 20% 
dans le groupe italien. L'action Mediaset a fini vendredi à 
3,5460 euros à la Bourse de Milan. 
    Le président du directoire n'a pas voulu dire si le groupe 
pourrait lancer une OPA à une date ultérieure.  
    Les relations sont tendues entre Vivendi et Mediaset depuis 
juillet, lorsque Vivendi est revenu sur un accord par lequel il 
devait racheter la filiale de télévision payante de Mediaset, 
Premium. Chaque groupe devait aussi prendre une participation de 
3,5% dans le capital de l'autre.   
    "Une participation de 20% fait de nous le deuxième 
actionnaire et nous permet d'avoir notre mot à dire pour trouver 
une bonne solution concernant Premium", déclare Arnaud de 
Puyfontaine au Corriere della Sera. 
    Prié de dire pourquoi l'affaire n'avait pas été conclue 
concernant Premium, il explique que Vivendi s'est aperçu qu'il 
avait signé un accord différent de ce qu'il s'était imaginé. 
    "C'est comme s'ils nous avaient invités à dîner dans un 
restaurant trois étoiles et qu'ensuite nous nous étions 
retrouvés chez McDonald's", commente-t-il.  
    Arnaud de Puyfontaine confirme avoir rencontré vendredi le 
ministre italien de l'Industrie Carlo Calenda pour expliquer la 
vision stratégique du groupe et a précisé avoir également vu le 
patron de Mediaset, Pier Silvio Berlusconi. 
    Carlo Calenda a fait savoir au président du directoire de 
Vivendi qu'il n'appréciait guère la montée du groupe français 
dans Mediaset, a-t-on indiqué vendredi de source proche du 
dossier.   
    "Le projet (avec Mediaset) est solide et suffisamment 
convaincant pour que les obstacles soient surmontés et qu'il 
fonctionne", déclare Arnaud de Puyfontaine. 
    Vivendi est également le principal actionnaire de 
l'opérateur téléphonique Telecom Italia  TLIT.MI . 
 
 (Stephen Jewkes; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Valeurs associées

-0.01%
0.00%
0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.