Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Visite surprise de l'ex-Premier ministre Hariri au Liban

Reuters09/08/2014 à 00:39

(Actualisé avec citations, contexte) par Tom Perry et Oliver Holmes BEYROUTH, 8 août (Reuters) - L'ancien Premier ministre libanais Saad Hariri s'est rendu vendredi au Liban pour la première fois depuis trois ans, un déplacement interprété comme une affirmation de son leadership sur la communauté sunnite après une incursion d'islamistes radicaux dans le nord-est du pays le week-end dernier. Saad Hariri, considéré comme la figure politique la plus influente du sunnisme au Liban, a choisi de vivre en exil depuis 2011. Il a quitté Beyrouth après le renversement du gouvernement par une coalition emmenée par le Hezbollah chiite soutenu par l'Iran et depuis, partage son temps entre la France et l'Arabie saoudite. "Je reviens à Beyrouth aujourd'hui après une absence de trois ans et quatre mois. Cela a été la plus sévère punition de ma vie et mon retour est la plus importante des récompenses", a-t-il commenté. Saad Hariri, dont la visite n'avait pas été annoncée, est arrivé au siège du gouvernement dans la capitale libanaise, où il a rencontré le Premier ministre Tammam Salam. Hariri a annoncé cette semaine que l'Arabie saoudite ferait un don d'un milliard de dollars à l'armée libanaise pour l'aider à lutter contre les extrémistes. "Mon retour intervient après le don saoudien qui nécessite de voir comment il peut être mis en oeuvre et traduit en soutien à l'armée", a déclaré l'ex-chef du gouvernement sur son compte Twitter. Plusieurs hommes politiques et responsables publics ont émis l'espoir que ce retour puisse aider à stabiliser la situation au Liban pris dans les violences confessionnelles et dans une impasse politique. Walid Jumblatt, leader influent de la communauté druze, a jugé ce retour "très positif". "Pour faire face aux extrémistes, sa présence est très importante", a-t-il dit. Pour le commentateur politique, Michael Young, "un vide s'est créé dans la communauté sunnite" depuis le départ d'Hariri. "Cela devient de plus en plus dangereux parce que cette communauté devient de plus en plus radicale", a-t-il dit. "Le retour d'Hariri est probablement une tentative de réaffirmer avec l'aide des Saoudiens un certain contrôle sur la communauté sunnite". CONTEXTE TENDU Hariri a rencontré vendredi le ministre de l'Intérieur Nohad Machnouk et l'ambassadeur américain David Hale. Les témoignages de soutien sont venus de plusieurs personnalités de premier plan comme le patriarche maronite Bechara al Rai ou le président chiite du parlement Nabih Berri. Ce retour s'effectue dans un contexte de tension intérieure, notamment après la prise de la ville frontalière d'Ersal par des hommes armés le week-end dernier et alors que la guerre civile syrienne menace toujours de contaminer le Liban. Certains qui étaient membres de l'Etat islamique (EI)se sont retirés de la ville mercredi après cinq jours de combats avec l'armée libanaise. Dans un entretien au journal al Hayat basé à Londres, Saad Hariri avait déclaré : "ni l'Etat, ni nous, ne resterons à ne rien faire face aux conspirations de ces groupes." Hariri a aussi annoncé son intention de se rendre sur la tombe de son père, Rafik Hariri, assassiné en 2005 à Beyrouth alors qu'il était Premier ministre. Ce décès avait contraint Saad Hariri à entrer en politique. Saad Hariri accuse le président syrien Bachar al Assad d'être derrière l'attentat à la bombe qui a coûté la vie à son père. Quatre membres du Hezbollah sont jugés par contumace par un tribunal spécial aux Pays-Bas pour ce meurtre. Le Hezbollah, dont les forces combattent aux côtés des forces de Bachar al Assad dans la guerre civile en Syrie, nie toute implication. (Tom Perry et Oliver Holmes avec Alexander Dziadosz; Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.