Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vingtième mort dans un règlement de comptes près de Marseille
Reuters04/09/2012 à 22:49

NOUVEAU RÈGLEMENT DE COMPTES PRÈS DE MARSEILLE

NOUVEAU RÈGLEMENT DE COMPTES PRÈS DE MARSEILLE

PARIS (Reuters) - Un homme de 23 ans dont le corps avait été retrouvé calciné lundi dans un bâtiment abandonné sur une décharge à Septèmes-les-Vallons, près de Marseille, a été victime d'un règlement de comptes, a-t-on appris mardi de source policière.

Connue des services de police pour des faits d'escroquerie et de vol, la victime a été identifiée mardi. L'autopsie a montré que le jeune homme avait été abattu d'au moins deux balles de 22 long-rifle, à l'arrière du crâne et dans le dos.

L'incendie des corps des victimes est régulièrement utilisé par les auteurs de règlements de comptes, car il permet d'effacer de nombreuses traces et retarde l'identification de la victime, précise une source policière.

Il s'agit du vingtième règlement de comptes mortel dans la région marseillaise depuis le début de l'année.

François Revilla, édité par Yves Clarisse

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • crcri87
    04 septembre20:59

    Il faut envoyer Massu et les paras !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer