1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Villers-Cotterêts : un couple accuse un élu FN d'insultes racistes

Le Parisien01/10/2014 à 11:37

Villers-Cotterêts : un couple accuse un élu FN d'insultes racistes

Une semaine après l'ouverture d'une enquête préliminaire concernant le maire FN d'Hayange Fabien Engelmann, c'est une autre municipalité tenue par le Front national qui pourrait se retrouver dans le viseur de la justice. A Villers-Cotterêts, en Picardie, un couple d'Antillais a déposé plainte contre un élu municipal qui lui aurait intimé de rentrer dans sa «cambrousse». Le maire de la petite ville de l'Aisne dénonce une «histoire montée en épingle».

Les faits remontent au vendredi 26 septembre lorsque l'adjoint chargé du Logement, Robert Hiraux, reproche à Albert Baudry d'être mal garé. Selon la compagne de ce dernier, présente sur place, l'élu tient alors des propos déplacés. «Il a provoqué mon mari, lui a dit des mots racistes: "Tu n'est pas dans ta cambrousse ici, retourne dans ta cambrousse"», rapporte-t-elle.

«Un faux prétexte»

Pour le couple, l'histoire de la voiture mal garée est «un faux prétexte». «Il y avait d'autres voitures mal garées», explique Rosette Baudry,qui pense plutôt que l'élu les a repérés pour leur participation à une mobilisation lorsque «le maire avait refusé de célébrer la journée de l'esclavage». Le 10 mai, Franck Briffaut, tout juste élu maire de Villers-Cotterêts, avait refusé de s'associer à la commémoration de l'abolition de l'esclavage, organisée depuis des années dans la ville où mourut en 1806 le général Dumas, né esclave à Saint-Domingue et père d'Alexandre Dumas.

                                         Robert Hiraux, sur la page de la mairie

Tout en reconnaissant que «le ton est peut-être monté» entre son adjoint et les époux Baudry, le maire FN dénonce «l'exploitation politique d'une histoire clochemerlesque». Et s'essaye à une tentative de justification:  «Moi je disais ça quand je parlais avec un paysan : "dans ta cambrousse." Parce que la personne serait martiniquaise ou antillaise, ça ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1903733
    01 octobre20:41

    Le FN ne peut pas lever le petit doigt que tout le monde est au courant. Et on accuse certains pays de dictatures, balayons devant notre porte.

    Signaler un abus

  • pichou59
    01 octobre11:26

    un peu trop facile

    Signaler un abus

  • M8129092
    01 octobre10:09

    ben voyons

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer