Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Victoire Tuaillon : « Il n'y a pas de petits combats féministes »
Le Point29/10/2019 à 20:31

« Je ne suis pas militante, je suis journaliste », affirme avec force Victoire Tuaillon. Cela ne l'empêche pas de parler volontiers à la première personne et de revendiquer ses convictions féministes. À quoi bon les cacher ? « On peut toujours prétendre à l'objectivité, mais je pense que cela n'existe pas », balaie-t-elle.Victoire Tuaillon est la créatrice d'un podcast à succès, « Les Couilles sur la table », qui dissèque « les masculinités ». À 16 ans, celle qui dit avoir toujours été entourée d'hommes, de frères, de cousins, d'amis, découvre King Kong Théorie. Une « révélation ». Du manifeste trash de Virginie Despentes elle retient cette évidence : si on ne naît pas femme, on le devient, il en est de même pour les hommes. Mais elle constate aussi que, si les femmes cherchent à savoir comment on devient femme, peu ou pas d'hommes s'interrogent. Pourquoi ? À quelles injonctions ont-ils dû obéir pour incarner la « virilité ». À quelle part d'eux-mêmes ont-ils dû renoncer ? « Je suis en apprentissage », dit Victoire Tuaillon, « je n'ai pas les réponses, je les cherche auprès de spécialistes qui explorent ces questions », des philosophes, des sociologues, des intellectuel.les, des écrivains? Mais avec la conviction solidement étayée que « la question du genre est centrale. On ne comprend rien au monde si on l'élude. »Alors, à la question « qu'est-ce qu'un homme ? », après dix ans...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer