1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Victoire Doutreleau : souvenirs d'une époque Diorée

Le Point03/01/2015 à 10:05

Victoire Doutreleau : souvenirs d'une époque Diorée

"Vous serez mannequin", lui dira Christian Dior, "et je vous nomme Victoire". Ainsi commença l'épopée de Victoire Doutreleau qui, après la disparition en 1957 du grand couturier, abandonnera son métier pour mieux le retrouver dans les années 60 aux côtés de Yves Saint Laurent. Aujourd'hui âgée de 80 ans, Victoire Doutreleau a su conserver classe, élégance et coquetterie. "À l'époque, j'étais pourtant aux antipodes du style petit-bourgeois qui avait cours tant parmi les mannequins que parmi les vendeuses de haute couture", a-t-elle confié aux journalistes de Paris Match. Lorsque, à 16 ans, la jeune femme devient mannequin, elle est entière, parfois inconséquente et désinvolte. Elle découvrira alors un univers hors du commun et devra apprendre à affronter la jalousie des femmes, la convoitise des hommes et le piège de la gloire. Dans son récit autobiographique, dont la réédition vient de paraître, cet ancien modèle de la maison Dior nous fait vivre ses débuts aux côtés de celui qu'elle appelle le "maître". Elle sera également une aide précieuse pour Yves Saint Laurent lorsque celui-ci décide de fonder sa propre maison de couture. Et Dior créa Victoire, ou le récit d'une vie à travers l'âge Dior de la haute couture.

Source Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer