Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Viande de cheval dans des lasagnes: des sanctions prévues

Reuters09/02/2013 à 19:10

LA FRANCE PRÉVOIT DE SANCTIONS APRÈS L'AFFAIRE DE LA VIANDE DE CHEVAL DANS DES LASAGNES

PARIS (Reuters) - Qu'il y ait eu simple négligence ou faute avérée, il y aura des sanctions contre les responsables de la présence de viande de cheval dans des produits de la marque Findus présentés comme préparés au boeuf, a annoncé samedi le gouvernement français.

Une enquête a été ouverte pour déterminer la chaîne des responsabilités dans la commercialisation de cette viande de cheval en provenance de Roumanie, tandis que les différents fournisseurs se renvoyaient samedi la paternité de ce scandale.

"Que (l'importateur français) ait été négligent ou directement responsable, il y aura une sanction à la clé", a déclaré sur i>télé Benoît Hamon, ministre délégué chargé de la Consommation, qui a confié l'enquête à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

Avant lui, Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l'Agroalimentaire, avait évoqué sur BFM TV des sanctions en cas de "défaillance" et de "responsabilité avec faute".

Les responsables encourent une sanction financière pouvant aller jusqu'à la moitié du bénéfice réalisé en cas de pratiques commerciales trompeuses, voire une sanction pénale pouvant aller jusqu'à 2 ans de prison et 37.500 euros d'amende en cas de délit, selon le ministère de l'Economie.

L'enquête a déjà permis d'établir le circuit de commercialisation de la viande concernée, précise Benoît Hamon dans un communiqué.

FOURNISSEURS EN CASCADE

L'usine luxembourgeoise du français Comigel, spécialiste du plat cuisiné surgelé qui a fourni Findus, se fournissait elle-même auprès du français Poujol, indique-t-il.

"Celui-ci a acquis la viande surgelée auprès d'un trader chypriote, qui avait sous-traité la commande à un trader situé aux Pays-Bas, ce dernier s'étant fourni auprès d'un abattoir et d'un atelier de découpe situés en Roumanie", explique le ministère.

Comigel a dit dès vendredi soir avoir identifié "le fournisseur responsable". Le groupe, dont le siège social est à Metz, a ajouté avoir retiré tous les produits qui lui sont liés, se réservant la possibilité d'entamer des poursuites légales.

Findus France estime avoir été trompé, et a annoncé samedi qu'elle porterait plainte contre X dès lundi.

"On nous certifiait avoir de la viande de boeuf française dans nos recettes. En réalité, on nous a fourni de la viande de cheval roumaine. Nous avons été trompés", a écrit dans un communiqué Matthieu Lambeaux, son directeur général.

"Il y a deux victimes dans cette affaire: Findus et le consommateur. Nous porterons plainte contre X dès lundi", a-t-il ajouté, soulignant toutefois que les produits incriminés ne comportent "aucun risque sanitaire".

Cette affaire soulève la question de la traçabilité des aliments, souvent issus d'une chaîne de fournisseurs et de sous-traitants "en cascade", note Charles Pernin, chargé de mission alimentation pour l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV).

"En situation de crise, on a bien du mal à identifier l'origine du problème", a-t-il dit sur i>télé.

L'antenne britannique du fabricant de produits surgelés Findus a commencé cette semaine à rappeler les lots concernés.

Vendredi, Findus France, qui dit s'être aperçue de la présence de viande chevaline dans certains de ses produits à la suite de tests inopinés, a également décidé de retirer temporairement du marché lasagnes bolognaise, hachis parmentier et moussaka.

La société reprendra lundi les approvisionnements de ces trois produits, fabriqués par un fournisseur extérieur.

Une enquête avait été lancée il y a quelques semaines en Grande-Bretagne à la suite de la découverte de produits non conformes vendus dans les supermarchés Tesco et dans des restaurants de la chaîne Burger King.

Chine Labbé, édité par Henri-Pierre André

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.