1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

VGE, ex-président le plus cher pour le contribuable
Le Point28/01/2015 à 16:39

Valéry Giscard d'Estaing est l'ancien président le plus onéreux.

Valéry Giscard d'Estaing est l'ex-président qui coûte le plus cher au budget de l'État, avec 2,5 millions d'euros par an, devant Nicolas Sarkozy (2,2 millions) et Jacques Chirac (1,5 million), selon une nouvelle évaluation du député PS René Dosière à partir de données des ministères. "Plus de six millions d'euros par an, c'est le coût global à la charge de l'État des anciens présidents", écrit sur son blog René Dosière, spécialiste de longue date du budget de l'Élysée. Ce budget ne comprend pas le traitement mensuel des anciens présidents (environ 6 000 euros) ni la rémunération mensuelle de membre du Conseil constitutionnel (12 000 euros) que VGE est le seul à toucher. Les anciens présidents bénéficient d'un appartement de fonction meublé au service duquel sont affectées deux personnes. Ils ont droit à deux policiers pour leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs et sept collaborateurs permanents. Selon une réponse de Matignon du 13 janvier à une question écrite de René Dosière, les dépenses de fonctionnement (principalement les baux des appartements) représentaient, en 2014, 343 307 euros pour VGE, 309 342 euros pour Nicolas Sarkozy et 242 816 euros pour Jacques Chirac. Les dépenses de personnel sont, elles, supportées par les ministères mettant à disposition ces collaborateurs. Quinze gendarmes pour la résidence de VGE et six pour celle de Chirac Ainsi, le 6 janvier, le ministre de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer