Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vers une prorogation des négociations sur le nucléaire iranien

Reuters13/11/2014 à 16:41

(Actualisé avec Fabius et ministère russe des Affaires étrangères) NEW YORK/ANKARA, 13 novembre (Reuters) - Malgré près d'un an de négociations, il est peu probable que l'Iran et les six grandes puissances parviennent avant la date butoir du 24 novembre à conclure un accord définitif qui permette la levée des sanctions internationales contre l'Iran en échange de restrictions à son programme nucléaire, ont estimé mercredi plusieurs responsables. Des responsables occidentaux comme russes ont dit à Reuters que les deux parties s'accorderaient sans doute sur un nouvel accord transitoire qui amplifie l'assouplissement limité des sanctions qui avait été décidé voici un an. "Nous pourrions voir se dessiner les contours d'un accord définitif le 24 novembre, mais ce ne sera pas encore l'accord proprement dit", a estimé un responsable occidental. L'Iran, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l'Allemagne, ainsi que Catherine Ashton, ex-représentante de la diplomatie de l'Union européenne, sont engagés dans des négociations qui se déroulent à Bruxelles, au sultanat d'Oman ou encore à Vienne. Publiquement, tout le monde déclare qu'il est encore possible de parvenir à un accord final. Jeudi, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius n'a pas dit autre chose. "Je souhaite qu'on puisse parvenir à un accord mais il y a encore des questions importantes à régler", a-t-il déclaré à la presse à l'issue d'un entretien avec son homologue italien Paolo Gentiloni. "Je ne peux pas faire de pronostics à l'heure actuelle mais je pense que c'est seulement le jour du 24 qu'on pourra faire le bilan", a-t-il ajouté. NOUVELLE DATE BUTOIR EN MARS? En privé, les attentes à l'approche de la dernière semaine de négociations, qui commencera mardi prochain à Vienne, sont considérablement plus modestes. "Ce qui est très probable, c'est que l'on en arrive à une version plus précise de l'accord de Genève (accord de transition, conclu voici un an), suffisante pour répondre à la récession que connaît l'Iran et aussi pour prolonger les négociations", a déclaré un haut responsable iranien. Pour certains diplomates, une simple prorogation des négociations est possible, et la nouvelle date butoir, à en croire un responsable iranien, pourrait être le mois de mars. Elles avaient déjà été prolongées de quatre mois en juillet. Jeudi, le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a appuyé cette hypothèse. "Il n'est pas exclu qu'il nous faille davantage de temps pour parvenir à un compromis qui bénéficierait à tout le monde", a déclaré Alexandre Loukachevitch. "On a beaucoup parlé du fait qu'il va être difficile de respecter la date butoir. Mais qu'est-ce qui est le plus important, la date butoir ou un véritable accord?", a-t-il demandé. (Louis Charbonneau et Parisa Hafezi, avec John Irish à Paris et Vladimir Soldatkin et Thomas Grove à Moscou; Eric Faye et Tangi Salaün pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.