Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Vers une privatisation de la Française des jeux, d'ADP et d'Engie
information fournie par Le Point 13/06/2018 à 07:57

Voilà des semaines que l'annonce était repoussée. Bruno Le Maire attendait l'arbitrage d'Emmanuel Macron. Le ministre de l'Économie a finalement obtenu le feu vert du chef de l'État pour procéder aux privatisations qu'il appelait de ses v?ux, pour financer son « fonds de l'innovation de rupture » à hauteur de 10 milliards d'euros. La grève à la SNCF n'aura donc pas enterré cette idée controversée du ministre de l'Économie et des Finances.

Concrètement, le projet de loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) va faire sauter les limites qui empêchaient jusqu'à présent l'État de descendre en dessous de certains seuils de participation dans trois entreprises : Engie, Aéroports de Paris (ADP) et la Française des Jeux. L'État pourra notamment passer sous la barre de 50 % de participation dans Aéroports de Paris (dont il détient actuellement 50,6 %) et d'un tiers du capital d'Engie. « La philosophie de ces opérations est d'investir dans l'avenir et de contribuer au désendettement, justifie Bercy. Nous avons de l'argent immobilisé dans des activités alors que l'influence de l'État peut s'exercer autrement que par la détention du capital, par une régulation accrue. » Porté par le ministre de l'Économie et des Finances, le texte sera présenté lundi 18 juin en conseil des ministres.

Très délicate, la diminution des participations de l'État dans ADP va s'accompagner...

2 commentaires

  • 13 juin 08:31

    La FDJ est en roue libre , elle ne fonctionne que pour entretenir les parasites qui travaillent pour elle .


Signaler le commentaire

Fermer