Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vers une commission d'enquête sur la sûreté nucléaire
Reuters18/01/2018 à 19:16

VERS UNE COMMISSION D'ENQUÊTE SUR LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE

VERS UNE COMMISSION D'ENQUÊTE SUR LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE

PARIS (Reuters) - Le président de l'Assemblée nationale et le président du groupe La République en marche au Palais-Bourbon ont écrit à la ministre de la Justice pour l'informer de l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire sur la sûreté nucléaire.

"Le président de l'Assemblée nationale, dès lors qu'il est saisi d'une demande de commission d'enquête, saisit la ministre de Justice pour s'assurer que cela n'interfère pas avec le travail de la justice", a-t-on expliqué jeudi dans l'entourage de François de Rugy.

Défendue par Richard Ferrand et la présidente de la commission du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, Barbara Pompili (LaRem), la création d'une commission d'enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires en France a de bonnes chances d'aboutir.

Composée de 30 députés, elle disposera de six mois pour présenter ses conclusions.

Des organisations non gouvernementales comme Greenpeace dénoncent régulièrement ce qu'elles considèrent comme des failles du système français de sûreté nucléaire.

Fin novembre dernier par exemple, une vingtaine de militants de Greenpeace France se sont introduits dans la centrale de Cruas-Meysse, en Ardèche, afin de démontrer selon eux "l'extrême vulnérabilité des piscines d'entreposage de combustible usé".

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a décidé de reporter à 2030 ou "au plus tard" à 2035 l'objectif de réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité française.

En 2030, 48 des 58 réacteurs nucléaires seront en activité en France depuis plus de 40 ans.

Les députés de la commission du Développement durable ont auditionné fin 2017 des responsables l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), EDF et Greenpeace France sur la sûreté des centrales nucléaires.

Selon le président de l'ASN, Pierre-Franck Chevet, l'autorité devrait rendre en 2020-2021 son avis définitif sur une éventuelle extension de la durée d'activité des réacteurs nucléaires d'EDF au-delà des 40 années prévues.

(Elizabeth Pineau, avec Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer