Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vers un gouvernement minoritaire au Portugal

Reuters05/10/2015 à 14:15

(Chiffres actualisés, précisions) par Andrei Khalip LISBONNE, 5 octobre (Reuters) - La coalition de centre droit au pouvoir au Portugal a remporté dimanche les élections législatives mais a perdu la majorité absolue au Parlement, ce qui devrait conduire le Premier ministre sortant Pedro Passos Coelho à former un gouvernement minoritaire. Le président Anibal Cavaco Silva nommera le nouveau Premier ministre après avoir reçu les dirigeants politiques du pays. Il devrait tenter de convaincre Passos Coelho de former une coalition avec les socialistes conduits par Antonio Costa, l'ancien maire de Lisbonne, mais il est peu probable que ces derniers acceptent une telle alliance. La coalition sortante est formée du Parti social-démocrate (PSD) de Passos Coelho et du Parti populaire (CDS-PP, droite). Après dépouillement des suffrages dans 99,2% des "freguesias" (paroisses), 38,3% des voix se sont portées sur la coalition du Premier ministre sortant et 32,4% sur le Parti socialiste. Les deux partis du gouvernement sortant auront 104 sièges sur 230 au parlement. "Nous allons avoir un gouvernement minoritaire qui fera des accords ponctuels, notamment pour le vote du budget. C'est tout à fait gérable si les socialistes s'abstiennent", estime le politologue Adelino Maltez. Le budget 2016 doit être présenté au parlement dans les prochaines semaines. "Ce sera officiellement un gouvernement minoritaire mais de fait les socialistes ne sont guère éloignés du centre droit sur les questions budgétaires. Tout cela est plutôt rassurant", déclare l'économiste Giada Giani. La Bourse de Lisbonne gagnait 2,4% lundi en milieu de journée, en ligne avec les autres places boursières européennes. A l'annonce des résultats, Pedro Passos Coelho a dit les accueillir "avec beaucoup d'humilité". "Nous avons échoué à atteindre la majorité absolue au Parlement", a-t-il reconnu. "SATISFAIT DU TRAVAIL ACCOMPLI" "Nous allons dire au président que la force politique qui a obtenu le plus de voix est prête à former un gouvernement", a-t-il ajouté. Le Bloc de gauche (extrême gauche) a atteint 10% des suffrages et les communistes 8,2%. Antonio Costa, chef de file de l'opposition socialiste, a reconnu sa défaite. "Je souhaite féliciter (le Premier ministre) Passos Coelho et (le vice-Premier ministre) Paulo Portas", a-t-il déclaré, constatant "que le Parti socialiste n'a pas atteint ses objectifs". Il s'agissait du premier scrutin depuis que le Portugal est sorti l'an dernier du plan de renflouement de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI). L'économie portugaise a renoué avec la croissance l'an dernier après trois années de récession. Pedro Passos Coelho, dont le gouvernement a imposé des coupes budgétaires et des hausses d'impôts sans précédent, s'est dit "satisfait du travail accompli". Une victoire de la coalition gouvernementale était impensable il y a encore quelques mois. Le Parti socialiste promettait d'augmenter le pouvoir d'achat et d'alléger l'austérité mais il a peiné à se démarquer des mesures que son parti avait acceptées en contrepartie du plan d'aide internationale avant d'être battu lors des législatives de juin 2011. La coalition PSD-CDS avait alors obtenu 50,3% des voix. Les deux camps se sont efforcés dans les derniers jours de la campagne de mobiliser les électeurs, qui étaient encore 20 à 30% à se dire indécis à l'approche du scrutin. Mais la promesse de "stabilité" martelée par Pedro Passos Coelho pendant la campagne, par opposition à l'"incertitude" que constituerait selon lui un retour des socialistes, a pris le dessus. (Jean-Philippe Lefief, Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.