Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

EDF

11.4050EUR
+1.11% 
indice de référence SBF 120

FR0010242511 EDF

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    11.2850

  • clôture veille

    11.2800

  • + haut

    11.4400

  • + bas

    11.2700

  • volume

    677 711

  • valorisation

    33 387 MEUR

  • capital échangé

    0.02%

  • dernier échange

    24.04.18 / 15:25:45

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    10.8350

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    11.9750

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter EDF à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter EDF à mes listes

    Fermer

Vers la fin des centrales à charbon en France

Reuters12/07/2016 à 12:41
    PARIS, 12 juillet (Reuters) - Ségolène Royal a sonné la fin 
prochaine des cinq dernières centrales au charbon de France en 
adoptant les conclusions d'une mission sur le prix du carbone 
confiée au président d'Engie  ENGIE.PA  Gérard Mestrallet, à 
l'économiste Alain Granjean et à l'ex-ministre Pascal Canfin. 
    Leur rapport propose de concentrer sur les centrales au 
charbon la mise en place unilatérale d'un prix plancher national 
du carbone, annoncée au début de l'année.   
    Ce prix plancher, instauré au 1er janvier 2017, sera 
d'environ 30 euros la tonne, niveau auquel le gaz, moins 
émetteur de CO2, et les énergies renouvelables deviennent 
compétitives par rapport au charbon, confirme le ministère de 
l'Environnement, de l'Energie et de la Mer. 
    "Je retiens la proposition de la mission de le concentrer 
sur les centrales à charbon de sorte que le gain environnemental 
soit significatif, tout en préservant la sécurité du système 
électrique", a expliqué lundi Ségolène Royal. 
    Aujourd'hui, la combinaison d'un cours très faible de la 
tonne de CO2 sur le marché européen des quotas d'émission et de 
prix très bas de la houille rend beaucoup plus rentable de faire 
tourner les centrales électriques thermiques au charbon, deux 
fois plus polluantes que les centrales au gaz. 
    Les modalités du prix plancher, qui pourrait prendre la 
forme d'une taxe sur la tonne de CO2 ou d'une augmentation des 
taxes existantes, seront définies d'ici fin juillet afin d'être 
intégrées au prochain projet de loi de finances. 
    "Ça va conduire à supprimer quasiment toute production 
d'électricité au charbon en France", souligne l'entourage de 
Ségolène Royal. 
     
    "CORRIDOR" 
    Selon le ministère, les centrales au charbon en France 
fonctionnent aujourd'hui en moyenne chacune 4.000 heures par an, 
contre 1.700 heures pour les centrales au gaz. 
    La mise en place d'un prix plancher permettra à la France 
d'attendre l'instauration au niveau européen d'un "corridor de 
prix du carbone", un peu sur le modèle du "serpent monétaire", 
qui limitait la volatilité des changes avant l'euro. 
    La mission Mestrallet-Granjean-Canfin propose de borner ce 
corridor par un prix plancher de 20 à 30 euros la tonne en 2020 
et d'un prix plafond de 50 euros. Cela permettrait de ne pas 
mettre sur le marché des quotas d'émission de CO2 si le prix 
minimum n'est pas atteint lors des enchères.  
    Prix plancher et plafond seraient augmentés chaque année de 
5 à 10% pour que le prix minimum atteigne 50 euros en 2030. 
    Ségolène Royal a également fait sienne les conclusions de la 
mission en la matière et confirmé que la France soutiendrait les 
initiatives européennes en ce sens. 
    L'objectif est de permettre à la France et à l'Union 
européenne de respecter leurs engagements en matière de 
réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. 
    La ministre de l'Environnement estime à près d'un milliard 
d'euros par an, au lieu de 315 millions en 2015, les revenus que 
pourrait percevoir la France grâce aux ventes aux enchères de 
quotas d'émission avec un prix du carbone européen d'au moins 20 
euros par tonne. 
 
 (Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet) 
 

Valeurs associées

EDF
+1.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.