1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Verhofstadt jette l'éponge pour la présidence du Parlement européen

Reuters17/01/2017 à 11:03
    STRASBOURG, 17 janvier (Reuters) - Le président du groupe 
libéral du Parlement européen, le Belge Guy Verhofstadt, a 
annoncé mardi qu'il retirait sa candidature à la présidence de 
l'institution et que sa formation soutiendrait le candidat du 
Parti populaire européen (centre-droit). 
    Guy Verhofstadt était sorti affaibli la semaine dernière de 
sa tentative de rallier à son groupe centriste et pro-européen 
les députés italiens du mouvement eurosceptique 5 Etoiles, une 
initiative contestée en interne qui avait finalement échoué. 
    L'ancien Premier ministre belge a annoncé la conclusion  de 
l'accord entre son groupe ALDE et le PPE sur son compte Twitter. 
    "C'est la première étape dans la construction d'une 
coalition pro-européenne pour réformer et renforcer notre Union 
européenne", a-t-il déclaré. 
    "Notre coalition est ouverte à tous les partis 
pro-européens", a-t-il ajouté en précisant que l'accord portait 
sur "les garde-frontières européens, une nouvelle gouvernance 
pour l'Eurozone, des forces de défense européennes, des 
capacités européennes d'intelligence et d'investigation pour 
combattre le terrorisme" ainsi que sur les relations avec la 
Commission. 
    L'alliance avec l'ALDE renforce les chances de l'Italien 
Antonio Tajani, ancien commissaire européen et candidat du PPE, 
d'être élu mardi à la présidence du Parlement. Elle ne devrait 
cependant pas suffire pour lui assurer un sacre au premier tour, 
où la majorité absolue des 751 députés est requise. 
    Alors que six groupes ont présenté un candidat, le PPE et 
l'ALDE, dont tous les députés ne devraient pas soutenir 
l'accord, comptent 285 élus (217 pour le PPE, 68 pour l'ALDE). 
    Si la nouvelle coalition de centre-droit ne provoque pas 
d'autre ralliement, il faudra attendre le quatrième tour de 
scrutin, où seuls les deux candidats arrivés en tête restent en 
lice, pour connaître le nom du nouveau président. 
    Le groupe socialiste, qui aurait dû laisser au PPE le 
perchoir occupé depuis cinq ans par un des siens, l'Allemand 
Martin Schulz, en vertu d'un accord passé entre les deux groupes 
en début de législature, a dénoncé la pacte et présenté son 
propre candidat, l'Italien Gianni Pitella. 
    "Il n'y aura plus de grande coalition parce que nous avons 
besoin de clarté, parce que l'Europe et nos démocraties ont plus 
que jamais besoin d'une dialectique limpide et civique entre les 
idées et les opinions différentes", a déclaré ce dernier avant 
l'ouverture du scrutin. 
    "Je mets mon expérience de 23 ans au service de notre 
institution", a pour sa part affirmé Antonio Tajani, ajoutant 
qu'il n'avait "pas de programme à présenter". "Mon programme 
sera celui arrêté par le Parlement", a-t-il dit, assurant 
vouloir travailler avec "tous les députés de tous les groupes".  
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.