1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Venezuela : un nouveau coup d'Etat militaire contre Maduro aurait été déjoué
Le Parisien27/06/2019 à 08:41

Venezuela : un nouveau coup d'Etat militaire contre Maduro aurait été déjoué

Vraie information ? Tentative de reprendre la main après cinq mois d'intense tension ? Le gouvernement vénézuélien a affirmé mercredi soir avoir déjoué une tentative de « coup d'Etat » militaire impliquant l'opposition, en lien avec les Etats-Unis, la Colombie et le Chili. L'objectif aurait été ni plus ni moins que d'assassiner Nicolás Maduro, le président contesté. Il aurait été remplacé par le général Raul Baduel, ancien ministre de la Défense d'Hugo Chavez arrêté en 2009 et qui depuis croupit dans un sous-sol des locaux de la police politique à Caracas. L'attaque du siège des services de renseignement Sebin devait permettre de le libérer. Le commando devait agir dimanche et lundi dernier. Six personnes au moins ont été arrêtées.Le ministre vénézuélien de la Communication, Jorge Rodriguez a expliqué à la télévision vénézuélienne que des militaires actifs et en retraite, ainsi qu'un ancien chef du renseignement, étaient impliqués. « Nous avons assisté à toutes les réunions de planification du coup d'Etat », a-t-il affirmé, laissant entendre que des agents gouvernementaux auraient été infiltrés dans la préparation de ce putsch.« Jusqu'à quand chercher le bain de sang ? »L'ancien chef du renseignement du Venezuela, le général Christopher Figuera, parti en Colombie après le soulèvement raté du 30 avril contre Nicolás Maduro et arrivé lundi aux Etats-Unis, a été accusé d'avoir levé « des centaines de milliers de dollars » pour financer cette opération.Le ministre a directement mis en cause l'ancien président de l'Assemblée, Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis et la France. « Jusqu'à quand, Guaido ? Jusqu'à quand planifier des assassinats ? Jusqu'à quand chercher le bain de sang ? », a-t-il lancé. Rodriguez a également désigné les présidents de droite colombien, Ivan Duque, et chilien, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer