1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Venezuela : manifestations monstres, un nouveau président reconnu par Washington
Le Parisien24/01/2019 à 08:12

Venezuela : manifestations monstres, un nouveau président reconnu par Washington

Ce 23 janvier, 61 ans jour pour jour après la chute de la dictature de Marcos Perez Jimenez, sera peut-être une journée historique dans l'histoire du Venezuela ? Le jeune président du Parlement, Juan Guaido s'est autoproclamé ce mercredi « président en exercice » du pays, immédiatement reconnu comme « président par intérim » par Donald Trump puis par l'Organisation des Etats américains, le Brésil, la Colombie, le Pérou, l'Argentine, le Paraguay et le Canada. Washington a annoncé que «toutes les options» seraient sur la table si le chaviste Nicolas Maduro a recours à la force. Ce dernier a annoncé que le Venezuela a rompu relations diplomatiques avec les Etats-Unis. Deux jours après un soulèvement militaire réprimé, des dizaines de milliers d'opposants et partisans de Maduro manifestent mercredi dans les rues de la capitale Caracas mais aussi dans d'autres villes. Alors que le dirigeant chaviste vient d'entamer son second mandat, ses détracteurs dénoncent les pressions sur les électeurs lors du scrutin du 20 mai et pointent la forte abstention.Organiser « des élections libres »« Je jure d'assumer formellement les compétences de l'exécutif national comme président en exercice du Venezuela pour parvenir [...] à un gouvernement de transition et obtenir des élections libres », a lancé, Juan Guaido depuis une tribune. Ingénieur dans l'industrie, ce député de 35 ans est devenu en quelques jours le visage de l'opposition vénézuélienne et a réussi à remobiliser les adversaires du président, divisés et affaiblis ces derniers temps.Pour la première fois après les violentes mobilisations de 2017 qui avaient fait quelque 125 morts, les Vénézuéliens sont redescendus en masse dans les rues. Cinq personnes sont mortes dans des violences avant les manifestations, dans la nuit et mercredi matin.Des heurts ont éclaté à Caracas quand des dizaines d'opposants ont bloqué une artère principale dans le quartier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Cymrich
    24 janvier08:36

    République bananière... Rien n'a changé depuis les années 1950...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer