Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Venezuela-L'opposition dénonce un Maduro "désespéré"

Reuters14/05/2016 à 22:20
    par Alexandra Ulmer et Corina Pons 
    CARACAS, 14 mai (Reuters) - L'opposition vénézuélienne a 
dénoncé samedi la décision du président Nicolas Maduro 
d'instaurer l'état d'urgence dans le pays, en promettant de 
redoubler d'efforts pour obtenir par référendum son départ avant 
la fin de l'année.  
    Maduro a déclaré vendredi soir l'état d'urgence pour une 
durée 60 jours en arguant de "menaces" sur le sol vénézuélien et 
venue des Etats-Unis pour renverser son gouvernement. 
      
    Pour l'opposition, qui a organisé samedi une manifestation à 
Caracas, la capitale, la décision du chef de l'Etat est un signe 
de panique face aux appels de plus en plus nombreux à la tenue 
d'un référendum sur sa destitution, sur fond de crise économique 
grave. 
    "Nous parlons d'un président désespéré qui se place lui-même 
en marge de la légalité et de la constitutionnalité", a déclaré 
Jesus Torrealba, chef de file de la coalition de l'Unité 
démocratique, ajoutant que Maduro était en train de perdre des 
soutiens au sein même de son camp.  
    "Si l'état d'urgence est mis en place sans que l'Assemblée 
nationale ne soit consultée, on peut parler techniquement d'un 
auto-coup d'Etat", a-t-il dit alors que des centaines de 
partisans de l'opposition défilaient en agitant le drapeau 
vénézuélien et en brandissant des pancartes appelant à la 
convocation d'un référendum.  
    L'opposition est majoritaire à l'Assemblée nationale depuis 
les élections législatives de décembre, qui se sont tenues sur 
fond de pénuries de produits de base, notamment alimentaires, 
d'inflation galopante et de montée de la criminalité violente.  
    Mais la Cour suprême vénézuélienne a à plusieurs reprises 
donné raison à Maduro dans des différends avec l'Assemblée.  
     
    "LE VENEZUELA EST UNE BOMBE À RETARDEMENT" 
    Selon un récent sondage d'opinion, près de 70% des 
Vénézuéliens souhaitent que le président quitte le pouvoir avant 
la fin de cette année.  
    Maduro, lui, entend rester en poste jusqu'à la fin de son 
mandat, en 2019, et il accuse l'opposition de vouloir le chasser 
du pouvoir comme vient de l'être la présidente brésilienne Dilma 
Rousseff. 
    "Il y aura une explosion sociale si Maduro ne permet pas que 
le référendum sur sa destitution ait lieu", a dit Marisol Dos 
Santos, une manifestante de 34 ans, salariée d'un supermarché.  
    L'opposition a déposé le 2 mai environ 1,85 million de 
signatures de citoyens favorables à la tenue d'un référendum, 
près de dix fois les 200.000 nécessaires pour que la requête 
soit examinée. 
    Si les signatures sont validées, l'opposition devra lancer 
une nouvelle campagne pour réunir quatre millions de signatures 
afin que le scrutin ait lieu.  
    Les opposants à Maduro craignent cependant de voir les 
autorités freiner le processus pour que le référendum n'ait pas 
lieu avant 2017, car en cas de destitution, la présidence 
reviendrait alors au vice-président, une fonction qu'occupe 
actuellement le socialiste Aristobulo Isturiz. 
    "Si on bloque cette voie démocratique, on ne sait pas ce qui 
peut se passer dans ce pays", a dit Henrique Capriles, deux fois 
candidat à la présidence, lors de la manifestation de samedi. 
    "Le Venezuela est une bombe à retardement qui peut exploser 
à tout moment." 
      
 
 (Marc Angrand pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.