1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Venezuela-Accord préliminaire entre le gouvernement et l'opposition
Reuters13/11/2016 à 01:11

    CARACAS, 12 novembre (Reuters) - L'opposition vénézuélienne 
et le gouvernement sont parvenus samedi à des accords de 
principe limités, sur le renouvellement de la commission 
électorale et l'arrivée de l'aide humanitaire internationale 
dans le pays en récession dans le cadre des discussions modérées 
par le Vatican. 
    Ces accords préliminaires restent éloignés des 
revendications initiales de l'opposition, qui réclame la tenue 
d'un référendum révocatoire à l'encontre du président socialiste 
Nicolas Maduro. 
    Les alliés du président ont annoncé samedi qu'ils 
envisageaient de laisser des donateurs étrangers apporter 
denrées et médicaments au pays frappé par les pénuries et une 
inflation galopante, reconnaissant ainsi la gravité de la 
situation.  
    Ils se sont également dits prêts à travailler sur la 
désignation de nouveaux directeurs pour la commission électorale 
nationale, accusée par l'opposition de soutenir Nicolas Maduro. 
    "Nous acceptons de promouvoir une action politique 
respectueuse", a déclaré le directeur du Parti socialiste, Jorge 
Rodriguez, lisant le texte approuvé par les deux camps. 
"L'intérêt général est au-dessus de nos différences légitimes." 
    Les représentants de l'opposition et le gouvernement se 
réuniront une troisième fois le 6 décembre, en vue de nommer 
deux nouveaux membres à la commission électorale, qui en compte 
cinq.  
    En septembre, l'instance avait dissipé les espoirs de 
l'opposition de la tenue cette année d'un référendum révocatoire 
contre le président socialiste. 
    L'opposition, qui avait précédemment menacé de quitter la 
table des négociations si le gouvernement ne validait pas le 
scrutin ainsi que la libération d'une centaine de prisonniers 
politiques, semble donc avoir tempéré ses discours. 
    La déclaration commune fait état de la libération de 
prisonniers, mais sans préciser leurs noms ni leur nombre. 
 
 
 (Brian Ellsworth et Fabian Cambero; Julie Carriat pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer