1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vatican : Hollande invite le pape François en France
Le Parisien24/01/2014 à 16:58

Vatican : Hollande invite le pape François en France

Le président de la République, François Hollande, a été reçu ce vendredi au Vatican pour la première fois depuis son élection. Il s'est entretenu un peu plus d'une demi-heure avec le pape François dans la matinée, quelques minutes après son arrivée Place Saint-Pierre. Lors de son discours devant les journalistes, il en a profité pour inviter officiellement le Saint-Père en France.

François Hollande était accompagné du ministre de l'Intérieur, également chargé des cultes, Manuel Valls, et du père Georges Vandenbeusch, ancien otage au Cameroun, dont la présence au Vatican n'avait pas été annoncée. Avant cette visite, dans la nuit de jeudi à ce vendredi, une bombe a explosé à proximité d'une église gérée par la France, ne faisant que des dégâts matériels. Manuel Valls a d'ores et déjà indiqué que l'attentat n'avait aucun lien avec la visite de François Hollande.

Ce voyage a été l'occasion d'aborder un certain nombre de sujets internationaux pour lesquels le chef de l'Etat français a parlé de «convergences» avec le Vatican. Ce tête-à-tête a également permis au pape François et à François Hollande de parler de laïcité et de sujets de société, dont certains ont heurté une partie des catholiques. La loi autorisant le mariage homosexuel, promulguée en mai 2013, avait mis des centaines de milliers de manifestants dans la rue. Plus récemment, des dispositions confortant le droit à l'avortement ont provoqué des crispations. Les projets sur le suicide assisté pour les malades en fin de vie, des réformes envisagées sur la famille, les conceptions en faveur de la promotion du gender (le sexe à la naissance ne détermine pas l'identité sexuelle) créent un malaise grandissant parmi les catholiques français. 100 000 catholiques français ont adressé cette semaine une lettre ouverte au pape, lui demandant d'aborder ces questions avec François Hollande. Mais le président de la République souhaitait, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

22 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • sarestal
    24 janvier19:32

    Quelle pitié !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer