1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Varoufakis exclut un "Grexit", estime possible un accord avec Merkel
Reuters15/06/2015 à 06:24

BERLIN, 15 juin (Reuters) - Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis estime qu'une restructuration de la dette grecque est le seul moyen de sortirde l'impasse dans laquelle se trouve la Grèce avec ses créanciers et exclut une sortie de la Grèce de la zone euro ("Grexit"). "J'exclus un 'Grexit' comme solution sensée", a déclaré Yanis Varoufakis au quotidien allemand Bild, même si, dit-il, "personne ne peut jamais tout exclure". "Je ne peux même pas exclure qu'une comète touche la Terre", fait-il valoir. Yanis Varoufakis estime qu'il est possible pour la Grèce de conclure rapidement un accord avec ses créanciers, si la chancelière Angela Merkel prend part aux discussions. Pour lui, la seule manière pour la Grèce d'être capable de rembourser ses dettes est qu'il y ait une restructuration. "Nous ne voulons plus d'argent", assure le ministre grec des Finances. L'Allemagne et le reste de la zone euro ont déjà donné "beaucoup trop d'argent" à la Grèce, ajoute-t-il. Selon lui, "un accord pourrait être trouvé en une nuit. Mais il faudra que la chancelière participe." Les négociations menées ce week-end à Bruxelles entre les représentants du gouvernement grec et ceux des créanciers internationaux ont débouché sur un nouvel échec. La décision définitive concernant un éventuel défaut de la Grèce sur sa dette appartient désormais à l'Eurogroupe qui doit se réunir jeudi, a annoncé la Commission européenne. ID:nL5N0Z009U (Erik Kirschbaum; Danielle Rouquié pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer