1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vanik Berberian : « La haute administration regarde la France à la longue-vue »
Le Point14/03/2019 à 12:10

Le grand débat national touche à sa fin. Si l'on en croit l'effritement de la mobilisation des Gilets jaunes, la pression semble un peu retombée, mais le plus dur reste à venir : il va falloir se mettre d'accord sur les priorités et transformer les idées en actions politiques. Pour garantir la réussite de cette nouvelle phase délicate, le pouvoir exécutif semble décidé à remettre sur pied et à s'appuyer sur les corps intermédiaires, capables de jouer le rôle de soupape en cas de conflit. Vanik Berberian, président de l'Association des maires ruraux de France (AMRF) et maire de Gargilesse-Dampierre dans l'Indre, défend la responsabilisation de ces corps intermédiaires que sont les élus et esquisse quelques pistes pour sortir de l'impasse.Le Point : Quel bilan tirez-vous de la fin du premier acte du grand débat national ?Vanik Berberian : Je vois déjà un motif de réjouissance qui est le changement de méthode. Emmanuel Macron est allé sur le terrain et a entendu des choses qu'il n'entend pas depuis l'Élysée. Il faut être lucide, le gouvernement et la haute administration regardent la France à la longue-vue? Les informations qui remontent des territoires sont celles des préfets qui ont tout intérêt à dire que tout va bien. On est passé d'une certitude qui confinait à la suffisance à une obligation d'écoute. Cela suscite des espoirs qu'il ne faudra pas décevoir et cela nécessite de dépasser les contradictions pour trouver des...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer